Alias (série télévisée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alias.

Alias

Titre original ALIAS
Genre Série d'espionnage
Création J. J. Abrams
Production Bad Robot
Touchstone Television
Acteurs principaux Jennifer Garner
Michael Vartan
Victor Garber
Ron Rifkin
Carl Lumbly
Musique Michael Giacchino
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine ABC
Nb. de saisons 5
Nb. d'épisodes 105
Durée 40-42 minutes
Diff. originale

Alias est une série télévisée d'espionnage américaine en 105 épisodes de 42 minutes, créée par J. J. Abrams et diffusée entre le et le sur le réseau ABC.

En France, la série a été diffusée à partir du sur Téva et du 4 septembre 2002 sur M6 et rediffusée sur Direct Star. Au Québec elle a été diffusée sur Ztélé et en Belgique sur Plug TV.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Alors qu'elle n'est qu'une simple étudiante, Sydney Bristow, une jeune femme en apparence des plus ordinaires, est recrutée par le SD-6, qu'elle pense être une agence gouvernementale, une division secrète de la CIA chargée d'opérations délicates. Mais lorsqu'elle révèle la vérité à son fiancé, celui-ci se fait assassiner sur ordre d'Arvin Sloane, son patron au SD-6. C'est ainsi qu'elle réalise qu'elle travaillait sans le savoir pour le camp ennemi, l'ennemi qu'elle pensait combattre. Elle contacte alors la véritable CIA et devient un agent double infiltré au SD-6 pour mieux le détruire de l'intérieur. C'est l'occasion pour Sydney de renouer les liens avec son père, lui aussi espion (ce qu'elle ignorait jusqu'alors), et lui aussi agent double ayant le même objectif… La vie de Sydney devient donc rapidement compliquée, puisqu'elle va devoir apprendre à jongler avec ses différentes « vies » : sa vie en tant qu'espionne pour le SD-6, sa vie en tant qu'espionne pour la CIA, sa vie avec ses amis proches, et sa vie d'étudiante, puisqu'elle est toujours censée suivre des cours à l'université…

Distribution[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Personnages récurrents[modifier | modifier le code]

  • Sarah Shahi : Jenny (ép. 1.02 "So It Begins..." ; 1.04 "A Broken Heart" ; 1.06 "Reckoning" ; 1.10 "Spirit" ; 1.12 "The Box, part. 1" ; 1.15 "Page 47")
  • Ric Young : "le Dentiste" / Dr Zhang Lee (ép. 1.01 "Truth Be Told" ; 1.22 "Almost Thristy Years" ; 2.11 "A Higher Echelon" ; 3.21 "Legacy")
  • Evan (Dexter) Parke : Charlie Bernard (ép. 1.02 "So It Begins..." ; 1.03 "Parity" ; 1.04 "A Broken Heart" ; 1.06 "Reckoning" ; 1.07 "Color Blind" ; 1.14 "The Coup")
  • Keone Young : Professeur Choy (ép. 1.03 "Parity" ; 1.08 "Time Will Tell" ; 1.14 "The Coup")
  • John Aylward : Officier Davenport de la CIA (ép. 1.02 "So It Begins...")
  • James Handy : Directeur du bureau de la CIA de Los Angeles Arthur Devlin (ép. 1.02 "So It Begins..." ; 1.11 "The Confession" ; 1.13 "The Box, part. 2" ; 1.20 "The Solution" ; 1.22 "Almost Thristy Years" ; 2.06 "Salvation")
  • Gina Torres : Anna Espinosa (ép. 1.03 "Parity" ; 1.04 "A Broken Hearth")
  • Yvonne Farrow : Diane Dixon (ép. 1.04 "A Broken Hearth" ; 1.05 "Doppelganger" ; 1.09 "Mea Culpa")
  • Terry O'Quinn : Directeur-adjoint Kendall (ép. 1.17 "Q & A" ; 2.02 "Trust Me" ; 2.03 "Cipher" ; 2.04 "Dead Drop" ; 2.07 "The Counteragent" ; 2.08 & 2.09 "Passage, part. 1 & 2" ; 2.11 "A Higher Echelon" ; 2.13 "Phase One" ; 2.14 "Double Agent" ; 2.16 "Firebomb" ; 2.17 "A Dark Turn" ; 2.18 "Truth Takes Time" ; 2.21 "Second Double" ; 2.22 "The Telling")
  • Peter Berg : Noah Hicks (ép. 1.18 "Masquerade" ; 1.19 "Snowman")
  • Amy Irving : Emily Sloane

Acteurs célèbres invités[modifier | modifier le code]

