The Nomad Soul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Nomad Soul
image

Éditeur Eidos Interactive
Développeur Quantic Dream
Concepteur David Cage

Date de sortie 29 octobre 1999 (Windows)
23 juin 2000 (Dreamcast)
Genre Action-aventure
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Windows, Dreamcast
Média 3 CD-ROM, GD-ROM
Contrôle Manette de jeu
Clavier / souris

The Nomad Soul (ou Omikron: The Nomad Soul) est un jeu vidéo d'action-aventure développé par le studio français Quantic Dream et édité par Eidos Interactive en 1999.

Le jeu se déroule dans un monde futuriste. Le joueur voit son âme projetée dans le corps d'un policier d'Omikron, une ville placée sous le contrôle d'un ordinateur ultra-intelligent et enfermée sous un dôme de verre la protégeant du violent climat extérieur.

Présentation[modifier | modifier le code]

The Nomad Soul se déroule dans l'univers riche et glauque imaginé par David Cage. Mêlant à la fois des thèmes futuristes comme l'intelligence artificielle ou la biomécatronique, à des thèmes plus ésotériques comme la religion ou la magie, l'univers sombre et poétique de Omikron est l'atout majeur du jeu.

Le scénario est très immersif de par le principe du « transfert de l'âme » du joueur qui place le joueur dans la même position que le personnage (en développant ainsi un niveau complexe de focalisation interne), à savoir ignorant tout de la ville, de l'histoire et du passé du personnage incarné. Le joueur a par la suite la possibilité de changer de corps en effectuant un « transfert d'âme », par nécessité ou par plaisir. Trente personnages sont incarnables. Ils varient d'un agent-enquêteur à un héros mythique en passant par une infirmière, un mercenaire cyborg, une danseuse de peep-show... L'intérêt de changer de corps est largement enrichi par le fait que chaque « incarnat » possède ses propres caractéristiques (force, endurance, talents de combattant(e)...), et visiter son appartement permettra de collecter de nouveaux objets, voire tout simplement de jouir un peu plus de l'excellent design du jeu.

David Bowie[modifier | modifier le code]

Les musiques du jeu ont été composées par Xavier Despas, avec la participation de David Bowie et Reeves Gabrels pour les chants et sont interprétées par David Bowie lui-même, parfois au cours de concerts virtuels donnés dans les bars d’Omikron. En plus de pouvoir assister aux concerts de l'avatar virtuel de David Bowie et de son groupe, il est également possible de récupérer tout au long du jeu des enregistrements du groupe et de les jouer dans des bornes d'écoute que l'on peut trouver dans les nombreux appartements de la ville.

David Bowie joue également le rôle secondaire de Boz en plus de celui de chanteur du groupe The Dreamers. Toutes les chansons qu'il interprète dans le jeu font partie de l'album 'hours...', à l'exception du thème du générique de fin : We All Go Trough.

The Nomad Soul utilise la vision cinéma pour une grande partie jeu mais passe en vision subjective lorsque des scènes nécessitent l'utilisation d'une arme de tir. Un autre changement de vue se produit au cours des combats au corps à corps où la caméra se place sur le côté des combattants (de la même manière que Shenmue), comme dans les jeux de combat classiques. Le jeu explore ainsi plusieurs styles différents. Une légère gestion des caractéristiques des personnages lui confère également un petit côté jeu de rôle.

Le tout se déroule dans des graphismes considérés comme de bonne qualité avec une attention plus particulière pour les visages, qui s'animent en parlant et qui réussissent à faire passer des émotions (Omikron fut un des premiers jeux vidéo à utiliser la technique de capture de mouvement). Côté design, les tenues vestimentaires des différents personnages importants ont été particulièrement soignées, tandis que l'architecture de la ville est originale sans être complexe.

À noter[modifier | modifier le code]

  • Le jeu s'est vendu à environ 600 000 exemplaires et une suite a été envisagée et même commencée par le studio Quantic Dream sous le nom de Nomad Soul: Exodus. Le projet a été annulé en 2001, avant d'être réenvisagé après la sortie de Fahrenheit.

Ce second projet est connu sous le nom de Omikron: Karma et était prévu pour 2009 avant d'être encore une fois annulé.

  • Iman Bowie, l'épouse de David Bowie, joue également le rôle d'un personnage incarnable (mais sans background particulier).
  • Dans un jardin du quartier de Jaunpur, il est possible de ramasser des fruits nommés Wiki. Ils redonnent de l'énergie au joueur s'ils sont mangés, et entrent aussi dans la composition de certains sorts.
  • Le jeu présente d'importants dysfonctionnements avec les cartes graphiques Radeon HD (bug des pixels bleus).

Réactions[modifier | modifier le code]

  • Revue de presse

Windows : Edge 7/10Gamekult 7/10GameSpot 6.0/10IGN 8.5/10 Jeuxvideo.com 16/20
Dreamcast : GameSpot 5.2/10IGN 6.7/10

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]