Rotrou de Warwick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Warwick.
Rotrou de Warwick
Biographie
Décès 26 novembre 1183
Rouen
Évêque de l’Église catholique
Archevêque de Rouen
116526 novembre 1183
Précédent Hugues III d'Amiens Gautier de Coutances Suivant
Évêque d’Évreux
11391165
Précédent Audin de Bayeux Gilles du Perche Suivant
Autres fonctions
Fonction religieuse
Moine de la Charité-sur-Loire
Archidiacre de Rouen
Fonction laïque
Ambassadeur auprès du pape
Chief Justiciar
Intendant de Normandie

Rotrou de Warwick ou de Beaumont-Le-Roger (Rotrocus de Guaeuico)[1] († 26 novembre 1183), est évêque d'Évreux (1139-1165) puis archevêque de Rouen à partir de de 1165.

Famille[modifier | modifier le code]

Rotrou est le fils d'Henri de Beaumont, 1er comte de Warwick, et de Marguerite, fille de Geoffroy II du Perche et sœur de Rotrou, comte du Perche. Il est un parent proche des rois d'Aragon et de Sicile, des comtes de Leicester et de Warwick, frère du sénéchal de Normandie Robert de Neubourg[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Moine de la Charité-sur-Loire, il est l'élève de Gilbert de la Porrée[1].

Archidiacre de la cathédrale de Rouen, il succède à Audin de Bayeux en 1139[1] et dédicace la même année l'église de l'abbaye de Grestain, celle de l'abbaye Notre-Dame-de-la-Noë en 1144 et celle de l'abbaye de Montebourg en 1162.

En 1147, il administre, en l'absence d'Arnoul parti pour la croisade, l'évêché de Lisieux en même temps que celui d'Évreux. L'année suivante, il est cité comme témoin de Gilbert de la Porrée lors du concile de Paris.

En 1155, Rotrou va à Rome en qualité d'ambassadeur des rois de France et d'Angleterre auprès du pape.

Chief Justiciar et intendant de Normandie[3], il se trouve jusqu'à sa mort parmi les personnes les plus fréquemment présentes autour du roi Henri II[4].

À la suite de la mort d'Hugues III d'Amiens en 1164, il est élevé à l'archiépiscopat de Rouen en 1165[1]. Il semble toutefois administrer l'évêché d'Évreux jusqu'à l'élection de son remplaçant en 1170. Il meurt en 1183[1]. Il est inhumé du côté droit de la chapelle Saint-Pierre et Saint-Paul de la cathédrale de Rouen. Gautier de Coutances lui succède à l'archevêché.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Ses armes sont : échiqueté d'or et d'azur à un chevron d'hermines[5].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alphonse Chassant et G.-Er. Sauvage, Histoire des évêques d'Évreux : avec des notes et des armoiries, Évreux: imprimerie de L. Tavernier, 1846, p. 44-47.
  • Achille Deville, Tombeaux de la cathédrale de Rouen, Nicétas Périaux, Rouen, 1833, p. 211-212.
  • François Pommeraye, Histoire des archevesques de Rouen, L. Maurry, Rouen, 1667, p. 344-372.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Pierre Bouet et François Neveux, Les évêques normands du XIe siècle : Colloque de Cerisy-la-Salle (30 septembre - 3 octobre 1993), Caen, Presses universitaires de Caen,‎ 1995, 330 p. (ISBN 2-84133-021-4), « Les évêques normands de 985 à 1150 », p. 19-35
  2. Daniel Power, The Norman frontier in the twelfth and early thirteenth centuries, 2004, p. 129.
  3. John Le Patourel, Feudal empires: Norman and Plantagenet, Hambledon Press, Londres, 1984, p. 16.
  4. Recueil de travaux, p. 196.
  5. Jules Thieury, Armorial des archevêques de Rouen], Imprimerie de F. et A. Lecointe Frères, Rouen, 1864, p. 52-53.

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]