Consistoire (catholicisme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Consistoire.

Un consistoire est une assemblée de cardinaux convoquée librement par le pape pour le conseiller, débattre de sujets concernant divers aspects de la vie de l'Église ou de l'organisation de la curie. Progressivement les consistoires ont perdu leur dimension consultative pour se ritualiser et devenir l'occasion de l'annonce de décisions importantes ou de la création de nouveaux cardinaux.

Actuellement, la partie publique des consistoires est à nouveau précédée ou suivie d'échanges qui, bien qu'assez formels (discours, interventions lues), tendent à redonner au consistoire sa fonction consultative primitive.

Origine[modifier | modifier le code]

Sous l'antiquité, le consistoire désigne l'antichambre dans laquelle l'empereur romain rend la justice. Le terme provient du latin consistere, qui signifie « se tenir avec ».

L'utilisation du terme pour désigner l'assemblée des cardinaux autour du pape remonte à la première moitié du IXe siècle mais a été formellement installée au XIe siècle.

Catégories de consistoires[modifier | modifier le code]

On distingue au moins trois catégories de consistoires (par ordre de solennité) :

  • le consistoire ordinaire secret réunit les cardinaux présents auprès du pape (les cardinaux de curie) pour discuter des affaires pour lesquelles le pape désire consulter ses conseillers. On le qualifie de secret parce que son ordre du jour n'est pas publié avant la réunion et que l'assemblée n'est pas publique. Au Moyen Âge, les consistoires secrets étaient les plus fréquents, consacrés à la discussion de dossiers théologiques, de consultations doctrinales, de condamnations, de nominations etc. Le premier consistoire convoqué par Benoît XVI en mars 2006 en était un.
  • le consistoire ordinaire public (ou partiellement public) revêt une forme plus solennelle ; il est destiné à l'annonce de décisions importantes concernant l'Église ou la Curie, comme les béatifications et canonisations, l'invitation de personnalités diplomatiques (protocole du Vatican), la création de nouveaux cardinaux. C'est au cours d'un consistoire, convoqué pour approuver de nouvelles canonisations, que Benoît XVI annonce solennellement et en Latin, le 16 février 2013, sa renonciation.
  • le consistoire extraordinaire (tenu à huis-clos) réunit l'intégralité des cardinaux du monde entier. Il permet au pape de consulter les cardinaux sur les questions graves.

Périodicité et déroulement des consistoires[modifier | modifier le code]

La périodicité des consistoires varie fortement selon les époques. Au XIVe siècle, sous les papes d'Avignon, les consistoires pouvaient être hebdomadaires. Au XXe siècle, il n'y en eut que quelques-uns par an.

Lors d'un consistoire aboutissant à la nomination de nouveaux cardinaux, le pape préside une cérémonie à laquelle assistent la plupart des membres du Collège cardinalice. Chaque nouveau cardinal, après la profession de foi et le serment de fidélité à l'Église, reçoit du pape le nom d'une église de Rome, dont il devient titulaire, validant son incardination au diocèse de Rome, même en résidence à l'étranger. Le lendemain, les nouveaux membres du Collège reçoivent l'anneau cardinalice.

Liste des consistoires pour la création de nouveaux cardinaux depuis le début du XXe siècle[modifier | modifier le code]

Consistoires convoqués par Pie X[modifier | modifier le code]

Consistoires convoqués par Benoît XV[modifier | modifier le code]

Consistoires convoqués par Pie XI[modifier | modifier le code]

Consistoires convoqués par Pie XII[modifier | modifier le code]

  • 1946: 19 février (32 cardinaux)

Consistoires convoqués par Jean XXIII[modifier | modifier le code]

Consistoires convoqués par Paul VI[modifier | modifier le code]

Consistoires convoqués par Jean-Paul Ier[modifier | modifier le code]

Jean-Paul Ier n'a convoqué aucun consistoire au cours de son bref pontificat.

Consistoires convoqués par Jean-Paul II[modifier | modifier le code]

  • 1979 : 30 juin (15 cardinaux)
  • 1983 : 2 février (18 cardinaux)
  • 1985 : 25 mai (28 cardinaux)
  • 1988 : 28 juin (24 cardinaux)
  • 1991 : 28 juin (22 cardinaux)
  • 1994 : 26 novembre (30 cardinaux)
  • 1998 : 21 février (22 cardinaux)
  • 2001 : 21 février (42 cardinaux)
  • 2003 : 21 octobre (30 cardinaux)

Consistoires convoqués par Benoît XVI[modifier | modifier le code]

  • 2006 : 24 mars (12 cardinaux électeurs)
  • 2007 : 24 novembre (18 cardinaux électeurs)
  • 2010 : 20 novembre (20 cardinaux électeurs)
  • 2012 : 18 février (18 cardinaux électeurs)
  • 2012 : 24 novembre (6 cardinaux électeurs)

Consistoires convoqués par François[modifier | modifier le code]

  • 2014 : 22 février (nomination de 16 cardinaux électeurs et 3 non-électeurs)
  • 2015 : 14 février

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]