Alma Redemptoris Mater

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alma Redemptoris Mater est une prière catholique dédiée à la Vierge Marie. Elle est une des quatre antiennes mariales et elle est ordinairement chantée pendant la nuit. Son titre signifie « Mère nourricière du Rédempteur ». Dans le calendrier liturgique, traditionnellement, elle est surtout récitée du premier dimanche de l'Avent jusqu'à la fête de la Purification de la Vierge Marie, mais elle peut être récitée librement avec la liturgie des heures.

Herman de Reichenau l'aurait composée au XIe siècle.

Pour les chrétiens, Marie est la mère de Jésus, qui est le Rédempteur des êtres humains. La prière nomme Marie comme étant l'« étoile de la mer » : ceci est une des étymologies de son prénom. Elle mentionne aussi la miséricorde de Marie, sa virginité perpétuelle et sa place en tant que secours du peuple chrétien.

Dans ses écrits, Geoffrey Chaucer fait mention de cette prière. Le pape Jean-Paul II a écrit une encyclique intitulée Redemptoris Mater en 1987.

Le texte de la prière[modifier | modifier le code]

Alma redemptoris mater.png

Latin[modifier | modifier le code]

Alma Redemptóris Mater,
quæ pérvia caeli porta manes,
Et stella maris,
succúrre cadénti
súrgere qui curat pópulo :
Tu quæ genuísti, natúra miránte,
tuum sanctum Genitórem :
Virgo prius ac postérius,
Gabriélis ab ore
sumens illud Ave,
peccatórum miserére.

Version française littérale[modifier | modifier le code]

Mère nourricière du Rédempteur
qui reste la porte accessible du ciel,
et étoile de la mer,
viens au secours du peuple qui chute
et qui a le souci de se relever.
Toi qui a fait naître, à l'étonnement de la nature,
le Saint qui vous a fait naître,
Vierge, avant et après,
retenant ce salut
provenant de la bouche de Gabriel,
prends pitié des pécheurs.


Version française liturgique[modifier | modifier le code]

Sainte Mère du Rédempteur
Porte du ciel, toujours ouverte,
étoile de la mer
viens au secours du peuple qui tombe
et qui cherche à se relever.
Tu as enfanté,
ô merveille !
Celui qui t’a créée,
et tu demeures toujours Vierge.
Accueille le salut
de l’ange Gabriel
et prends pitié de nous, pécheurs.

Quelques auteurs qui ont mis en polyphonie le texte de l'antienne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  1. Audience générale de Jean-Paul II à propos de Alma Redemptoris Mater
  2. Notice de l'encyclopédie catholique
  3. Portées musicales de l'Alma Redemptoris Mater