Glacière d'Étel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Glacière d'Étel
Etel - glacière.JPG
Façade de la glacière avant rénovation.
Présentation
Type
Matériau
Construction
Propriétaire
Statut patrimonial
Localisation
Adresse
5841A Rue de la GlacièreVoir et modifier les données sur Wikidata
Étel, Morbihan
Flag of France.svg France
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Bretagne
voir sur la carte de Bretagne
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Morbihan
voir sur la carte du Morbihan
Red pog.svg
Localisation sur la carte de l’arrondissement de Lorient
voir sur la carte de l’arrondissement de Lorient
Red pog.svg

La glacière d'Étel est une glacière située à Étel dans le Morbihan (France).

Localisation[modifier | modifier le code]

Le bâtiment est situé entre le cours des Quais et la rue de la Glacière, dans le port d'Étel, en face de la station de sauvetage en mer[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Une première glacière est construite sur le port en 1927[2], afin de produire la glace utile à la conservation des poissons (essentiellement des thons) ramenés par les bateaux de pêche. Avec la croissance de la flottille, une deuxième usine est construite sur le port en 1946[2],[1], produisant davantage de glace : 60 tonnes par jour[2], et jusque 100 tonnes les jours de forte demande[2].

Cet équipement est abandonné dans les années 1990[2], à cause, d'une part, de la décroissance des flottes et des prises et, d'autre part, de l'équipement en systèmes frigorifiques directement dans les navires[2].

La municipalité, propriétaire du bâtiment, entame une vaste rénovation du bâtiment en 2018[3], visant notamment le transfert du musée des Thoniers dans l'édifice[1],[3] et l'accueil d'un bureau touristique[1],[3] à l'horizon 2021[3].

Le , l'édifice est sélectionné comme un des 18 sites emblématiques du loto du patrimoine du [4]. Les fonds récoltés par ce biais serviront à la restauration et l'étanchéité de la structure, l'installation d'équipements de production d'énergie renouvelable, la restauration et l'aménagement du rez-de-chaussée, l'aménagement des étages « en blanc »[1].

Architecture[modifier | modifier le code]

Le bâtiment est construit en béton armé et parpaings de ciment[2], selon un plan quadrangulaire[2]. L'intérieur est divisé en deux vaisseaux parallèles[2], le toit de chacun d'entre eux étant formé d'une voûte en berceau[2]. La glace était produite et pilée à l'étage[2], puis stockée au rez-de-chaussée dans des locaux réfrigérés[2].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Glacière d'Etel », sur Mission Stéphane Bern (consulté le 11 mars 2019)
  2. a b c d e f g h i j k et l « Glacière municipale (Etel) », sur L’inventaire du patrimoine culturel en Bretagne, (consulté le 11 mars 2019)
  3. a b c et d « Glacière d’Etel. Le projet toujours chaud », sur Le Télégramme, (consulté le 10 mars 2019)
  4. Claire Bommelaer, « Loto du patrimoine 2019: quels sont les monuments retenus pour être restaurés? », sur le Figaro, (consulté le 10 mars 2019)