Pierre-Henri Raphanel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre-Henri Raphanel

Date de naissance 27 mai 1961 (53 ans)
Lieu de naissance Alger, Algérie
Nationalité Drapeau de la France français
Années d'activité 1988-1989
Qualité Pilote automobile
Équipe Larrousse & Calmels F1
Coloni SpA
Rial Racing
Nombre de courses 17 (1 départ)
Pole positions 0
Podiums 0
Victoires 0

Pierre-Henri Raphanel, né le 27 mai 1961 à Alger en Algérie, est un ancien coureur automobile français. Auteur d'un bref passage en Formule 1, il a surtout brillé dans les courses d'endurance.

Biographie[modifier | modifier le code]

La Toyota TS-010 avec laquelle Raphanel termina second des 24 Heures du Mans 1992

Commençant la compétition par le karting, il devient, en 1981, champion de France de karting Formule A, puis se lance en Formule 3 et devient champion de France de la catégorie en 1985, gagnant le Grand Prix de Monaco F3. Passant en Formule 3000 de 1986 à 1988, il se classe respectivement 12e, 13e et 14e du championnat. Les portes de la Formule 1 s'ouvre à lui en fin de saison.

Raphanel a participé à dix-sept Grands Prix de Formule 1 pour les écuries Larrousse, Coloni et Rial, débutant le 13 novembre 1988 au Grand Prix d'Australie. Il ne réussit à se qualifier qu'une seule fois, en 18e position au Grand Prix de Monaco 1989 où il abandonne après 19 tours sur problème de boîte de vitesses. Il demeure le seul pilote de Formule 1 à avoir couru sa seule course de F1 en principauté.

Il abandonne la Formule 1 en 1990 et part courir pour le championnat Japonais de GT et cela jusqu'en 2000 au volant de GT Toyota. Entre temps, il dispute également le championnat BPR en 1995 et 1996 et le championnat FIA-GT en 1997 sur McLaren F1. Il revient en 2000 avec l'équipe officielle Panoz aux 24 Heures du Mans où il finit cinquième.

Il participe aux 24 Heures du Mans à quatorze reprises entre 1986 et 2000 avec pour meilleur résultat deux 2e place acquises en 1992 au volant d'une Toyota TS010 d'usine avec Masanori Sekiya et Kenny Acheson et aux 24 Heures du Mans 1997 (1er au classement GT1) au volant d'une McLaren F1 avec ses coéquipiers Jean-Marc Gounon et Anders Olofsson.

Délaissant le baquet, Pierre-Henri Raphanel devient consultant en sport automobile pour Eurosport jusqu'en 2013.

Depuis 2005, il travaille comme pilote officiel pour Bugatti pour la Veyron 16.4[1]. À ce titre, il détient le record du monde de vitesse pour une voiture de série à 267,81 mph (environ 431 km/h), réalisé au volant d'une Veyron 16.4 Super Sports en juillet 2010[2].

Il est aussi promoteur immobilier à Agde dans l'Hérault.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Points inscrits Classement
1988 Larrousse & Calmels F1 Lola LC88 Cosworth V8 Goodyear 0 0 n.c.
1989 Coloni SpA

Rial Racing
FC188B
FC189
ARC2
Cosworth V8
Cosworth V8
Cosworth V8
Pirelli
Pirelli
Goodyear
1 0 n.c.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Only few select buyers qualify for million-dollar Veyron - The San Diego Union-Tribune, 4 février 2006
  2. (en) Bugatti Veyron 16.4 Super Sport sets land speed record at 267.81 mph! - autoblog.com, 4 juillet 2010

Lien externe[modifier | modifier le code]