Étienne de Bourbon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Stephani de Borbone ou Étienne de Bourbon (1180 - 1261) est un inquisiteur dominicain du XIIIe siècle. Il est l'auteur du plus important recueil d'exemples pour prédicateurs, dits exempla, de ce siècle, le Tractatus de diversis materiis predicabilibus.

Biographie[modifier | modifier le code]

Étienne de Bourbon est né à Belleville, près de Lyon, à la fin du XIIe siècle. Il se joint aux dominicains à Paris, de 1217 à 1223.

D'environ 1223 à 1250, il est prédicateur général, donc libre de ses déplacements, parcourant ainsi la région lyonnaise (faisant alors partie de l'Empire germanique), la Bourgogne, la Lorraine, le Forez, le Massif central, le diocèse de Valence, le Roussillon, la Savoie.

Étienne de Bourbon devient l'un des premiers inquisiteurs. Il rédige un catalogue des « erreurs » de foi. Cette liste est réutilisée par d'autres inquisiteurs, comme Bernard Gui, au XIVe siècle, dans son Manuel de l'Inquisiteur.

C'est vers 1250 qu'il entreprend de rédiger le Tractatus de diversis materiis predicabilibus. Il contient plus de 3000 récits, d'origines variées. Le manuscrit original est perdu. L'un des principaux manuscrits (XIIIe siècle) issus de l'original, actuellement conservé à la Bibliothèque nationale de France, se trouvait dans la bibliothèque de la Sorbonne, enchaîné afin de prévenir le vol.

Étienne de Bourbon est mort vers 1261.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Stephani de Borbone, Tractatus de diversis materiis predicabilibus. Prologus - Liber primus. De dono timoris, éd. Jacques Berlioz et Jean-Luc Eichenlaub, Turnhout, Brepols publishers, 2002
  • Stephani de Borbone, Tractatus de diversis materiis predicabilibus. Liber tertius. De eis que pertinent ad donum scientie et penitentiam, éd. Jacques Berlioz, Turnhout, Brepols publishers, 2006
  • Étienne de Bourbon, Anecdotes historiques, légendes et apologues tirés du recueil inédit d’Étienne de Bourbon dominicain du XIIIe siècle, édition de Albert Lecoy de la Marche, Paris, Henri Loones, 1877 lire sur Gallica

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Corpus Christianorum. Continuatio Mediaevalis CXXIV, Lyon, PUL, 2003
  • Jean-Claude Schmitt, Le saint Lévrier, Paris, Flammarion, collection Champs, 2004 (ISBN 978-2080800954).

Dans la fiction[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]