Eragon (personnage)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eragon (homonymie).
Eragon
Personnage de fiction apparaissant dans
L'Héritage

Origine Alagaësia
Sexe Masculin
Caractéristique(s) Hybride d'elfe et d'humain
Affiliation Varden, Dragonnier
Entourage Saphira, Garrow, Roran
Ennemi(s) Galbatorix

Créé par Christopher Paolini
Roman(s) L'Héritage

Eragon est le héros éponyme du cycle de l'Héritage écrit par Christopher Paolini. Dans le livre, il est fait mention d'un autre Eragon, qui fut le premier Dragonnier de l'Alagaësia.

Le héros tire son nom du premier Dragonnier, mais ignore cette origine jusqu'à ce que Brom la lui apprenne.

Dans Eragon (Tome 1)[modifier | modifier le code]

Eragon est un jeune homme de 15 ans, sa mère (Selena) l'a confié à son frère Garrow. Il habite maintenant chez son oncle avec son cousin Roran dans une ferme à proximité de Carvahall. Eragon menait une vie simple, c'était un fermier et surtout un excellent chasseur. Un jour, alors qu'il chassait sur la Crête, il trouva un œuf de dragon. Croyant que c'était une pierre polie, il décida d'essayer de la vendre à Sloan, le boucher du village, contre de la viande mais celui-ci refusa en apprenant sa provenance. Peu de temps plus tard, l'œuf éclot. Eragon décida de garder le secret, néanmoins le dragonneau grandissait très vite. Eragon décida donc d'aller se renseigner sur les dragons auprès du savant conteur du village, Brom. Le vieil homme lui apprit plein de choses. Plus tard, Eragon donna un nom à sa dragonne : Saphira, qu'il a entendu de la bouche du conteur. Quelques jours après, Roran quitte les siens pour travailler et gagner assez d'argent pour épouser son aimée, Katrina la fille de Sloan, et des Ra'zacs, serviteurs de Galbatorix le tyran, vinrent au village pour récupérer l'œuf sans savoir qu'il avait éclos. Ils partirent sans avoir trouvé Eragon, mais détruisirent la ferme et blessèrent Garrow à mort. Durant la nuit, Eragon fera un rêve étrange dans lequel une foule de cavaliers, dont un homme et une femme encapuchonnés qui se distinguent, monte dans un navire, tous sauf un qui reste sur la berge et qui pousse un cri de souffrance, puis le bateau part avec deux dragons. Eragon jura de se venger, puis Saphira, Brom et lui s'enfuirent. Pendant son initiation aux armes et à la magie, Brom lui donna Zar'roc une épée qui avait appartenu à un dragonnier. Eragon traversera alors l'Alagaësia, jusqu'à ce qu'il perde la trace des monstres partis sur des coursiers volants, en laissant toutefois une flasque remplie d'une huile fort rare et fort chère. Eragon a alors l'idée de fouiller dans les registres des marchandises passant par la côte et Brom indique le port de Teirm où vit un de ces vieux ami. Là-bas, le garçon rencontre la voyante Angela qui lui prédit la mort d'un être cher, son départ définitif de l'Alagaësia, un amour épique d'une haute personne au futur incertain et la trahison de l'un des siens. Il rencontre également Solembum, un chat-garou lui disant que quand il aura besoin d'une arme à lui, il devra chercher dans les racines de l'arbre Menoa, et que quand tout lui semblera perdu, il devra prononcer son nom au rocher de Kuthian pour lui ouvrir la Crypte des Âmes. Eragon aura alors la vison d'une femme prisonnière et sera étrangement désireux de la libérer. Jeod, l'ami de Brom, les aide à enfin découvrir le repaire des Ra'zacs à Dras-Leona. Eragon part ainsi jusqu'à la ville à sinistre réputation où il retrouva