7e régiment parachutiste de commandement et de soutien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

7e régiment parachutiste de commandement et de soutien
Image illustrative de l’article 7e régiment parachutiste de commandement et de soutien
insigne régimentaire du 7e parachutiste de commandement et de soutien.

Création 1949
Dissolution 1992
Pays Drapeau de la France France
Branche armée de terre
Type régiment du train
parachutistes
Troupes de marine
Rôle Infanterie
Fait partie de 11e division parachutiste.
Garnison Albi
Ancienne dénomination 7e B.C.C.P
7e G.C.C.P
7e B.C.P
7e R.C.P
7e R.P.I.Ma
7e R.P.C.S
Devise "Tous soutiens personne ne craint"
Inscriptions
sur l’emblème
Indochine 1950-1952-1954
Fourragères aux couleurs du ruban de la Croix de guerre T.O.E
Décorations Croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieurs
deux palmes

Le 7e régiment parachutiste de commandement et de soutien (7e RPCS) est l’héritier du 7e BCCP créé le . Il participe à la guerre d'Indochine et sera dissous six fois, sa dernière dissolution ayant lieu à Albi en 1992.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

  • Créé le 16 juillet 1949, il participe à la guerre d'Indochine ; héritier du 7e BCCP (bataillon colonial de commandos parachutistes) créé en AOF en 1947, il changera plusieurs fois de nom.
  • Devenu 7e GCCP (groupement colonial de commandos parachutistes).
  • Puis 7e BCP (bataillon de commandos parachutistes).
  • Il devient en 1957 le 7e RPC (régiment de parachutistes coloniaux).
  • Puis 7e RPIMa (régiment parachutiste d'infanterie de marine) en 1959, avant d'être dissous en 1965.
  • En 1983, il est recréé à Albi sous le nom de 7e RPCS (régiment parachutiste de commandement et de soutien), puis dissous en 1991.

Drapeau[modifier | modifier le code]

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[1]

Indochine 1950-1952-1954


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.


Sources et bibliographies[modifier | modifier le code]

  • Collectif, Histoire des parachutistes français, Société de Production Littéraire, 1975.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, no 27, 9 novembre 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]