Olivier Marchal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marchal.

Olivier Marchal

Description de cette image, également commentée ci-après

Olivier Marchal en 2012

Naissance 14 novembre 1958 (55 ans)
Talence, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession acteur
réalisateur
Films notables 36 quai des Orfèvres
MR 73

Olivier Marchal est un acteur et réalisateur français, né le 14 novembre 1958 à Talence (Gironde). Il est marié à la comédienne Catherine Marchal. Il a réalisé le très acclamé polar français 36 quai des Orfèvres et a créé pour la télévision les séries télévisées Flics et Braquo.

Il a été nommé chevalier dans l'Ordre des Arts et des Lettres en janvier 2010[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Destiné à reprendre la pâtisserie familiale (glacier, chocolatier, épicier) de La Teste-de-Buch, il découvre sa vocation de comédien à 13 ans lorsqu'il est placé en pension chez les jésuites du Lycée Saint-Joseph de Tivoli où il est initié au théâtre[2]. Ses parents Pierre et Renée Marchal, qui passent de nombreuses heures dans la boutique et ne lui donnent une sœur que 12 ans plus tard après sa naissance, le laissent souvent à sa solitude qu'il meuble en dévorant romans noirs et polars de la bibliothèque familiale au-dessus de la boutique ou en se nourrissant des films policiers au cinéma voisin[3]. Il passe le concours d'inspecteur de police en 1980, en sort 24e sur 600 et intègre la P.J. de Versailles[4]. Épuisé par les affaires sordides, l'explosion de la violence, l'irrespect envers l'autorité, il quitte la brigade criminelle en 1982 pour rejoindre les renseignements généraux, section antiterrorisme où il côtoie son collègue Simon Michaël[2]. En 1985, il rejoint la police judiciaire du 13e arrondissement de Paris. Sa petite amie de l'époque Michèle Laroque[3] l'incite à franchir le pas de la scène : tout en étant inspecteur la nuit à la 5e division de la P.J., il prend des cours de théâtre au Conservatoire d'art dramatique du 10e arrondissement de Paris. Une directrice de casting lui donne en 1988 son premier rôle, celui d'un inspecteur dans Ne réveillez pas un flic qui dort, le lançant dans cette carrière qui le fait quitter définitivement la police en 1994[2].

On le découvre acteur en 1992 dans les séries françaises Quai numéro un (France 2) et Police District (M6). Il écrit aussi pour la télévision : séries Commissaire Moulin (TF1) et Central Nuit (France 2). Il passe à la réalisation et signe des polars, Gangsters, 36 quai des Orfèvres, MR 73 et Les Lyonnais.

Certains acteurs se retrouvent de façon récurrente dans ses films : Gérald Laroche et Daniel Auteuil sont présents dans deux films, tandis que Catherine Marchal, sa femme et Guy Lecluyse sont présents dans ses trois premiers long-métrages. Francis Renaud, quant à lui, est à l'affiche des quatre films d'Olivier Marchal.

En 2010, Olivier Marchal fait partie avec Gérard Lanvin et Vincent Moscato du trio qui joue dans Le Fils à Jo réalisé par Philippe Guillard, où il interprète un conseiller principal d'éducation. En 2011, il dirige Gérard Lanvin dans le film Les Lyonnais, long-métrage qui porte sur le gang des Lyonnais qui a sévi dans les années 1970.

Après la série Braquo, Olivier Marchal écrit une autre série pour Canal+ , intitulé "Section Zéro" une série mélangeant la science fiction et policier.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Longs-métrages[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Un bon flic

Clips[modifier | modifier le code]

  • 2006 - Beethoven, chanson de Michel Sardou extraite de l'album Hors format. La petite fille dans le clip est jouée par sa fille Zoé Marchal.

Télévision[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nomination ou promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres, janvier 2010
  2. a, b et c Patricia Tourancheau, « La patte du poulet », sur liberation.fr,‎ 19 février 2002
  3. a et b Interview d'Olivier Marchal par Isabelle Morizet dans l'émission Il n'y a pas qu'une vie dans la vie sur Europe 1, 23 septembre 2012
  4. Anne-Charlotte De Langhe, « Olivier Marchal, flic comme au cinéma », sur lefigaro.fr,‎ 27 juillet 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]