les Ra'zacs mais, en infériorité numérique face à la marée de soldats les accompagnant, fut contraint de reprendre la fuite. Dans la nuit, les Ra'zacs capturèrent le dragonnier, le conteur et Saphira, ils attaquèrent Brom, le blessant gravement, et un jeune homme de dix-huit ans les sauva, Murtagh. Brom étant inconscient et blessé, Murtagh décida de les accompagner pendant un moment. Le lendemain, Brom se réveilla et parla à Eragon. Le jeune homme apprit que Brom était un Dragonnier et qu’il avait tué Morzan le Parjure qui a trahi les Dragonniers pour la folie de Galbatorix, avant de mourir. Eragon l’enterra, Saphira changea la tombe en diamant et partirent avec Murtagh. Durant le voyage, Eragon aura 16 ans, l'âge où l'on devient adulte en Alagaësia. En direction de Gil'ead où vit un homme qui pourrait leurs indiquer la route qui mène aux Vardens, des rebelles contre le roi, ils furent attaqués par un groupe d'Urgals qui se sont alliés à l’Empire. Eragon fut fait prisonnier. Lorsqu’il se réveilla, il était dans les geôles de Gil’ead. Il vit qu’il y avait la femme, ou plutôt l'elfe prisonnière dot il rêvait. Il rencontra alors Durza, un Ombre,être démoniaque qui lui informe que Galbatorix allait venir en personne. Eragon étant affaibli et ne pouvant rien faire, Il s'aperçut que sa nourriture était droguée, l'empêchant d'utiliser sa magie. Murtagh vint à son secours et ils purent s’enfuir avec l’elfe à l’aide de Saphira et mirent l'Ombre hors d'état de nuire pendant un temps. Ils allèrent dans le désert du Hadarac pour fuir leurs poursuivants. L’elfe étant toujours inconsciente, Eragon décida de pénétrer dans son esprit pour lui parler. Il apprit qu’elle s’appelait Arya et qu'elle avait été empoisonnée ; le seul remède qu’il y ait, à part dans l’Empire, se trouve chez son peuple ou chez les Vardens. Ces-derniers étant plus proches que les elfes, Eragon décida d’aller les rejoindre, comme le voulait Brom. Arya lui montra comment s'y rendre, cependant Murtagh prévient Eragon que s'il fera juste un bout de chemin avec eux, jamais il ne se rendrait chez les Vardens. Une fois dans les montagnes des Beors, des Kulls, l'élite des Urgals, les poursuivirent jusqu'au repaire des Vardens, là Murtagh n'a plus le choix : soit il va chez les Vardens, soit il meurt. Murtagh explique alors à Eragon qu'il est le fils de Morzan le Parjure, de son vivant le plus grand ennemi des Vardens après son maître, Galbatorix. Ajihad, le chef des rebelles, reconnaît Murtagh et l'emprisonne. Eragon rencontre alors Nasuada, la fille d'Ajihad, Angela et Solembum, qui ont aussi rallier les Vardens, Orik, le nain chargé du Dragonnier, et Hrothgar,roi des nains et oncle d'Orik. Eragon et Saphira béniront un enfant dans la foule des Vardens. Mais une armée d'Urgals menace Farthen Dûr et Tronjheim, capitale des nains et repaire des Vardens, et Eragon, Saphira, Murtagh et Arya fraichement remise doivent participer à la bataille durant laquelle Eragon se retrouve séparé de sa dragonne et face à Durza, en plein cœur de la ville. L'Ombre le domine et le blesse d'une énorme balafre dans le dos, mais Arya et Saphira, crachant alors son premier feu, le sauve et permettent au Dragonnier de planter Zar'roc dans le cœur de Durza, le tuant alors. Après la victoire, Eragon reçoit un message mental du mystérieux Togira Ikonoka, l'Estropié qui est Tout, l'implorant de se rendre à Ellesméra, la capitale des elfes. Eragon décide qu'oui, il ira à sa rencontre.

