Titre cardinalice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un titre cardinalice est un titre rattachant symboliquement chaque cardinal de l'Église catholique romaine au clergé romain et donc au clergé du pape, évêque de Rome.

Origine[modifier | modifier le code]

Dans les premiers temps de l'Église, le pape, évêque de Rome était élu par le clergé romain et le peuple romain (clero et populo).

Lorsque, pour renforcer sa légitimité et sa suprématie sur l'Église universelle, l'évêque de Rome ne fut plus élu par le clergé romain mais par des cardinaux venus de toute la chrétienté, chaque cardinal se vit confier un titre le rattachant au clergé romain et témoignant de sa proximité et de sa soumission à l'évêque de Rome.

Ce titre, ou titulus, est depuis attribué aux cardinaux le jour de leur création. Ce lien avec la ville de Rome est principalement symbolique, le cardinal ne s'immisçant pas dans le quotidien de l'église dont il porte le titre, même si une cérémonie de prise de possession a souvent lieu quelques semaines ou quelques mois après la création du cardinal.

Diaconies, paroisses et diocèses[modifier | modifier le code]

Facade de l'église Sainte Pudencienne ornée à gauche des armes de Jean-Paul II et à droite des armes de son titulaire, le cardinal Joachim Meisner

Chaque cardinal se voit ainsi attribuer une diaconie, une paroisse, ou l'un des sept diocèses suburbicaires. L'église à laquelle est rattachée le titre est alors ornée des armoiries de son titulaire en plus de celles du pape, évêque de Rome. Le cardinal titulaire peut également exercer une fonction de mécène et de collecteurs de fonds pour contribuer à l'entretien ou la rénovation de son église.

Ces trois types de titre caractérisent les trois ordres de cardinaux : cardinaux-diacres, cardinaux-prêtres et cardinaux-évêques.

Diaconies[modifier | modifier le code]

Les diaconies, héritières des quatorze diaconies de la Rome primitive, sont attribuées aux cardinaux-diacres. De même que le diacre au sein de l'église exerce un ministère au service de la communauté, le cardinal-diacre est généralement un cardinal servant dans les services de la curie.

Au bout de dix ans dans l'ordre des cardinaux-diacres, un cardinal peut choisir d'être élevé à l'ordre des cardinaux-prêtres. Dans ce cas, sa diaconie est élevée pro hac vice, c'est-à-dire pour la circonstance, au rang de paroisse, et cela jusqu'au décès de son titulaire.

Les diaconies sont aujourd'hui au nombre d'une soixantaine.

Paroisses[modifier | modifier le code]

Les cardinaux-prêtres, souvent issus des grands archevêchés du monde entier et qui constituent la grande majorité du collège cardinalice, se voient attribuer une paroisse romaine. Leur titre de prêtre rappelle leur mission de pasteur pour une église particulière.

Diocèses suburbicaires[modifier | modifier le code]

En plus des diaconies et des paroisses, sept titres épiscopaux des sept diocèses entourant immédiatement le diocèse de Rome, appelés diocèses suburbicaires, sont également attribués à des cardinaux, même si chacun de ses diocèses conserve à sa tête un "simple" évêque. Les cardinaux ne sont jamais créés dans l'ordre des évêques. Les titres épiscopaux sont attribués par le pape, après le décès de leur précédent titulaire, à un cardinal de l'ordre des prêtres, ou plus rarement des diacres, qui perd alors son titre presbytéral ou diaconal.

Ces sept diocèses sont :

Depuis 1914, le titre de cardinal-évêque d'Ostie est cumulé avec le titre de cardinal-évêque du cardinal de l'ordre des évêques élus par ses pairs doyen du collège des cardinaux de sorte qu'il n'y a en fait que six cardinaux évêques à qui sont attribués les sept diocèses suburbicaires, auxquels s'ajoutent les cardinaux-patriarches, issus des églises orientales rattachées à Rome, qui ont rang de cardinaux évêques, mais ne se voient pas attribuer de titre.

Titres traditionnellement liés à un siège ou à un pays[modifier | modifier le code]

Les titres cardinalices sont attribués, de manière générale, en distribuant les titres vacants au moment des consistoires au cours desquels sont créés les nouveaux cardinaux. Cependant, pour différentes raisons, quelques paroisses sont traditionnellement attribuées aux cardinaux venus de certains grands archevêchés ou de certains pays.

On peut citer en particulier:

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]