Antoine Reinartz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Antoine Reinartz
Description de cette image, également commentée ci-après
Antoine Reinartz lors des César du cinéma 2018.
Naissance
Nomeny, Meurthe-et-Moselle, France
Nationalité Drapeau de la France Français
Profession Acteur
Réalisateur
Films notables 120 battements par minute

Antoine Reinartz, né à Nomeny en , est un acteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antoine Reinartz est né en à Nomeny (Meurthe-et-Moselle) et a quatre frères et une sœur[1],[2].

Pendant son adolescence, il suit l'option théâtre du lycée Chopin à Nancy[1]. Poursuivant ses études à Nice, New York et Nagoya, il ressort diplômé d'un Master en management de la solidarité, et travaille notamment pour la réinsertion des personnes détenues à la FNARS[3]. Toutefois, dès 2008, il reprend une formation de comédien au Studio-théâtre d'Asnières, à La Manufacture de Lausanne[4], puis sort diplômé du Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris en 2014[1],[4].

Depuis sa sortie du Conservatoire, il enchaîne les rôles au théâtre, d'abord à l'étranger en Italie et en Suède. Puis en France où il joue Louis XIII dans l'adaptation des Trois Mousquetaires, puis Anders Breivik aux côtés de Romane Bohringer[5].

Au cinéma, il est à l'affiche de Nous sommes jeunes et nos jours sont longs de Cosme Castro et Léa Forest, présenté hors-compétition au 70e Festival de Locarno[6]. En 2017, il joue Thibault, président d'Act Up, dans 120 battements par minute de Robin Campillo, récompensé par le Grand Prix du Festival de Cannes[7]. Il obtient pour ce rôle le césar du meilleur acteur dans un second rôle en 2018.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Longs métrages
Séries
Courts métrages
  • 2011 : Bubble Gum de Cécile Paysant
  • 2015 : Ugh! de Fanny Sidney
  • 2015 : Trou d'Anne Brouillet
  • 2016 : Hashtag de Jérémie Sein et Lola Roqueplo
  • 2017 : Superlune de Camille Piquet

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Court métrage
  • 2014 : For the Record

Clip

  • 2016 : Disney Gone Wild Ball

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 2014 : Les Trois Mousquetaires – La Série, saisons 1, 2 et 3, m.e.s. Clara Hedouin et Jade Herbulot
  • 2015 : Remulus, m.e.s. Camille Pawlotski, Piccolo Teatro (Milan, Italie)
  • 2015 : Six Efter Rene Polleschs Sex Nach Mae West, m.e.s. Annika Nyman, Inter Arts Center (Malmö, Suède)
  • 2016 : Déchirements, m.e.s. Cyril Hériard Dubreuil
  • 2016 : Les Événements de David Greig, m.e.s. Ramin Gray, Théâtre de la Manufacture (Nancy, France)
  • 2017 : La Famille royale de William T. Vollmann, m.e.s. Thierry Jolivet, Théâtre des Célestins (Lyon, France)
  • 2018 : Les Trois Mousquetaires – La Série, saisons 4, 5 et 6, m.e.s. Clara Hedouin et Jade Herbulot

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Alexandre Poplavsky, « Les premières marches d'Antoine Reinartz », L'Est républicain,‎ (lire en ligne, consulté le 24 août 2017).
  2. Elisabeth Franck-Dumas, Jérémy Piette, « «120 Battements par minute», un casting engagé », sur http://www.liberation.fr/, (consulté le 20 juin 2018).
  3. Elisabeth Franck-Dumas et Jérémy Piette, « 120 battements par minute, un casting engagé », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le 24 août 2017).
  4. a et b « Antoine Reinartz – Comédien », sur VMA.fr (consulté le 24 août 2017).
  5. « Les Événements de David Greig », sur Théâtre-Contemporain.net (consulté le 24 août 2017).
  6. (en) « Nous sommes jeunes et nos jours sont longs (The Endless Days of Youth) », sur Pardo.ch (consulté le 24 août 2017).
  7. « 120 battements par minute », sur Festival-Cannes.com (consulté le 24 août 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]