Antoine Reinartz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Antoine Reinartz
Description de cette image, également commentée ci-après
Antoine Reinartz lors des César du cinéma 2018.
Naissance (35-36 ans)
Nomeny, Meurthe-et-Moselle, France
Nationalité Drapeau de la France Français
Profession Acteur
Réalisateur
Films notables 120 battements par minute
Roubaix, une lumière
La Vie scolaire

Antoine Reinartz, est un acteur français. En 2018, il a reçu le César du meilleur acteur dans un second rôle pour son interprétation dans le film 120 battements par minute.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antoine Reinartz est né à Nomeny (Meurthe-et-Moselle) dans une fratrie de six enfants[1],[2].

Il quitte le domicile familial à 15 ans pour intégrer le conservatoire de Nancy[1]. Il poursuit pendant 5 ans des études en management de la solidarité, à Nice, New York et Nagoya et travaille pour la réinsertion des personnes détenues[3]. Parallèlement, il suit une formation de comédien au Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris, dans la même promotion que Zita Hanrot[1],[4].

Diplômé en 2014, il enchaine les rôles au théâtre en Italie, en Suède puis en France, où il interprète le tueur ultranationaliste Anders Breivik, seul sur scène face à Romane Bohringer[5].

En 2017 il incarne au cinéma Thibault, président de l'association Act Up, dans le film 120 battements par minute de Robin Campillo. Le film est récompensé par le Grand Prix du Festival de Cannes[6] et Antoine Reinartz obtient le césar du meilleur acteur dans un second rôle.

Deux ans plus tard, en 2019, il est à l'affiche de six films. La Vie scolaire est un succès populaire. Deux le mènent de nouveau à Cannes : Alice et le maire à La Quinzaine des Réalisateurs, et Roubaix, une lumière en Compétition officielle, dans lequel il joue un jeune lieutenant fraichement débarqué à Roubaix.

On le verra en 2021 au cinéma (Samuel Theis, Laurent Cantet), sur scène aux côtés d'Isabelle Huppert à l'Odéon, et à la télévision, dans la série de Valérie Donzelli, Nona et ses filles.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Court métrage

  • 2014 : For the Record

Clip

  • 2016 : Disney Gone Wild Ball

Théâtre[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Alexandre Poplavsky, « Les premières marches d'Antoine Reinartz », L'Est républicain,‎ (lire en ligne, consulté le 24 août 2017).
  2. Élisabeth Franck-Dumas, Jérémy Piette, « «120 Battements par minute», un casting engagé », sur liberation.fr, (consulté le 20 juin 2018).
  3. Elisabeth Franck-Dumas et Jérémy Piette, « 120 battements par minute, un casting engagé », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le 24 août 2017).
  4. « Antoine Reinartz – Comédien », sur VMA.fr (consulté le 24 août 2017).
  5. « Les Événements de David Greig », sur Théâtre-Contemporain.net (consulté le 24 août 2017).
  6. « 120 battements par minute », sur Festival-Cannes.com (consulté le 24 août 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]