Kool Shen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shen.

Kool Shen

Description de cette image, également commentée ci-après

Suprême NTM, avec JoeyStarr (à gauche), et Kool Shen (à droite).

Informations générales
Surnom La caisse claire
Nom de naissance Bruno Lopes
Naissance 9 février 1966 (48 ans)[1]
Saint-Denis, Seine-Saint-Denis,
Drapeau de la France France
Activité principale Rappeur, acteur, joueur de poker
Genre musical Rap hardcore, rap conscient
Années actives Depuis 1989
Labels IV My People, Sony BMG, AZ
Site officiel koolshen.fr

Kool Shen, de son vrai nom Bruno Lopes (né le 9 février 1966 à Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis), est un rappeur, breaker, graffeur, acteur, et joueur de poker français, cofondateur de Suprême NTM. Il fait partie des figures majeures du rap français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Années NTM (1983-2001)[modifier | modifier le code]

Lopes contribue à faire du Suprême NTM un duo de rap hardcore détonnant, contrastant avec l'énergie plus brute de son acolyte Didier Morville (JoeyStarr)[2]. Mélancolique, lyrique, sensible et poétique, résolument engagé dans ses textes, il est aussi une référence en matière de flow hip-hop en langue française, hypnotisant, rapide, technique, funky (L'argent pourrit les gens, 93… J'appuie sur la gâchette, Dans le vent, Police, Come again, That's my people, Odeurs de soufre, et Laisse pas traîner ton fils). Après avoir soutenu la marque Com8 de son ex-complice JoeyStarr[3], il lance sa propre marque de streetwear (2 High).

Entretemps, il sort au printemps 2004 (19 avril 2004) un album solo intitulé Dernier Round (meilleure vente rap 2004 en France avec 220 000 exemplaires vendus[4]), son premier album solo, qui atteint la 17e place des classements musicaux français[5], avant de mettre (officiellement) un terme à sa carrière en tant que rappeur. Sur cet album, Kool Shen rend hommage à Virginie Sullé (Lady V), qui a été sa femme durant dix ans, dans le titre Un ange dans le ciel[6]. Il rencontre un vif succès grâce à ce hit, qui fut beaucoup diffusé à la radio[réf. nécessaire]. Avant de tirer sa révérence, la face sombre de NTM, comme il se définit lui-même, sort un mini-album avec un morceau en featuring avec Rohff et Dadoo, L'Avenir est à nous.

Années IV My People (2001-2009)[modifier | modifier le code]

Kool Shen préfère alors se consacrer entièrement à son label, IV My People en tant que producteur, label qui a déjà vu naître des artistes comme Busta Flex, Serum, les premiers solos d'artistes confirmés (Zoxea), ou encore l'américaine Toy et dernièrement, Les Spécialistes. Il donne le vendredi 22 avril 2005 un concert d'adieu dans un Zénith de Paris tout acquis à sa cause[7]. Il sortira un CD-DVD de ce concert intitulé Dernier Round au Zénith. Parallèlement, il continue cependant de signer des featurings sur les albums d'autres rappeurs. Après la sortie de la compilation IV My People Mission, le label IV My People et sa marque de streetwear, 2 High, déposent le bilan et le collectif se dissout[3]. Il arrivera quand même à faire signer Salif, Jeff Le Nerf et lui-même chez AZ, le label de Valery Zeitoun. Pour ce qui est des autres, Serum, Toy, rien n'est précisé, probablement en indépendant.

Reformation de Suprême NTM (2008)[modifier | modifier le code]

Conjointement avec son ancien complice JoeyStarr, il annonce officiellement le 13 mars 2008 sur le plateau du Grand Journal de Michel Denisot, la reformation du groupe Suprême NTM, figure de proue du rap français des années 1990 dissoute en 1998 ; réunion qui se matérialise par une série de cinq concerts qui se tiendront au Palais omnisports de Paris-Bercy en septembre 2008[8], puis sur une tournée à travers toute la France, et les pays frontaliers dont la Belgique.

