Stade de la Cavée verte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
stade Charles-Argentin
Stadium.svg
Généralités
Surnom(s)
Stade de la Cavée verte
Adresse
Rue de la Cavée Verte
76620 Le Havre
Coordonnées
Construction et ouverture
Début construction
1915
Ouverture
1918
Férmeture
1971 pour le haut niveau
Utilisation
Clubs résidents
Havre AC (1918-1970)
Propriétaire
ville du Havre
Équipement
Capacité
22 000 places dont (1 000 assises) en 1938
Affluence record
24 961 HAC-Nîmes, le 23 avril 1950.

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

(Voir situation sur carte : Seine-Maritime)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Le stade de la Cavée verte est l'ancien nom de l'actuel stade Charles-Argentin situé au Havre. Cette enceinte fut le stade principal du club français de football du Havre AC de 1918 à 1970. Avant cette date, les Hacmen évoluaient au stade de Sanvic. Ce dernier stade sera utilisé en secours après 1914. Après 1971, le HAC s'installe au stade Jules-Deschaseaux. La Cavée Verte devient alors le stade de l'équipe réserve du club.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le stade est acquis par le club du HAC en 1915. Il s'agit d'une parcelle de l'ancienne propriété Dolfus située rue de la Cavée Verte. Un stade destiné à remplacer le stade de Sanvic est construit. Il tire son nom de l'emplacement très boisé où il a été érigé[1].

Les derniers travaux furent effectués en 1918 en partie par des prisonniers de guerre allemands. On y installe notamment les anciennes tribunes de l'hippodrome du Hoc[2]. Dans la foulée de ces travaux, la finale du championnat de France UFSFSA 1919 entre la HAC et l'Olympique de Marseille s'y tient le 11 mai.

Le 4 juin 1924, l'équipe de Hongrie bat 1-0 l'équipe de France lors d'un match amical à la Cavée Verte. En 1928, c'est l'équipe d'Uruguay en phase de préparation pour les Jeux olympiques qui se produit à la Cavée Verte. Elle s'y imposa 6-0 puis 7-1 face au HAC.

À l'occasion d'un derby HAC - FC Rouen le 20 novembre 1932, un incendie détruit le stade le lendemain de la défaite 6-1. Il se déclare à 4 heures du matin ; les pompiers sont prévenus immédiatement par le concierge[2].

« les trois tribunes principales, d'une construction toute moderne, ont été la proie des flammes. La tribune du centre, construite en bois, et qui comportait le vestiaire des visiteurs, la salle de culture physique et la salle de ping-pong n'est plus qu'un amas de cendres. Les deux autres tribunes en ciment, couvertes en bois, devront également être reconstruites ». Les dégâts sont estimés à 500 000 francs de l'époque[3]. Le stade est vite reconstruit pour les débuts professionnels du club en 1933.

Le 11 novembre 1933, la rencontre entre le FC Rouen et Le Havre AC attire 16 040 spectateurs payants. Le 18 octobre 1936, le HAC rencontre son voisin normand le Stade Malherbe Caen devant 10 000 spectateurs[4].

Le 23 avril 1950, le record d'affluence est atteint avec 24 961 payants à l'occasion d'un match HAC - Nîmes. Le match est arrêté après quelques minutes de jeu car des spectateurs sont tombés sur le terrain du fait de la trop forte affluence. Plusieurs blessés sont envoyés vers l'hôpital[5].

L'une des tribunes du stade était en fait une simple butte de terre. Cette dernière s'effondre en partie suite à un glissement de terrain lors d'un match HAC -Lille OSC en 1952-1953. Le tableau d'affichage s'écroule.

Coupe du monde 1938[modifier | modifier le code]

Le stade est noté par la FIFA comme ayant accueilli le match Pays-Bas-Tchécoslovaquie de la coupe du monde de football de 1938[6] mais les archives vidéos[7] et photos[8] permettent de reconnaître facilement le Stade municipal avec le bois Cody derrière.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Plaquette du centenaire du HAC, 1972
  • France Football, N°663 du 25 novembre 1958, p.12-14
  • (en) Simon Inglis, The football Grounds of Europe, Londres, Willow Books, 1990, p.128

Références[modifier | modifier le code]

  1. Institut national de l'audiovisuel, « Football : centenaire du Havre Athlétic Club » (consulté le 5 novembre 2011)
  2. a et b « Un incendie détruit les tribunes du HAC : 250 000 francs de dégâts », Journal de Rouen,‎ 22 novembre 1932
  3. Ouest Éclair -édition de Caen, 22 novembre 1932
  4. Ouest Éclair, édition de Caen, 19 octobre 1936
  5. « Le Stade de la Cavée Verte », sur http://lehavredavant.canalblog.com (consulté le 5 novembre 2011)
  6. http://fr.fifa.com/worldcup/archive/edition=5/results/matches/match=1172/report.html
  7. https://picasaweb.google.com/normandiememoire/Videos19101969#5101450031959360482
  8. http://lehavrephoto.canalblog.com/archives/2010/06/20/18372711.html