Jean de La Rochetaillée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean de La Rochetaillée
Biographie
Naissance Vers 1365
Rochetaillée-sur-Saône
Pavillon royal de la France.svg Royaume de France
Décès 24 mars 1437
Bologne
 États pontificaux
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
24 mai 1426
par le pape Martin V
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de
S. Lorenzo in Lucina
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 1412
Administrateur apostolique de Besançon
14291437
Précédent Thiébaud de Rougemont François Condomieri Suivant
Archevêque de Rouen
14231429
Précédent Louis d’Harcourt Hugues des Orges Suivant
Administrateur apostolique de Paris
14221423
Précédent Jean Courtecuisse Jean IV de Nant Suivant
Administrateur apostolique de Genève
14181422
Précédent Jean V de Bertrand Jean Courtecuisse Suivant
Administrateur apostolique de Saint-Papoul
14121418
Précédent Pierre de Cros II Jean de Burle Suivant
Patriarche latin de Constantinople
14121423
Précédent Giovanni Contarini Marco Cornaro Suivant

Ornements extérieurs Cardinaux.svg
Ecu-Jean de La Rochetaillée.svg

Jean de La Rochetaillée, né Jean de Fonte (né vers 1365 à Rochetaillée-sur-Saône et mort à Bologne le 24 mars 1437) est un cardinal français du XVe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Jean de La Rochetaillée est clergeon à la cathédrale de Lyon en 1392[1] avant de suivre des études[2]. Bachelier en décret en 1397, il obtient au début du XVe siècle un doctorat in utroque de l’université de Paris[2],[1]. Chanoine d’Amiens en 1407, il est délégué du chapitre au concile de Pise[2]. Chanoine à Lyon en 1411 et Paris en 1412[2]. Official et chanoine de la cathédrale de Rouen[1], il devient correcteur des lettres apostoliques à la cour d’Alexandre V[2].

Il est nommé le 13 juillet 1412 par l'antipape Jean XXIII patriarche latin de Constantinople[3] et administrateur apostolique de Saint-Papoul[2], position qu'il occupe jusqu'au 23 septembre 1418[1]. Il assiste au concile de Constance où il instruit le procès de Jean Huss pour hérésie. Il est un des six prélats français électeurs qui choisissent Martin V comme pape[2],[1]. Il le nomme évêque administrateur de Genève le 23 septembre 1418[4] puis évêque administrateur de Paris le 12 juin 1422[2], qu'il conserve jusqu'au 26 juin 1423[1]. Il devient pour 1 000 livres/an conseiller du roi d’Angleterre[2].

Élu le 3 février 1422 à l'archidiocèse de Rouen. Il prend possession par procuration le 27 septembre 1423 et arrive à Rouen le 22 octobre suivant en présence Jean de Lancastre, duc de Bedford[2].

Au concile de Sienne en 1424, élu pour représenter la nation française, il s’oppose aux tendances concilaristes et la contraint à quitter la ville dès que le choix de Bâle est fixé[2].

Cardinalat[modifier | modifier le code]

Le pape Martin V le crée cardinal lors du consistoire du 24 mai 1426 et reçoit le titre de San Lorenzo in Lucina le 27 mai[1], mais poursuit l’administration de l’archevêché de Rouen[2]. Mais il se voit contraint par le chapitre à quitter le siège dans les trois ans[2]. Il entre à la curie romaine le 6 juin 1427[1]. Il est transféré le 14 octobre 1429 à Besançon, et administrera ce diocèse jusqu'à sa mort[1].

La Rochetaillée est une des figures les plus influentes pendant le pontificat de Martin V[2]. Il participe au conclave de 1431, lors duquel Eugène IV est élu[1]. Il participe en 1432 au concile de Bâle et y est nommé en 1434 vice-chancelier de la Sainte-Église et protecteur de l’Ordre Teutonique[2]. Il est nommé encore légat apostolique à Bologne[1].

Il rédige son testament en 1437 à Bologne où il meurt le 24 mars[1] pour les uns ou Genève pour les autres[2]. Son corps, après être déposé au couvent des Augustins de Genêve, est inhumé le 16 mars 1439 dans le chœur de la cathédrale de Lyon[2],[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Ses armes sont : De gueules à la bande d'or, chargée de trois dauphins d'azur[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m The Cardinals of the Holy Roman Church: Consistory of May 24, 1426 (II)
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p et q Vincent Tabbagh (préf. Hélène Millet), Fasti Ecclesiae Gallicanae 2 Diocèse de Rouen : Répertoire prosopographique des évêques, dignitaires et chanoines des diocèses de France de 1200 à 1500, Turnhout, Brepols,‎ 1998, 447 p. (ISBN 2-503-50638-0), p. 118-121
  3. Il sera patriarche de Constantinople jusqu'au 26 juin 1423.
  4. Il conserve cette position jusqu'au 12 juin 1422.
  5. Arnaud Bunel, Armorial illustré des Archevêques de Rouen, v.1.1, 2010.

Voir aussi[modifier | modifier le code]