Litanies de Lorette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les litanies de Lorette (ou Litanies de la Sainte Vierge), dans la tradition chrétienne, sont une prière vocale caractérisée par la répétition psalmodiée de demandes d’intercession - « priez pour nous » - adressées à la Vierge Marie, Mère de Dieu, sous les différents vocables et titres qui lui furent donnés par la dévotion mariale au cours de l'histoire.

Description[modifier | modifier le code]

Elles énumèrent toutes les qualités religieuses de la Vierge Marie. Les litanies ont par définition une nature répétitive, et dans ces prières les formules «Priez pour nous» et «Ayez pitié de nous» sont fréquemment redites. Aussi, la formule «Kyrie eleison» adressée au Christ est ici consacrée au commencement des litanies. «Mater», «Virgo», «Vas» et «Regina» sont les titres honorifiques soulignés par celui ou celle qui prie. L'ensemble se termine par un tercet semblable à l'Agnus Dei et un prions.

L'Église recommande de dire ces litanies après le rosaire. Le mois de Marie est un temps opportun pour les prier. Léon XIII les avait spécialement recommandées pour le mois d'octobre. Les gens qui sont en situations difficiles, les persécutés, les opprimés, les prisonniers, les malades, ceux qui sont stressés par la vie peuvent très bien invoquer Notre-Dame ainsi. Pour acclamer en groupe, celui qui est à la tête des chanteurs, des prieurs, des moines, dit le verset, et les autres entonnent le répons.

Origine[modifier | modifier le code]

Elles sont d'origine mystérieuse. Beaucoup de panégyriques et d'écritures ascétiques ont été composées pour élucider ce mystère. Certains émettent l'hypothèse que ces longues invocations n'ont pas d'origine biblique, mais viennent plutôt de la poésie latine médiévale, ou de l'hymne acathiste byzantine à la Mère de Dieu . On pense que leur histoire est liée à celle de la Sainte Maison de Lorette, qui fut légendairement transportée depuis la terre sainte vers l'habitation d'une femme appelée Lorette. Une autre version les attribue au cardinal Savelli. Sixte V les approuva par une bulle pontificale le 11 juillet 1587 dite «Reddituri»[1]. Benoît XIII en 1728 et Pie VII en 1817 leur attribuèrent des indulgences[2],[3]. Josef Sauren a composé un ouvrage pour trouver leur source. Ces litanies sont importantes pour les sœurs carmélites.

Les litanies à la Sainte Vierge sont l'une des cinq litanies autorisées dans la liturgie, avec les litanies des saints, les litanies du Saint Nom de Jésus, les litanies à Saint Joseph, les litanies du Sacré-Cœur.

Les litanies[modifier | modifier le code]

Texte latin[4] Texte français[5]
Kyrie, eleison Seigneur, ayez pitié de nous
Christe, eleison Jésus-Christ, ayez pitié de nous
Kyrie, eleison Seigneur, ayez pitié de nous
Christe, audi nos Jésus-Christ, écoutez-nous
Christe, exaudi nos Jésus-Christ, exaucez-nous
Pater de cœlis, Deus,