Crise de conscience (2009)[modifier | modifier le code]

En avril 2009, il annonce son grand retour en solo avec un teaser où on le voit incarner un boxeur. Alors que certains s'attendaient à un nouvel opus du Suprême NTM, à quarante-trois ans, Kool Shen est de nouveau prêt à enfiler les gants pour un « nouveau massacre ». Il se prépare pour ce come-back avec son ami Fabrice Allouche, préparateur physique depuis la tournée NTM. L'album Crise de conscience sort le 2 novembre 2009. Il comporte quinze titres avec en featuring JoeyStarr, Jeff Le Nerf, J.Mi Sissoko, Salif, Blacko. À l'occasion de la sortie de cet album, Kool Shen tente un coup marketing en devenant le sponsor maillot de l'Olympique lyonnais pour le match entre l'Olympique lyonnais et l'Olympique de Marseille[9].

Carrière de joueur de poker[modifier | modifier le code]

Parallèlement à sa carrière musicale, il se consacre également au poker de haut niveau. Il a été sponsorisé par PokerStars sur plusieurs tournois, a rejoint en 2010 l'équipe Poker-Leader et est depuis le 25 novembre 2012 sponsorisé par Winamax. Considéré comme un bon joueur français de tournois de No Limit Hold'em, il a plusieurs succès à son palmarès.

Il atteint 5 fois les places payées lors d'un European Poker Tour, sa meilleure performance étant une 4e place à Madrid le 12 mars 2012 pour un gain de 140 000 €. Il compte également plusieurs payés sur des World Poker Tour, des World Series Of Poker et sur d'autres tournois. Il remporte 2 tournois assez importants : Le Main Event des Euro Finals of Poker 2012 (5000 € Diamond Championship) à l'Aviation Club de France le 29 janvier 2012 pour 100 000 € et le World Poker Tour National Séries de Cannes le 4 juin 2012 pour 108 000 €. Ses gains en tournois s'élèvent à plus de 798 000 dollars américains[10].

Carrière d'acteur[modifier | modifier le code]

Au début des années 2000, on a d'abord pu le voir apparaître dans le film Old School de Karim Abbou et Kader Ayd aux côtés de son complice JoeyStarr, Ramzy Bédia ou Élie Semoun, puis dans un second rôle de la comédie La Beuze de François Desagnat et Thomas Sorriaux avec Michaël Youn, Gad Elmaleh et Omar Sy. En 2013, la réalisatrice Catherine Breillat fait appel à lui et le dirige dans son premier rôle important face à Isabelle Huppert pour le film autobiographique Abus de faiblesse, qui sort en salle au début de l'année 2014. Depuis, il semble vouloir s'impliquer plus sérieusement dans une carrière de comédien et enchaine avec le tournage de la série télé Paris diffusée sur Arte, puis sur Le Soldat blanc, téléfilm qui traite de la guerre d'Indochine réalisé par Érick Zonca pour Canal+.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Lopes est né le 9 février 1966 à Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, France[1], de parents d'origines portugaises[11]. Il est initialement adepte au football au point de se voir proposer l'entrée au centre de formation du RC Lens, à l'âge de 14 ans[12]. Proposition qu'il décline au profit de sa nouvelle passion, le mouvement hip-hop alors tout juste balbutiant en France[12].

Discographie[modifier | modifier le code]

Solo[modifier | modifier le code]

Avec Suprême NTM[modifier | modifier le code]

Avec IV My People[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

Apparitions (liste non-exhaustive)[modifier | modifier le code]

Il y a en tout près d'une cinquantaine de chansons à l'heure actuelle (12/09/2010) sur lesquelles Kool Shen a posé (outre les chansons d'NTM).

