Héros

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homophones, voir Ayrault, Héraut et héro.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Héros (homonymie) et Héroïne (homonymie).

Un héros (ou, au féminin, une héroïne) est un personnage réel ou fictif de l'Histoire, c'est un personnage exemplaire de la mythologie humaine ou des arts, dont les hauts faits valent qu'on chante son geste. Ces derniers, édulcorés par la légende dorée des hagiographes, sont passés dans la légende populaire.

Selon les cultures, un héros est un demi-dieu, un personnage légendaire, un idéal, un surhomme ou simplement une personne courageuse, faisant preuve d'abnégation.

Le rôle du héros se situe entre l'aspiration métaphysique, presque religieuse, de dépasser la condition humaine, notamment d'un point de vue physique et entre l'aspiration plus réaliste d'œuvrer pour le bien de la communauté, d'un point de vue moral. Un troisième rôle, peut être aussi celui de propagande pour une idéologie politique ou religieuse.

Par extension, le terme "héros" (ou bien héroïque) désigne le personnage principal d'une œuvre de fiction, quelles que soient les qualités dont il fait preuve. Si sa conduite ne correspond pas à un idéal (par exemple, s'il est lâche ou cupide), ce héros peut être qualifié d'antihéros.

Homère avec Achille, le héros parmi les héros de la guerre de Troie, introduit les premières gammes de la culture occidentale : la contrariété du héros dans son amour pour Briséis, esclave qu'il doit rendre contre son gré sous l'ordre d'Agamemnon, son hiérarque ; son refus de s'engager dans le conflit ; puis sa colère qui se déchaîne contre Hector après la mort de Patrocle, son ami d'enfance.

Héros antique[modifier | modifier le code]

Article connexe : culte héroïque grec.

Le héros des temps antiques est, soit mythique, ayant une parenté directe avec le panthéon (c'est le cas d'Hercule), ou légendaire, auquel cas il est fréquemment lié à un dieu tutélaire.

Les pouvoirs du héros mythique émanent de son statut de demi-dieu.

Un penseur antique développa une théorie à ce sujet, dont la pérennité transparaît dans les propos donnés ci-dessus : Évhémère (voir la version anglaise de l'article reliant cette conception au culte de la personnalité tel que vu par les Grecs anciens).

Le rapport est inversé : ce sont les hauts-faits des hommes lors de leur vie qui les divinisent après leur disparition, les rendant immortels dans la mémoire de leurs héritiers.

  • mythologie gréco-romaine
  • les héros éponymes sont ceux qui fondent légendairement une ville à laquelle ils donnent leur nom (Romulus pour Rome) ;
  • les épopées sont des récits mythologiques regroupant maints héros, telle l'épopée homérique de la guerre de Troie, l'Iliade, précédant l'Odyssée.
  • nous avons besoin d'idoles, de héros, de modèles, car il nous est nécessaire d'avoir quelqu'un à imiter. Pour les enfants le héros représente un idéal, une aspiration, un but à atteindre, et qui est un excellent moteur pour les enfants comme pour les grands. Le point fort des super héros, c'est qu'ils représentent à la fois la réalité et le fantasme. Dans la plupart des cas, ce sont des hommes et des femmes très normaux dans la vie réelle. Ils ont un travail, des amis, une vie assez banale, finalement ! Mais grâce à leur super pouvoir, ils peuvent être plus forts que la réalité et surmonter n'importe quel obstacle. Pour eux, tout est possible. Alors, forcément, ça fait rêver !

Héros médiéval occidental[modifier | modifier le code]

Sir Galahad, héros des légendes arthuriennes réactivé par le romantisme — tableau de George Frederic Watts (1888).

La fonction du héros évolue ; il devient, pour l'admiration des populations, relais de la fusion du pouvoir régulier et séculier réalisée en la personne du suzerain. Homme-lige, le héros donne donc par son geste de la légitimité à son seigneur.

Ses valeurs sont le courage et des vertus semblables à celles de la chevalerie; dirigeant ou inspirant les armées, ils leurs servent de modèle.

Héros médiéval oriental[modifier | modifier le code]

Héros de l'époque moderne et contemporaine[modifier | modifier le code]

L'italien Giuseppe Garibaldi, né a Nice, est surnommé le « Héros des Deux Mondes » en raison des entreprises militaires qu'il a réalisées aussi bien en Amérique du Sud qu'en Europe

Grâce aux effets produits par la littérature, le héros emblématique devient fictionnel, tel Don Quichotte en Espagne. L'époque ultérieure des grandes découvertes donne au monde une nouvelle sorte de héros : l'aventurier.

Les exploits étant écrits et non plus seulement oraux, par des journalistes autant que par des écrivains, le héros perd son caractère légendaire pour devenir plus réaliste et éphémère. Reste bien sûr les héros fictionnels qui perdurent.

Héros en fantasy[modifier | modifier le code]

Apparus assez récemment dans l'histoire et la montée en puissance de la littérature fantasy, les héros incarnent ici des personnes courageuses, porteuses de valeurs telles que le courage, l'espoir, l'abnégation. Souvent, le lecteur peut ou tente de se reconnaître dans ces personnages marquants.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Fictions[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]