miserere nobis

Père céleste, qui êtes Dieu,

ayez pitié de nous

Fili, redemptor mundi, Deus

miserere nobis

Fils, rédempteur du monde, qui êtes Dieu,

ayez pitié de nous

Spiritus Sancte, Deus,

miserere nobis

Esprit Saint, qui êtes Dieu,

ayez pitié de nous

Sancta Trinitas, unus Deus,

miserere nobis

Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu,

ayez pitié de nous

Sancta Maria, ora pro nobis Sainte Marie, priez pour nous
Sancta Dei Genitrix, ora pro nobis Sainte Mère de Dieu, priez pour nous
Sancta Virgo Virginum, ora pro nobis Sainte Vierge des Vierges, priez pour nous
Mater Christi, ora pro nobis Mère du Christ, priez pour nous
Mater divinæ gratiæ, ora pro nobis Mère de la divine grâce, priez pour nous
Mater purissima, ora pro nobis Mère très pure, priez pour nous
Mater castissima, ora pro nobis Mère très chaste, priez pour nous
Mater inviolata, ora pro nobis Mère sans tache, priez pour nous
Mater intemerata, ora pro nobis Mère toujours vierge, priez pour nous
Mater amabilis, ora pro nobis Mère aimable, priez pour nous
Mater admirabilis, ora pro nobis Mère admirable, priez pour nous
Mater boni consilii, ora pro nobis Mère du bon conseil, priez pour nous
Mater Creatoris, ora pro nobis Mère du Créateur, priez pour nous
Mater Salvatoris, ora pro nobis Mère du Sauveur, priez pour nous
Virgo prudentissima, ora pro nobis Vierge très prudente, priez pour nous
Virgo veneranda, ora pro nobis Vierge vénérable, priez pour nous
Virgo prædicanda, ora pro nobis Vierge digne de louange, priez pour nous
Virgo potens, ora pro nobis Vierge puissante, priez pour nous
Virgo clemens, ora pro nobis Vierge clémente, priez pour nous
Virgo fidelis, ora pro nobis Vierge fidèle, priez pour nous
Speculum justitiæ, ora pro nobis Miroir de justice, priez pour nous
Sedes sapientiæ, ora pro nobis Trône de la sagesse, priez pour nous
Causa nostræ lætitiæ, ora pro nobis Cause de notre joie, priez pour nous
Vas spirituale, ora pro nobis Vase spirituel, priez pour nous
Vas honorabile, ora pro nobis Vase d'honneur, priez pour nous
Vas insigne devotionis, ora pro nobis Vase insigne de la dévotion, priez pour nous
Rosa mystica, ora pro nobis Rose mystique, priez pour nous
Turris Davidica, ora pro nobis Tour de David, priez pour nous
Turris eburnea, ora pro nobis Tour d'ivoire, priez pour nous
Domus aurea, ora pro nobis Maison d'or, priez pour nous
Fœderis arca, ora pro nobis Arche d'alliance, priez pour nous
Janua cœli, ora pro nobis Porte du ciel, priez pour nous
Stella matutina, ora pro nobis Étoile du matin, priez pour nous
Salus infirmorum, ora pro nobis Santé des infirmes, priez pour nous
Refugium peccatorum, ora pro nobis Refuge des pécheurs, priez pour nous
Consolatrix afflictorum, ora pro nobis Consolatrice des affligés, priez pour nous
Auxilium christianorum, ora pro nobis Secours des chrétiens, priez pour nous
Regina Angelorum, ora pro nobis Reine des Anges, priez pour nous
Regina Patriarcharum, ora pro nobis Reine des Patriarches, priez pour nous
Regina Prophetarum, ora pro nobis Reine des Apôtres, priez pour nous
Regina Apostolorum, ora pro nobis Reine des Prophètes, priez pour nous
Regina Martyrum, ora pro nobis Reine des Martyrs, priez pour nous
Regina Confessorum, ora pro nobis Reine des Confesseurs, priez pour nous
Regina Virginum, ora pro nobis Reine des Vierges, priez pour nous
Regina Sanctorum omnium Reine de tous les Saints, priez pour nous
Regina sine labe originali concepta, ora pro nobis Reine conçue sans le péché originel, priez pour nous
Regina Sacratissimi Rosarii, ora pro nobis Reine du très Saint Rosaire, priez pour nous
Agnus Dei, qui tollis peccata mundi,

parce nobis, Domine

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde

pardonnez-nous, Seigneur

Agnus Dei, qui tollis peccata mundi,

exaudi nos, Domine

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde

exaucez-nous, Seigneur

Agnus Dei, qui tollis peccata mundi,

miserere nobis

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde

ayez pitié de nous

℣: Ora pro nobis, sancta Dei Genitrix ℣: Priez pour nous Sainte Mère de Dieu
℟:Ut digni efficiamur promissionibus Christi ℟: Afin que nous devenions dignes des promesses du Christ

Selon le temps de la récitation, on termine les litanies des « Oremus » différents, ci-dessous le texte utilisé dans les temps réguliers[6] :

Texte latin Texte français
Oremus

Concede nos famulos tuos, quaesumus, Domine Deus,

perpetua mentis et corporis sanitate gaudere:

et gloriosa beatae Mariae semper Virginis intercessione,

a praesenti liberari tristitia, et aeterna perfrui laetitia.

Per Christum Dominum nostrum.

