Rite de Sarum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2007).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Le rite de Sarum est une variante du rite romain qui était utilisée dans les îles Britanniques avant la Réforme protestante. La liturgie anglicane du livre de la prière commune a été développée à partir de ce rite. Il était utilisé dans la cathédrale du diocèse de Salisbury à l'ouest de l'Angleterre, mais son usage s'est ensuite répandu dans l'ensemble de l'Angleterre, surtout dans le sud.

En 1078, Guillaume de Normandie nomma Osmond de Sées en tant qu'évêque de Salisbury. Il effectua des modifications dans les liturgies anglo-saxonnes et celtes en adaptant le rite romain et en s'inspirant des traditions anglo-saxonnes. Des liturgistes du XIXe siècle affirmèrent que la liturgie de Rouen servit de référence pour la création des livres liturgiques.

Les travaux d'Osmond aboutirent à la compilation d'un nouveau missel, d'un bréviaire et d'autres manuels liturgiques, qui furent ensuite utilisés à travers le sud de l'Angleterre, le pays de Galles et l'Irlande. Quelques évêchés employaient les mêmes missels, alors que d'autres y ajoutaient leurs propres prières. Le rite de Sarum aurait influencé le rite de Braga au Portugal et le rite Nidaros en Norvège.

Le rite de Sarum fut sanctionné par l'Église d'Angleterre séparée dans les années 1530 et fut réintroduit par la reine Marie, avant d'être abandonné par la suite par l'Église anglicane. Il fut utilisé par les récusants catholiques romains au XVIIe siècle, avant d'être graduellement remplacé par le rite tridentin. Le rite a toutefois survécu dans le livre de la prière commune et a été perpétué par le mouvement d'Oxford. À l'époque contemporaine, il a aussi été célébré par l'évêque catholique Mario Conti.

Des éléments du rite de Sarum sont repris dans l'usage anglican, introduit en 1980, pour les paroisses de l'Église catholique regroupant des fidèles issus de l'anglicanisme.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
External.svg
Trop de liens externes (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Les liens externes doivent être des sites de référence dans le domaine du sujet. Il est souhaitable — si cela présente un intérêt — de citer ces liens comme source et de les enlever du corps de l'article ou de la section « Liens externes ».