  • Danny Trejo : Emilio Vargas (ép. 2.20 "Countdown")
  • Tobin Bell : Agent Karl Dreyer (ép. 1.09 "Mea Culpa")
  • Quentin Tarantino : McKenas Cole (ép. 1.12 & 1.13 "The Box, part. 1 & 2" ; 3.11 "Full Disclosure" ; 3.13 "After Six")
  • Roger Moore : Edward Poole (ép. 1.16 "The Prophecy")
  • Faye Dunaway : Ariana Kane (ép. 2.10 "The Abduction" ; 2.11 "A Higher Echelon" ; 2.12 "The Getaway")
  • Rutger Hauer : Anthony Geiger (ép. 2.13 "Phase One")
  • Ethan Hawke : James L. Lennox (ép. 2.14 "Double Agent")
  • Christian Slater : Neil Caplan (ép. 2.15 "A Free Agent" ; 2.19 "Endgame")
  • David Carradine : Conrad (ép. 2.20 "Countdown" ; 3.19 "Hourglass")
  • David Cronenberg : Dr Brezzel (ép. 3.09 "Conscious" ; 3.10 "Remnants")
  • Arnold Vosloo : M. Zisman (ép. 3.12 "Crossings")
  • Ian Buchanan : Johannes Gathird (ép. 3.13 "After Six")
  • Vivica A. Fox : Toni Cummings (ép. 3.13 "After Six" ; 3.21 "Legacy")
  • Ricky Gervais : Daniel Ryan (ép. 3.15 "Facade")
  • Angela Bassett : Hayden Chase (ép. 4.01 & 4.02 "Authorized Personnel Only, part. 1 & 2" ; 4.10 "The Index" ; 4.20 "The Descent" ; 4.21 "Search and Rescue" ; 4.22 "Before the Blood")
  • Michelle Forbes : Dr Maggie Sinclair (ép. 4.15 "Another Mister Sloane")

Famille de Sydney Bristow[modifier | modifier le code]

Azertyuiop

Récompenses[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des épisodes d'Alias.

Audiences sur ABC[modifier | modifier le code]

Alias débute devant 15,04 millions de téléspectateurs en septembre 2001 sur ABC[1]. Applaudie par la critique, la série sera propulsée après le Superbowl en janvier 2003 avec l'épisode culte Phase One qui rassemble 17,4 millions de téléspectateurs. Soit la meilleure audience historique de la série. La série s'érode ensuite progressivement : 10,10 millions pour le final de la saison 2, puis 7.65 millions de résistants pour le final de la saison 3[1].

Alias connaît un sursaut au début de la saison 4 lorsqu'elle est programmée après le nouveau hit de ABC : Lost[1]. Une autre série signée J.J. Abrams. Portée par le succès de Lost, la saison 4 de Alias démarre avec 15,76 millions de téléspectateurs. Le public déserte de nouveau progressivement (moyenne saison 4 : 10,3 millions) et la saison 5 marque la fin des aventures de Sydney Bristow. Alors que l'on s'attendait à ce que celle-ci propose d'ailleurs 22 épisodes, à l'image des autres saisons, ABC raccourcit cette saison 5, la portant à 17 épisodes seulement (les scénaristes furent toutefois prévenus suffisamment tôt de cette décision pour pouvoir proposer une véritable fin à la série). Déplacée le jeudi soir, "Alias" s'effondre et l'ultime épisode ne rassemble que 6,68 millions de téléspectateurs en mai 2006[1].

Résumés des principaux évènements de chaque saison[modifier | modifier le code]

Première saison[modifier | modifier le code]

Sydney Bristow, une jeune étudiante, doit apprendre à coordonner sa vie d'agent double. Elle doit non seulement assurer ses missions au SD-6 aux côtés de Dixon, son partenaire, mais aussi accomplir les contre-missions que la CIA lui confie. Heureusement, elle peut compter sur le séduisant Michael Vaughn, son agent de liaison à la CIA dont elle finit par se rapprocher assez intimement, bien qu'ils s'efforcent l'un comme l'autre de rester professionnels. Durant le même temps, ses relations avec son père s'améliorent depuis qu'elle a appris qu'il était lui aussi espion, et lui aussi agent double. Parallèlement, Sydney est obligée de mentir à son cercle d'amis, qui croient qu'elle travaille pour une banque d'affaires internationales, le Crédit Dauphine, ce qui lui permet de couvrir ses activités d'espionne. Will Tippin, un jeune journaliste tombé amoureux d'elle, enquêtera sur la mort de son fiancé Danny, tué sur les ordres d'Arvin Sloane afin de protéger le SD-6, et se retrouvera à son tour en danger de mort. Au cours de ses différentes missions, Sydney comprend peu à peu que diverses organisations terroristes luttent pour la possession de mystérieux objets créés par Rambaldi, à la fois un prophète et un homme de science qui vivait au XVème siècle. Parmi les adversaires que Sydney doit affronter, une organisation secrète composée d'anciens espions, au service du "Monsieur" ("The Man", en VO), semble très déterminée à éliminer ses "concurrents" (c'est-à-dire les différents services de renseignements) dans la course aux artefacts laissés par Rambaldi. Sydney semble d'ailleurs devoir jouer un rôle central dans l'exécution des prophéties de ce mystérieux personnage. Durant cette première saison, elle apprend aussi que sa mère, Laura Bristow, était en réalité une ancienne agent du KGB, dont le véritable nom était Irina Derevko.

