Solness le constructeur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Solness le Constructeur est une pièce de théâtre en 3 actes d'Henrik Ibsen publiée en 1892. Une lecture publique a eu lieu le 7 décembre 1892 au Théâtre Royal de Haymarket de Londres, puis la pièce fut créée le 19 janvier 1893 au Lessing Theater de Berlin.

Aurélien Lugné-Poë créa la pièce en France en avril 1894 au Théâtre des Bouffes du Nord.

Halvard Solness est un architecte qui rejette cette appellation banale pour s'intituler « Constructeur ». Homme vieillissant qui a construit des églises, issu d'un milieu pieux, puis après un drame, l'incendie de la maison de sa femme suivi de la mort de leurs deux jumeaux, ne construit plus que des maisons familiales. Arrivent des jeunes architectes, l'esprit foisonnant d'idées, qui veulent tirer Solness de sa torpeur. Veulent-ils prendre sa place ? Sans doute. Mais ils sont aussi fascinés par ce personnage qui se dit malade et qui pourtant aime les jeunes femmes qui sont attirées, voire aimantées par lui.

Las, Solness souffre de vertige quoique dix ans plus tôt, il montait au sommet des églises qu'il bâtissait.

Deux générations s'affrontent et se plaisent dans le miroir de l'autre. La femme, meurtrie, soumise, exécute les ordres de son époux qui héberge ces jeunes dans les chambres d'enfants. Le maître de céans a le projet de reconstruire la maison incendiée. La femme, lucide, sait que ce sera troquer une prison pour une autre. Solness veut être libre comme Dieu... mais il n'est pas Dieu. Il finit triste et tomte du haut d'une tour, tragique fin.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Halvard Solness, maître-constructeur
  • Madame Aline Solness, sa femme
  • Docteur Herdal, médecin de famille
  • Knut Brovik, assistant de Solness
  • Ragnar Brovik, fils de Knut Brovik
  • Kaja Fosli, nièce de Knut Brovik
  • Mademoiselle Hilde Wangel

Mises en scène en France[modifier | modifier le code]