Iman (mannequin)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Iman.
Iman
Iman au festival du film de TriBeCa, en 2009.
Iman au festival du film de TriBeCa, en 2009.

Naissance 25 juillet 1955 (59 ans)
Mogadiscio (Drapeau de la Somalie Somalie)
Nationalité Drapeau : États-Unis Américaine

Iman Mohamed Abdulmajid (somali : Iimaan Maxamed Cabdulmajiid), dite Iman, est un mannequin, une actrice et une femme d'affaires somalienne, citoyenne américaine, née le 25 juillet 1955 à Mogadiscio, Somalie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et études[modifier | modifier le code]

Iman est la fille de diplomates somaliens, Marian et Mohamed Abdulmajid ; son père est un ancien ambassadeur de Somalie en Arabie saoudite. Elle a deux frères, Elyas et Fayçal, et une sœur, Nadia. Elle mesure 1,75 mètre et parle cinq langues[1] (le somali, l'arabe, l'italien, le français et l'anglais).

Elle fréquente une école secondaire en Égypte puis part étudier les sciences politiques à l’université de Nairobi[2] (Kenya).

Carrière dans le mannequinat[modifier | modifier le code]

Elle débarque à New York en 1975, engagée à l’âge de vingt ans par le photographe Peter Beard qui l'avait découverte dans son université kényane. Elle pose en 1976 pour Vogue. Elle devient alors la muse de plusieurs créateurs, Halston, Gianni Versace, Calvin Klein, Issey Miyake, Donna Karan et surtout Yves Saint Laurent. Elle travaille avec ce dernier sur la collection de 1985 Yves Saint Laurent's African Queen, qui déclare même  : « My dream woman is Iman » (« La femme de mes rêves, c'est Iman »).

Diana Vreeland avait proclamé à son propos : « Ça c'est un cou[1] ! ». Au cours de ses quatorze années de carrière, elle a posé pour des photographes reconnus, comme Norman Parkinson[3], Helmut Newton, Richard Avedon, Irving Penn et Annie Leibovitz. Elle quitte le mannequinat en 1994.

Reconversion au cinéma et dans les affaires[modifier | modifier le code]

Iman à l'ouverture d'une soirée au Metropolitan Opera de New York, le 25 septembre 2006.

Dès 1979, elle commence à s'intéresser au cinéma. Elle participe notamment à Out of Africa en 1985, aux côtés de Meryl Streep et Robert Redford. Elle joue dans plusieurs séries télévisées au long des années 1990. Elle joue un rôle dans le jeu vidéo sorti en 1999 The Nomad Soul. Elle participe aussi au clip de Michael Jackson Remember the Time, où elle joue une reine d'Égypte aux côtés de Eddy Murphy.[réf. nécessaire]

En 2004, elle rompt le contrat publicitaire qui la liait avec la société De Beers ; elle dénonce ainsi la politique d'extraction diamantaire qui amène le gouvernement du Botswana à déplacer les populations de Bushmen[4]. Elle est porte-parole de l'association Keep a Child Alive program (« Programme pour garder un enfant en vie », pour lutter contre le virus du SIDA), et travaille étroitement avec d'autres, comme le Children's Defense Fund (« Fonds de Défense de l'Enfance »).

En 2007, elle lance une ligne de produits de beauté, baptisée « Iman Cosmetics ». Celle-ci est principalement dédiée aux femmes à la peau noire et métissée et compte quatorze teintes différentes ; son chiffre d'affaires en 2010 est de 25 millions de dollars. Sa deuxième marque, « Iman Makeup » est elle à la destination de toutes les peaux féminines. Elle crée la même année une ligne de bijoux, d'accessoires et de vêtements d'inspiration ethnique, baptisée « Iman Global Chic ». Elle vit actuellement entre Londres et New YorkSoho).

Le 7 juin 2010, elle reçoit du conseil des créateurs de mode américains (Council of Fashion Designers of America, CFDA) le prix d'icône de la mode Fashion Icon, un prix spécial pour « une personne dont la signature de style a eu une profonde influence sur la mode ». C'est son amie, l'actrice et ancien mannequin Isabella Rossellini, qui lui remet le prix. Elle portait alors une robe dessinée par Giambattista Valli avec quatre bracelets de diamant sur chaque bras et a remercié ses parents « de me donner un cou plus long que n'importe quel autre jeune fille, afin d'aller voir partout dans le monde ».

Vie privée[modifier | modifier le code]

Iman épouse un Somalien dont elle est tombée amoureuse alors qu'elle n'a encore que dix-huit ans. Le mariage prend fin alors qu'elle part faire carrière aux États-Unis.

Elle se marie ensuite au joueur de basket-ball Spencer Haywood de 1978 à 1987 ; ils ont une fille, Zuleka, née en 1978[5]. Ils divorcent en février 1987.

Elle est l'épouse du musicien et chanteur David Bowie depuis 1992, leur fille, Alexandria Zahra « Lexi » Jones, est née le 15 août 2000[5] (« Jones » est le nom de famille légal de David Bowie).

Iman est aussi la belle-mère de Duncan Jones, fils de David Bowie d'un précédent mariage.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Année Film Rôle
1979 La Guerre des otages (The Human Factor) de Otto Preminger Sarah
1983 Surexposé (Exposed) de James Toback Mannequin
1985 Out of Africa (titre québécois Souvenirs d'Afrique) de Sydney Pollack Mariammo
1987 Sens unique (No Way Out, titre québécois L'Impasse) de Roger Donaldson Nina
1987 Cordes et Discordes (Surrender, titre québécois Pour l'amour de l'argent) de Jerry Belson Hedy
1991 House Party 2 de George Jackson et Doug McHenry Sheila Landreaux
1991 L.A. Story (titre québécois Los Angeles Story) de Mick Jackson Cynthia
1991 Star Trek 6 : Terre inconnue (Star Trek VI: The Undiscovered Country) de Nicholas Meyer Martia
1991 The Linguini Incident de Richard Shepard Dali Guest
1993 Dangerous: The Short Films (vidéo), clip Remember the Time Nefertiti
1994 Club Eden (Exit to Eden) de Garry Marshall Nina Blackstone
1997 The Deli de John A. Gallagher Avocado Lady
2007 Project Runway Canada Elle-même
2009 Project Runway Canada Elle-même

Télévision[modifier | modifier le code]

Année Film Rôle
1985 Cosby Show (The Cosby Show) créée par Bill Cosby, 1 épisode Mrs. Montgomery
1985-1988 Deux flics à Miami (Miami Vice) créée par Anthony Yerkovich Dakotah / Lois Blyth
1988 Dans la chaleur de la nuit (In the Heat of the Night) créée par John Ball, 2 épisodes Marie Babineaux
1990 227, 1 épisode Eartha Kitten
1991 Trouble Jeu (Lies of the Twins) de Tim Hunter Cat
1993 Dream On créée par David Crane et Marta Kauffman, 1 épisode
1993 Heart of Darkness de Nicolas Roeg Black Beauty

Voxographie[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le Figaro, supplément « The New York Times », page 7.
  2. http://www.trender.fr/iman-la-beaute-noire,-2887.aspx
  3. (en) « Norman Parkinson: legend behind a lens », sur ft.com, Financial Times,‎ 29 mars 2013 (consulté le 16 février 2014)
  4. http://www.survivalfrance.org/actu/569
  5. a et b (en) bio de Imlan sur IMDb.com