  • 1989 : NTM - Je rap sur la compile Rappattitude
  • 1992 : Psykopat Feat Kool Shen - Phénomenal attack qui est un inédit présent sur l'album Antholopsy - De 1992 à 2007
  • 1995 : Raggasonic Feat NTM - Aiguisé comme une lame sur l'album éponyme de Raggasonic
  • 1996 : Emyline outkast Feat Capelline Apprends à lire sur l'album Tutenuime
  • 1997 : Afro Jazz Feat NTM - Guerre des nerfs sur l'album d'Afro Jazz, Afrocalypse
  • 1998 : Busta Flex Feat NTM - Freestyle session sur l'album Busta Flex
Busta Flex Feat Kool Shen - J'fais mon job à plein temps sur l'album Busta Flex
  • 1999 : Zoxea Feat Kool Shen - Contrôle sur l'album de Zoxea, À mon tour d'briller
  • 2001 : Salif Feat Kool Shen & Zoxea - Sous bass et drum oblige sur l'album de Salif, Tous Ensemble Chacun Pour Soi
  • 2002 : Sages Poètes de la Rue Feat Kool Shen & Nysay - Thugs sur l'album des Sages Po', Après l'orage
  • 2003 : Kool Shen Feat Oxmo Puccino, Baby, Toy & Jeff Le Nerf - Mission TV sur la BO du film Double Zéro
  • 2003 : Kool Shen Feat Toy - Baby sur la BO du film Double zéro
  • 2003 : Serum Feat Kool Shen - Fallait s'y attendre sur l'album de Serum, On vit comme on peut
  • 2003 : Kool Shen - Quand j'prends l'mic (Version Originale) sur la Mixtape de DJ Goldfingers et DJ Kost Double Face 5
  • 2004 : Zoxea Feat Kool Shen - T'as changé sur l'album de Zoxea, Dans la lumière
  • 2004 : Oxmo Puccino Feat Kool Shen - Un flingue et des roses sur l'album d'Oxmo, Cactus de Sibérie et l'album de IV My People, IV My People Mission
  • 2004 : Kool Shen Feat Serum - Du 93 au 94 sur la compilation Street Lourd Hall Stars
  • 2004 : Kool Shen Feat Disiz la Peste - Nos pires ennemis sur la BO du film Dans tes rêves
  • 2004 : Kool Shen - C'est la session freestyle sur la compilation Session freestyle
  • 2004 : Kery James Feat Kool Shen, Lino, A-P, Blacko, Busta Flex, Passi, Disiz la Peste, Ol Kainry, Jacky Brown, etc. - Relève la tête sur l'album de Kery James Savoir et vivre ensemble
  • 2005 : Kool Shen Feat Serum - Paradis du son sur la compile Rap performance
  • 2005 : Kool Shen - Y'a plus de place sur la compile Ma conscience
  • 2005 : Kool Shen - 38 district sur la mixtape Juste un coup 2 beat
  • 2005 : Alcide H Feat Kool Shen, Dany Boss & Djaka - Adrénaline sur le Street CD d'Alcide H, Ambiances nocturnes
  • 2005 : Lord Kossity Feat Kool Shen - Oh no Remix sur l'album de Lord Kossity, Booming System
  • 2006 : Nysay feat. Kool Shen - Hier ressemble à demain sur l'album de Nysay, Au pied du mur
  • 2006 : Sinik feat. Kool Shen - Si proche des miens sur l'album de Sinik, Sang froid
  • 2006 : Kool Shen feat. Jeff Le Nerf - Les yeux dans la banlieue sur la compile Les yeux dans la banlieue
  • 2006 : Merlin au Mic feat. Kool Shen - Y'en a en stock sur le Street CD de Merlin, Vers l'avenir
  • 2006 : Enhancer feat. Kool Shen - Hot sur l'album d'Enhancer, Electrochoc
  • 2006 : Enhancer feat. Kool Shen feat. David Banner - Hot Remix sur la compile Dis l'heure 2 hip Hop Rock
  • 2007 : EXS feat. Kool Shen - Ainsi va la vie sur le Street CD d'EXS, 10 ans plus tard
  • 2007 : Psykopat feat. Kool Shen - Phénomenal attack sur le Street CD des Psykopat, Antholopsy
  • 2007 : Youssoupha Feat Kool Shen - Le monde est à vendre sur l'album de Youssoupha, À Chaque Frère
  • 2007 : Kool Shen feat. Myssa, Lorenzo, Donia & Kurtis - Morts pour rien sur la compile Morts pour rien (Hommage à Ziad et Bouna)
  • 2007 : Kool Shen feat. Dany Boss - Tu te rappelles sur la compile Premier combat Vol.1
  • 2008 : Kool Shen feat. Salif - Self control sur la compilation de Wealstarr
  • 2009 : Kool Shen - Crise de conscience
  • 2009 : Kool Shen - Vivre dans l'urgence
  • 2009 : Kool Shen feat. Blacko - eldorado crise de conscience
  • 2009 : Kool Shen feat. Salif - C'est bouillant crise de conscience
  • 2009 : Kool Shen feat. Jeff le nerf - Rappelle-toi crise de conscience
  • 2009 : Kool Shen - Jusqu'au Bout feat J.Mi Sissoko crise de conscience
  • 2009 : Kool Shen feat. Jeff le Nerf - les yeux dans la banlieue 2
  • 2009 : Wanderlei Silver feat. Kool Shen - Triste tec
  • 2010 : Kool Shen - Foot de rue pour le générique de Foot de rue, saison 3
  • 2010 : Kool Shen feat. Rim-K - Reste pas là sur Street Lourd 2
  • 2010 : Kool Shen - Bounce, Remix Live J'reviens
  • 2010 : Touareg Records feat. Kool Shen - Depuis le départ
  • 2011 : Jeff Le Nerf feat. Kool Shen - IV My People sur l'album Ennemis D’État de Jeff Le Nerf
  • 2013 : Akhenaton, Disiz, Dry, Kool Shen, Lino, Nekfeu, Nessbeal, Sadek, Sneazzy, S.Pri Noir, Still Fresh, Soprano & Taïro - Marche, BO du film La Marche

