Léonce de Saint-Martin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Saint-Martin.

Léonce de Saint-Martin, né le à Albi et mort le à Paris, est un organiste et compositeur français.

Succédant à Louis Vierne en 1937, il fut titulaire des grandes orgues de Notre-Dame de Paris jusqu’à sa mort en 1954.

Pour organiser le 10ème anniversaire de sa mort, l'association « Les Amis de Léonce de Saint-Martin » se crée le . L'association organisera un événement particulier pour chaque anniversaire de décennie de la mort de Léonce de Saint-Martin, auquel participeront des artistes tels Pierre Cochereau, Jehan Revert, Gaston Roussel, Dominique Merlet, Michel Chapuis, Jean-Paul Imbert, Pierre Pincemaille[1].

Décorations[modifier | modifier le code]

Compositions[modifier | modifier le code]

Pour orgue seul[modifier | modifier le code]

  • Six pièces brèves op. 11 (1926)
  1. Prélude
  2. Pastorale
  3. Intermezzo
  4. Andante
  5. Choral
  6. Final
  • Offertoire pour Fêtes simples de la Sainte Vierge op. 10 (1929)
  • Suite cyclique op. 11 (1930)
  1. Prélude
  2. Fugue
  3. Cantilène
  4. Carillon
  • Scherzo de concert op. 18 (1930)
  • Paraphrase du psaume 136: super flumina Babylonis op. 15
  1. Tristesse des Hébreux captifs de Babylone
  2. Lamentation au souvenir de Jérusalem
  3. Babylone la Superbe
  4. Les Hébreux maudissent leurs vainqueurs
  • Offertoire sur deux noëls op. 19 (1937)
  • Stèle pour un artiste défunt (à la mémoire de Louis Vierne) op. 20 (1938)
  • Postlude de fête «Te Deum laudamus» op. 21 (1938)
  • Berceuse de Noël op. 25 (1939)
  • Genèse op. 26 (1940)
  1. La marche sous la malédiction
  2. Les éléments et la vie
  3. Mort d'Adam ; prière et mort d'Ève
  • Passacaille op. 28 (1940)
  • Choral-Prélude pour le temps de l'Avent op. 31 (1940)
  • Venez, divin Messie op. 32 (1940)
  • Pastorale op. 35 (1942)
  • Le salut à la Vierge op. 34 (1944)
  • Toccata de la Libération op. 37 (1944)
  • À la gloire de saint Louis op. 33 (1945)
  • Toccata et fugue de la Résurrection op. 38 (1945)
  • Symphonie Dominicale op. 39 (1946-1948)
  1. Prélude
  2. Aria
  3. Fantaisie-Choral
  4. Prière
  5. Postlude
  • Symphonie Mariale op. 40 (1948-1949)
  1. Prélude
  2. Salve Regina
  3. Ave Regina
  4. Alma Redemptoris
  5. Postlude
  • Cantique Spirituel op. 41 (1950)
  • Salve Regina (dit des moines dEstaing) (non daté)

Pour chœur[modifier | modifier le code]

  • Tu es Petrus à 4 voix mixtes et 2 orgues op. 7 (1929)
  • Messe en Mi à 4 voix mixtes, 2 orgues, 3 trompettes et 3 trombones ad lib. op. 13 (1931-1932)
  • Ave Maria, voix et orgue op. 17 (1934)
  • Panis Angelicus pour chœur et orgue op. 27 (1940)
  • Kyrie funèbre à 4 voix mixtes et 2 orgues, cuivres ad lib. op. 36 (1944)
  • Magnificat à 4 voix mixtes et 2 orgues op.42 (1950-1951)
  • Tantum ergo, voix et orgue (non daté)

Pour orgue et autres instruments[modifier | modifier le code]

  • In Memoriam, Paraphrase de l'Hymne national pour orgue et cuivres

Mélodies (voix et piano)[modifier | modifier le code]

  • Soir d'automne (1910)
  • Six mélodies
  1. Paris d'avril
  2. Grisaille
  3. Mariez-vous
  4. Cimetière de Paris
  5. L'heure du thé
  6. Vampire
  • L'enfant
  • Hymne à la très chère op. 13 (1932)
  • Sur les balcons du ciel op. 14 (1932)
  • Midi
  • Novembre
  • Hiver
  • Ivresse au printemps
  • Esquisse sur un poème de Tristan Klingsor (1945)
  • Espérance (1952)

Transcriptions[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Guérard, Léonce de Saint-Martin à Notre-Dame de Paris (la vie et l'œuvre), Paris, Éditions de l'Officine, 2005, 328 p. (www.publiecriprint.com)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Genèse de l'association des amis de Léonce de Saint-Martin », sur le site de l'association des amis de Léonce de Saint-Martin (consulté le 10 novembre 2018).