Prions

Daignez, Seigneur, donner en tout temps à vos serviteurs

la santé de l'âme et du corps;

et par glorieuse intercession de la bienheureuse Marie toujours Vierge,

délivrez-nous des tristesses de la vie présente et

donnez-nous d'avoir part aux joies éternelles

Par Jésus-Christ, notre Seigneur

Modifications aux litanies[modifier | modifier le code]

Suite à la définition du dogme de l'Immaculée Conception de la Vierge Marie, le Pape Pie IX approuva l'invocation de « Regina sine labe originali concepta, ora pro nobis ». L'invocation de « Regina Sacratissimi Rosarii, ora pro nobis » fut prescrit par le Pape Léon XIII dans un décret de 1883. Le même pape ajouta l'invocation « Mater boni consilii » en 1903[7],[8],[9].

Dans sa lettre datant du 27 avril 1915 au Cardinal Pietro Gasparri, le Pape Benoît XV ordonna l'ajout de l'invocation « Regina pacis, ora pro nobis » (Reine de la paix, priex pour nous) aux litanies[10].

Le Cardinal Micara annonça la décision du Pape Pie XII de décreter l'ajout de l'invocation « Regina in cælum assumpta, ora pro nobis » (Reine elevée au Ciel, priex pour nous) après l'invocation « Regina sine labe originali concepta » le 31 octobre 1950[11]. Le 1er novembre 1950 fut défini le dogme de l'Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie[12].

Retable dans l'église église Saint-Ayoul de Provins. Au fronton, une des litanies de Lorette : « Reine du très saint rosaire, priez pour nous ».

Interprétation picturale[modifier | modifier le code]

Auguste Legras, huile sur toile, Musée de la vie romantique, Hôtel Scheffer-Renan, Paris

Interprétation musicale[modifier | modifier le code]

Tomas Victoria (1582). Jan Dismas Zelenka : ZWV 149; 151 et 152. Jan Stamitz (1757). Marc-Antoine Charpentier: H 82, H 83, H 84, H 85, H 86, H 87, H 88, H 89, H 90. Henry Du Mont, les litanies de la vierge, livre second. Wolfgang Amadeus Mozart : KV 109 et 195. Sergio Antonio del Rio (1998)[13].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « CATHOLIC ENCYCLOPEDIA: Litany of Loreto », sur www.newadvent.org (consulté le 24 novembre 2018)
  2. Recueil d'indulgences plénières et partielles, accordées par le Saint Siège de Rome aux fidèles chrétiens: extraites soigneusement des bulles des souverains pontifes, renfermées dans le bullaire, ou citées par Théodorus a S. Spiritu, L. Ferraris et autres savans théologiens, J. Begyn, (lire en ligne)
  3. Jean-Baptiste Bouvier, Traité dogmatique et pratique des indulgences, des confréries et du jubilé à l' usage des ecclésiastiques, Méquignon, (lire en ligne)
  4. Abbé J. Grimault, La sainte messe: doctrine et pratique, Desclée, (lire en ligne)
  5. Paroissien romain: Contenant l'office des principales fêtes de l'année, les prières du matin et du soir, les vêpres et complies du dimanche, etc, Alfred Mame et fils, (lire en ligne)
  6. « Litaniae Lauretanae », sur www.preces-latinae.org (consulté le 24 novembre 2018)
  7. (en) L. C. Casartelli, Sketches in History: Chiefly Ecclesiastical, R. & T. Washbourne, (lire en ligne)
  8. Revue missionnaire des jésuites belges, (lire en ligne)
  9. (en) Charles George Herbermann, The Catholic Encyclopedia: An International Work of Reference on the Constitution, Doctrine, Discipline, and History of the Catholic Church, Universal Knowledge Foundation, (lire en ligne)
  10. « Epistola Il 27 Aprile 1915 al Cardinale Pietro Gasparri, Segretario di Stato, affinché i Vescovi di tutto il mondo aggiungano nelle Litanie Lauretane l’invocazione «Regina pacis, ora pro nobis » (5 maggio 1917) | BENEDETTO XV », sur w2.vatican.va (consulté le 24 novembre 2018)
  11. (la) « Acta Apostolicae Sedis - Commentarium Officiale - Annuus XXXXII - Series II - Vol. XVII », sur vatican.va, (consulté le 23 novembre 2018)
  12. « Munificentissimus Deus, die I m. Novembrus, A.D. MCML - Pius PP. XII, Constitutio Apostolica | PIUS XII », sur w2.vatican.va (consulté le 24 novembre 2018)
  13. (en) « Sergio Anton del Rio ans his Litany to the Mother of God. », Sergio Antonio del Rio’s music,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]