Pie Jesu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pie Jesu ou Pie Iesu est un texte liturgique chanté dans la messe de Requiem. Il est aussi entendu, comme motet, depuis l'époque de la Renaissance, dans de nombreuses messes de Requiem, par exemple dans celles de Luigi Cherubini (1816), Gabriel Fauré (1887-1900), Antonín Dvořák (1890), Maurice Duruflé (1947), John Rutter et Andrew Lloyd Webber (1985), pour ne citer que ces quelques Requiem des XIXe et XXe siècles. Il ne fait pas partie de l'ordinaire de la messe et n'est pas utilisé par tous les compositeurs. Dans le Requiem de Mozart, le Pie Jesu ne fait pas l'objet d'un mouvement dédié, mais est intégré dans le Lacrimosa (qui est une strophe du Dies iræ). Cette pièce a aussi été mise en musique isolément : elle fut la dernière composition de Lili Boulanger (1893-1918) qui, sur son lit de mort, en dicta la partition à sa sœur Nadia.

Pie Jesu signifie littéralement Pieux Jésus, mais est souvent interprété comme voulant dire Doux Jésus ou Dévoué Jésus.

Les paroles combinent les derniers vers du poème du XIIIe siècle Dies iræ (prose intégrée à la messe traditionnelle de Requiem, mais supprimée de la messe de Requiem dans sa nouvelle forme ordinaire promulguée par Paul VI en 1969) et de l’Agnus Dei :

Pie Iesu, Domine, dona eis requiem. Dona eis requiem sempiternam.
Pieux Jésus, Seigneur, donne-leur le repos. Donne-leur le repos éternel

Sources[modifier | modifier le code]