Mazda 787B

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La 787B

La Mazda 787 et sa dérivé la Mazda 787B. étaient des voitures de course de type Sport-Prototypes groupe C construites par Mazda pour le championnat du monde des voitures de sport, et tous les championnats de prototype au Japon, ainsi que pour les 24 heures du Mans à partir de 1990 à 1991. Conçu pour combiner les règlements du groupe C de la FISA avec les règlements internationaux de l'association de sports automobiles (IMSA) GTP. les 787 étaient les dernières voitures de course utilisant le moteur Wankel dans le monde et dans les championnats japonais.

Bien que la 787 et 787B manquait de rythme sur un tour chrono face aux concurrents du Championnat du Monde tels que Mercedes-Benz, Jaguar, Porsche et aussi au Championnat japonais contre Nissan et Toyota, les Mazda avaient une bonne fiabilité ce qui leur a permis de se battre contre la concurrence. La fiabilité des voitures a fini par payer en 1991, quand une 787B piloté par Johnny Herbert, Volker Weidler et Bertrand Gachot remporta la victoire dans les 24 Heures du Mans 1991. Sur l'épreuve des 24 Heures du Mans, cette victoire est en 2014 la seule victoire par une marque japonaise ainsi que la seule victoire par une voiture n'utilisant pas une conception de moteur alternatif. L'utilisation du moteur Wankel fut d'ailleurs interdite après cette course.

Un total de deux 787 ont été construits en 1990 et trois 787B ont été construits en 1991.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Mazda 787B
Moteur
Type Quadrirotor Wankel atmosphérique (R26B)
Cylindrée 2 616 cm³ (654 cm3 par rotor)
Puissance 700 ch à 9 000 tr/min
Couple 607 Nm à 6 500 tr/min
Culasse/Distribution Admission variable
Dimensions
Longueur 4 782 mm
Largeur 1 994 mm
Hauteur 1 003 mm
Poids 830 kg
Performances
Vitesse maximum 350 km/h
0 à 100 km/h 2,5 s
400 m départ arrêté 9 s (250 km/h)

Développement de la 787B[modifier | modifier le code]

La conception initiale de la 787 était une évolution des 767, 767B qui avaient été utilisés par Mazda en 1988 et 1989. De nombreux éléments mécaniques de la 767 ont été repris par Nigel Stroud quand il a conçu la 787, mais avec quelques exceptions notables.

Tout d'abord le remplacement du moteur rotatif Wankel 13J de la 767. À sa place, le tout nouveau R26B a été installé. Le R26B est très proche du 13J en termes de disposition et cylindrée, mais il inclus de nouveaux éléments de conception tels qu'une admission variables en continu et trois bougies par rotor à la place de deux. Cela a permis d'obtenir une puissance maximale de 900 ch (670 kW) qui a été limité à 700 ch pendant la course pour la longévité. La boîte de vitesses à cinq vitesses de Porsche a été retenu.

Les autres modifications apportées à la conception de la 787 inclus un déplacement des radiateurs. Initialement placé à côté du poste de pilotage sur la 767, un nouveau radiateur unique a été intégré dans le nez de la 787. l'air se déplace du nez émoussé de la voiture sous la carrosserie et à travers le radiateur avant de sortir dans le haut du nez. Un volet Gurney a été apposé à la sortie de radiateur pour augmenter l’appuie sur l'avant. Ce nouvel emplacement du radiateur signifiait également une refonte des portes de la voiture, (emplacement de l'ancien radiateur). La prise d'air devant la porte et la sortie derrière ne sont plus nécessaires et sont donc supprimé, donnant a la 787 une conception de carrosserie lisse. Pour aider le moteur placé a arrière et le refroidissement des freins, les prises d'air ont été placés sur la carrosserie latérale, immédiatement au-dessus des évents de refroidissement des gaz d'échappement.

Comme précédemment, la monocoque conçu par Nigel Stroud a été construite à partir de carbone et kevlar par Advanced Composite Technology au Royaume-Uni. Des panneaux de carrosserie en fibre de carbone ont été apposées sur les deux châssis initial qui ont été construits en 1990.

Après la saison 1990, Mazda a poursuivi le développement du châssis 787 pour apporter des améliorations à son rythme et a sa fiabilité. Le développement majeur est le système d'admission pour les rotors. Dans le passé, Mazda avait développé des pipes d'admission télescopique de longueur variable pour optimiser la puissance et le couple moteur sur différents régimes. En 1991, le système est devenu variable en continu, contrairement aux versions précédentes qui avaient des pas pour les différents régimes moteurs.

Ce nouveau système est contrôlé par L'ECU (electronic control unit) de la 787B.

Trois 787B ont été construits en 1991, tandis que les deux 787 existantes ont été mise à jour avec les nouvelles admissions.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]