La révélation finale : Alors que Sydney la croyait morte, elle se retrouve enfin confrontée à elle à la fin de la saison, dans une situation plutôt inconfortable...

Deuxième saison[modifier | modifier le code]

Cette saison est en quelque sorte une saison-pivot : si la première partie de la saison poursuit la construction narrative de la saison 1, avec des missions et contre-missions que Sydney doit remplir tour-à-tour, voire simultanément, le milieu de saison marque la fin du SD-6 et la destruction de l'Alliance des Douze... Après ces événements, la vie de Sydney se voit quelque peu simplifiée : elle travaille désormais uniquement pour la CIA, et sa relation amoureuse avec Michael Vaughn devient alors possible. Sa mère, Irina Derevko, qui dans un premier temps s'est rendue à la CIA, la trahit et s'enfuit avec Sloane, l'ancien chef du SD-6, afin d'achever ensemble leur quête du secret de Rambaldi. Dans le même temps, elle apprend l'existence d'un ancien projet de la CIA qui consistait à entraîner des enfants à être espions dès leur plus jeune âge. C'est l'occasion pour elle de découvrir que son père l'a fait participer à ce projet et leur relation se dégrade alors. D'autres événements vont alors compliquer la vie de Sydney : Fran, sa meilleure amie, est assassinée et un double prend sa place, procédé rendu possible grâce au Projet Helix. À la fin de la saison, Sydney, qui finit par découvrir la substitution, se bat contre Allison, double de Fran, la tue et s'évanouit. Elle se réveille à Hong Kong et découvre stupéfaite, en reprenant contact avec la CIA, que deux ans ont passé depuis sa "disparition"...

Troisième saison[modifier | modifier le code]

Pour cette troisième saison, qui prend place 2 ans après les événements de la Saison 2, les relations entre les personnages ont à nouveau changé, et Sydney n'est pas au bout de ses surprises. Michael Vaughn, qui la croyait morte, s'est marié avec une jeune femme blonde, Lauren Reed, et les relations de pouvoir ont changé au sein de la CIA... Alors que Sydney Elle s'efforce de comprendre ce qui lui est arrivé durant les deux années où elle a disparu et elle découvre qu'une organisation secrète contre laquelle la CIA se bat actuellement, le Covenant, est responsable et a tenté de la soumettre à ses ordres sans succès, dans l'optique de réaliser rien de moins que... la réincarnation de Rambaldi... Au cours de ses recherches, elle apprend l'existence d'une demi-sœur Nadia Santos, fille d'Irina et de Sloane, qui elle aussi doit jouer un rôle central dans les prophéties. À la fin de la saison, la femme de Vaughn, qui s'était révélée être un agent double pour le Covenant, se fait tuer par son mari et divulgue à Sydney le code d'un coffre-fort dans une banque suisse. Sydney s'y rend alors, et découvre un dossier, détenu par son père, qui la bouleverse...

Quatrième saison[modifier | modifier le code]

Sydney apprend qu'elle est mutée dans un nouveau département secret de la CIA créé tout récemment, l'Authorized Personnel Only (APO), chargé d'exécuter les missions les plus risquées de la CIA. Une sorte de SD-6, donc, mais qui appartiendrait vraiment, cette fois, à la CIA. À sa grande surprise, elle y retrouve d'anciennes connaissances comme son ancien partenaire Dixon, mais également son père, Jack Bristow, sa demi-sœur Nadia Santos, et Michael Vaughn. Tous ont la mauvaise surprise d'apprendre que cette cellule est dirigée, sur demande de la CIA, par Arvin Sloane. Le but est de profiter des contacts et de l'expérience du vieil homme pour la réussite des missions qui leur sont confiées. Bien sûr, bien des membres de la CIA sont réticents à travailler avec lui, en particulier Sydney. Mais on fait comprendre à Sydney que la direction de la CIA n'est pas dupe, et les membres de l'APO ont également à charge de surveiller Sloane. Un des accords passés avec la CIA stipule en outre que ce dernier n'a pas le droit de s'impliquer dans les missions menées dès que celles-ci concernent de près ou de loin Rambaldi. Sydney, suite aux découvertes faites à la fin de la Saison 3, est à nouveau en froid avec son père. Elle a en effet découvert, par le biais du dossier détenu dans un coffre d'une banque en Suisse, qu'il a ordonné l'exécution de sa mère Irina... Sydney finit par découvrir qui se cachait derrière le mystérieux Covenant - sa tante Elena Derevko, qui lutte secrètement contre Irina depuis des décennies afin de réaliser le plan ultime de Rambaldi. Finalement, Irina tue Elena. Mais à la fin de la saison, Sydney n'est pas encore au bout de ses surprises : Vaughn lui révèle que son vrai nom n'est pas Michael Vaughn quand soudain un « accident de voiture » l'empêche d'en dire davantage...