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Concerts enregistrés et DVD musicaux[modifier | modifier le code]

Documentaires[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Cène Saint-Denis », sur Libération,‎ 22 juin 2004 (consulté le 2 juillet 2014).
  2. « NTM », sur RFI Musique (consulté le 2 juillet 2014).
  3. a et b « Comment Com8 lutte contre la contrefaçon », sur Libération,‎ 29 avril 2014 (consulté le 2 juillet 2014).
  4. Matthieu Choquet, « Kool Shen arrête! »,‎ 5 février 2005 (consulté le 2 juillet 2014).
  5. « Dernier round au Zénith », sur Charts in France (consulté le 2 juillet 2014).
  6. Gilles Médioni, « Kool combat »,‎ 24 mai 2014 (consulté le 2 juillet 2014).
  7. Emmanuel Marolle, « Les adieux filmés de Kool Shen », sur Le Parisien,‎ 22 août 2005 (consulté le 2 juillet 2014).
  8. « NTM se reforme et annonce 3 concerts à Bercy », sur Le Nouvel Observateur,‎ 14 mars 2008 (consulté le 14 mars 2008).
  9. « Kool Shen, sponsor de l'Olympique Lyonnais », sur Huffington Post,‎ 31 octobre 209 (consulté le 2 juillet 2014).
  10. Les places payées et statistiques de Bruno Lopes au poker sur le site The Hendon Mob
  11. « Kool Shen », sur Universal Music (consulté le 2 juillet 2014).
  12. a et b « Kool Shen : le hip hop plutôt que le foot », sur L'Internaute (consulté le 2 juillet 2014).

Lien externe[modifier | modifier le code]