Stéphane Malandrin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Stéphane Malandrin, né le , est un auteur de littérature jeunesse, scénariste et réalisateur français[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Parallèlement aux livres qu'il écrit, Stéphane Malandrin mène une carrière de cinéaste.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Pourquoi pleut-il de haut en bas et pas de bas en haut? - illustrations de Christine Destours, éditions Thierry Magnier (février 2004) (ISBN 2844202802) A sa parution, Philippe-Jean Catinchi du Monde des Livres écrit : "D'un jeu qui éprouve la logique la plus admise, cet album fait une fête de l'esprit et de l'œil. De déduction en déduction, la démonstration retombe, par l'absurde, sur ses pattes, et la fantaisie des traitements graphiques fait de cette leçon de physique déjantée une des belles surprises du moment"[2].
  • Le Bobobook - illustrations de Françoiz Breut, Éditions La Joie de Lire (2006) (ISBN 978-2882583468)
  • Le jour où j'ai trouvé une vache assise dans mon frigo- illustrations de Françoiz Breut, Éditions Sarbacane (2008) (ISBN 2848652543), dont la critique[3] sur le magazine culturel online Krinein est à lire ici [3].
  • Panique au village, le livre du film - illustrations de Stéphane Aubier et Vincent Patar, éditions Helium (2009) (ISBN 9782358510202).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Scénariste et réalisateur[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de l'auteur, sur le site de l'IdRef.
  2. Le Monde des Livres du 30/04/2004
  3. : " Un bon voyage bien pensé au pays des irréalismes plausibles qui en séduira plus d'un".
  4. ""'« Un thriller psy subtilement anxiogène (...) Porté par une mise en scène faite de glissements de sens, d’ellipses subtiles, le couple thématique (persécuteur, persécuté) entretient crescendo l’inquiétude du récit, bouchant toutes les arrivées d’air, jusqu’à la suffocante fin". Emily Barnett Les Inrockuptibles, 19 mai 2009 [1]
  5. Ça m'est égal si demain n'arrive pas a remporté la Mention Spéciale du Jury au Festival International du Film de Montréal 2005 "pour l'authenticité avec laquelle il a su camper des gens simples dont le non-dit est intensément habité." Le long-métrage a également été présenté au Festival International du Film Francophone de Namur 2005, au Festival du Film Belge de Bruxelles 2005, au Festival Premiers Plans d'Angers 2006 et au Festival International du Film de Rotterdam 2006.[2]
  6. Le film 'Estela' sur le site du FIFF.