Cinquième et dernière saison[modifier | modifier le code]

Après avoir appris que Michael Vaughn est actuellement interrogé et est suspecté d'être un agent double, Sydney commence à se demander si leurs rapports professionnels et personnels au cours des dernières années n'ont pas été que des mensonges. Quand Sydney découvre qu'elle est enceinte de Vaughn, elle est déterminée à découvrir la vérité à son sujet. Jack commence à s'inquiéter pour sa fille, de peur que Vaughn ne lui inflige la même trahison qu'Irina dans son cas. De nouveaux agents rejoignent l'APO, et une nouvelle organisation criminelle émerge dans la vie de Sydney, Prophète 5, organisation vouée elle aussi à la quête rambaldienne et qui semble avoir tiré les ficelles de tous les évènements de ces dernières années. Finalement, Sloane, tuant sa fille par accident, finit par se vouer à nouveau à Rambaldi, et renouant son alliance avec Irina Derevko, découvre le vrai secret de Rambaldi : l'immortalité. Jack, mortellement blessé par Sloane, se suicide en faisant s'écrouler sur ce dernier les murs d'une caverne. Sloane, maintenant immortel, est condamné à passer l'éternité sous un bloc de rochers. Vaughn et Sydney finissent leurs jours heureux avec leurs deux enfants : Isabelle et Jack (qui porte le prénom de son défunt grand-père).

Commentaires[modifier | modifier le code]

ALIAS est une série qui n'a cessé de faire évoluer son concept narratif et les liens entre ses personnages. Ainsi, chaque nouvelle saison est l'occasion d'un nouveau départ pour la série, sans renier pour autant les saisons ou épisodes précédents. De plus, à l'intérieur même de chaque saison, un épisode marque une rupture avec la première moitié de celle-ci pour relancer la série dans de nouvelles directions jusqu'à la fin de saison.

ALIAS adopte à ses débuts la forme du sérial, forme narrative quelque peu tombée en désuétude : chaque épisode de la saison 1 se finit sur un cliffhanger haletant, mettant en général en danger Sydney Bristow, poussant le spectateur à regarder l'épisode suivant. Ce souci du cliffhanger permanent disparaîtra par la suite en cours de saison 2.

La série se distingue également des autres au niveau de son générique de début. Alors qu'habituellement, le générique de début intervient à la suite d'une séquence prégénérique, également appelée "hook", dans ALIAS, le générique intervient à la fin de l'acte I, soit près de 11 ou 12 minutes après le début d'un épisode.

Le Nombre 47[modifier | modifier le code]

Les scénaristes et réalisateurs des différentes séries Star Trek s'étaient amusés à émailler les épisodes de la présence, dans les dialogues ou les décors, du nombre 47. C'est la même chose dans ALIAS, où l'on retrouve très souvent le nombre 47 de façon déguisée ou apparente, au détour d'un dialogue ou dans un élément du décor, ou même encore dans le titre d'un épisode. Aucune explication à cela ne sera réellement donné. Il faut donc peut-être y voir un clin d'œil à la saga Star Trek, mais aussi aux fans les plus attentifs, qui s'amuseront à tenter de le retrouver dans chacun des épisodes de la série. Une explication possible, dans l'univers de la série, pourrait être que ce nombre avait une importance fondamentale pour Milo Rambaldi. Ce qui expliquerait qu'on retrouve ce nombre un peu partout.

Séries dérivées et reboots : les projets avortés liés à la série[modifier | modifier le code]

Peu avant la fin annoncée de la série, un pilote mettant en scène quelques-uns des personnages "maléfiques" de la série, Arvin Sloane et Kelly Peyton, fut envisagé, sans que ce projet ne débouche sur rien de concret. Un projet de film fut également évoqué, sans que ce projet ne débouche là non plus sur rien de réellement concret.

Enfin, en mai 2010, Kristin Dos Santos de E! Online rapporta que la chaîne ABC envisageait peut-être un reboot de la série, dans une version débarrassée de toute la mythologie et des éléments liés au personnage de Rambaldi, afin de proposer une série plus accessible à une très large audience. Cette idée ne dépassa pas le stade du simple développement.

Adaptations[modifier | modifier le code]

Romans et Nouvelles[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Romans et nouvelles d'Alias.

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Alias (jeu vidéo).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]