Rihards Dubra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Rihards Dubra
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (56 ans)
RigaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Instrument
Orgue (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Rihards Dubra (né le à Riga)[1] est un compositeur letton.

Rihards Dubra a d'abord étudié la musique à Jurmala puis à l'École de Musique Emīls Dārziņš, à Riga. En 1989 il est reçu au diplôme de compositeur au Conservatoire d'État Letton. En 1996 il réussit un Master à l'Académie Musicale de Lettonie. Parallèlement à ses études, il enseignait l'harmonie et la composition à l'École de Musique de Jurmala, où il travaille encore aujourd'hui

Rihards Dubra a été organiste à l'église Notre-Dame de la Souffrance, puis chef de chœur et organiste à l'église Sainte-Marie-Madeleine de Riga.

Il a composé un Te Deum qui lui a valu le Grand Prix de la Musique Lettone de 2003.

Rihards Dubra a été chargé par la Louth Contemporary Music Society d'écrire sa première pièce chorale en anglais, basée sur le texte de Salve Regina[2]. La première mondiale a été donnée par le Chœur national de Lettonie en février 2008 à la cathédrale Saint-Patrick de Dundalk.

Style[modifier | modifier le code]

Plusieurs de ses œuvres, notamment les plus récentes, sont d'inspiration religieuse. Le contenu spirituel de ces œuvres tient aussi bien des paroles que de l'instrumentation.

Rihards Dubra considère que son style est grandement influencé par celui d'Arvo Pärt et de John Tavener[3].

Discographie[modifier | modifier le code]

En 2008, la chorale de l'université de Louisville a présenté le Hail, Queen of Heaven de Rihards Dubra à la National Collegiate Choral Organization de Cincinnati, Ohio. La représentation a été enregistrée et est disponible sur iTunes.

Un CD comprenant les œuvres chorales de Rihards Dubra's a été publié par Hyperion Records, sous le titre Hail, Queen of Heaven & other choral works. Il est interprété par le Royal Holloway Choir sous la direction de Rupert Gough[1]. Il comprend les œuvres suivantes :

  • 'Oculus non vidit'
  • 'Ave Maria III'
  • 'Miserere mei'
  • 'Hail, Queen of Heaven'
  • 'Duo Seraphim'
  • 'Felix namque es …'
  • 'Stetit Angelus'
  • 'Gloria Patri'
  • 'Missa de Spiritu Sancto'
  • 'Hodie Christus natus est'
  • 'Ubi caritas'
  • 'Ave Maria I'

Sa discographie assez abondante comprend également :

  • Un 'Ave Maria' publié en 1997 par AKKA/LAA
  • Une compilation de motets, publiée en 1997 par The Classical Recording Company
  • Une compilation de chants religieux comprenant un 'Pater Noster' et un Alma Redemptoris Mater, publiée en 2000 par Meridian
  • 'Mass Signum Magnum', publié en 2002 par Baltic Optical Disc.
  • 'Laetentur in Caelis', publié en 2007 par Jauniešu koris Kamēr.
  • 'Der Heilige Abend kommt hernieder for soprano solo, flute and strings', publié en 2009 par Crescendo.

La liste complète des œuvres de Rihards Dubra est accessible sur le site internet Latvijas Mūzikas Informäcijas Centrs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Rupert Gough, « Rihards Dubra (b1964) Hail, Queen of Heaven & other choral works », Hyperion Records website, (consulté le 26 avril 2013)
  2. « Commissions », Louth Contemporary Music Society website, Louth Contemporary Music Society (consulté le 26 avril 2013)
  3. « Profile, Curriculum Vitae », Latvijas Mūzikas Informäcijas Centrs, Latvijas Mūzikas Informäcijas Centrs (consulté le 10 décembre 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]