Dans L'Aîné (Tome 2)[modifier | modifier le code]

Eragon est ressorti victorieux de la bataille de Farthen Dur, il a tué l'Ombre Durza, et a été couvert de gloire par les Vardens, bien que le combat lui ait coûté d'être gravement blessé dans le dos.

Trois jours après la bataille, alors que tous fêtent la victoire et beaucoup entrent en deuil, des Urgals surgissent des entrailles de la montagne, tuent Ajihad, le chef des Vardens, et enlèvent Murtagh, le compagnon de route d'Eragon et le fils de Morzan, ainsi que les Jumeaux, deux puissants mais fourbes magiciens au service des Vardens. Nasuada, la fille d'Ajihad est déclarée chef des Vardens par le Conseil des Anciens. Après lui avoir prêté allégeance en tant que vassal, Eragon entreprend un long voyage vers Ellesméra, la capitale des elfes, afin d'y achever sa formation de Dragonnier en compagnie d'Arya la princesse des Elfes, et Orik le neveu de Hrothgar, roi des nains. Peu avant son départ, il se voit offrir par Hrothgar la possibilité d'être adopté par son clan et celui d'Orik, le Dûrgrimst Ingeitum, ce qu'il accepte et fait de lui le frère adoptif d'Orik.

À Tarnag, ville des nains et leur capitale religieuse, Eragon subit la haine farouche de l'Az Sweldn rak Anhûin(les larmes d’Anhûin)[1], un clan décimé durant la guerre entre les Dragonniers et les Parjures. En tant qu'hôte, ils ne peuvent rien contre lui (du moins légalement) mais se déclarent ennemis mortels du Dragonnier. Gannel, chef du religieux Dûrgrimst Quan, instruit Eragon de la religion des nains qui devra maintenant être la sienne et lui montre une mosaïque représentant Eragon, le premier Dragonnier, son homonyme. Eragon note surtout qu'Arya ne partage aucunement l'avis des nains sur leur religion.

Arrivé à Ellesméra, il rencontre la reine des elfes Islanzadí, mère d'Arya, qui le nomme <<Ami des Elfes>> en lui offrant l'anneau de Brom, lui-même <<Ami des Elfes>>, et commence sa formation de dragonnier avec le Dragonnier Oromis, Togira Ikonoka, maître de Brom et de Morzan, resté caché pour assurée la formation du futur Dragonnier et surtout parce qu'il est atteint d'un mal le détruisant de l'intérieur, lui provoquant des crises et l'obligeant à utiliser uniquement des sorts mineurs. Saphira et lui apprendront des techniques de combat (aérien ou à l'épée), la magie, la culture (générale et sociale), la détection mentale (en prenant garde à ne pas rester sur un même point) et la sagesse. Mais surtout la terrible erreur qu'il a faite en bénissant l'enfant à Farthen Dûr: il n'a pas dit << Puisse-tu être protégée du malheur>> mais <<Puisse-tu être une protection contre le malheur>>, condamnant la fillette à endurer la douleur des autres.

En plus de leur formation avec Oromis et son dragon mutilé de la patte avant gauche Glaedr, Arya fait découvrir à Eragon les merveilles d'Ellesméra tel que les jardins de Tialdarí Hall, la forgeronne des épée des Dragonniers Rhünon et surtout l'arbre Menoa, où Solembum à parlé d'une arme cachée. Mais le temps n'est pas encore venu, Eragon ne trouve rien. Le Dragonnier se fait également un rival en la personne de Vanir, jeune elfe arrogant chargé de l'entrainer à l'épée.

Lors de l'Agaetí Sänghren, une célébration elfique en mémoire de la paix entre les elfes et les dragons, un rituel unique est accompli, et provoque chez Eragon une transformation radicale : il est changé en une sorte d'hybride d'elfe et d'humain, mélangeant les caractéristiques des deux races (oreilles pointues mais traits plus grossier, par exemple) et possédant toutes les facultés propres aux elfes (force, vitesse et agilité surhumaine, sens surdéveloppés etc.). En outre, toutes ses blessures sont soignées, y compris la cicatrice dans son dos. La même nuit, Eragon se découvre des sentiments pour Arya, et les lui confesse. Bien que toujours amie avec lui, elle le repousse, et accélère son départ chez les Vardens.

Grâce à sa magie, Eragon apprend qu'une bataille d'envergure se prépare entre les Vardens et Galbatorix, que Roran est avec Jeod et le reste de Carvahall sur un navire et que le village de la Crête n'existe plus. Faisant fi de la fin de son entraînement mais promettant de revenir, il se rend avec Orik au Surda, le nouveau QG des rebelles, pour combattre l'Empire. Eragon reçoit alors des mains de son maître la ceinture de Beloth le Sage, contenant douze diamants parfaits cachés à l'intérieur, et de celle d'Islanzadí un nouvel arc elfique, créer par la reine elle-même. Dans les Plaines Brûlantes où doit se dérouler la bataille, il prend la tête de Du Vrang Gata, le groupe de magicien servant les Vardens, et apprend que Nasuada l'a désigné comme successeur à le tête des Vardens. Pendant la bataille, un bateau apparait et Eragon retrouve son cousin Roran à son bord. Alors que les Vardens sont sur le point de gagner, un nouveau Dragonnier à la solde du roi apparaît et tue Hrothgard. Eragon se bat contre le dragon rouge et son cavalier, et se rend compte avec horreur qu'il s'agit de Murtagh, réduit à l'état d'esclave par Galbatorix. Murtagh le terrasse, immobilise Saphira et lui révèle un lourd secret : Eragon est son frère cadet, et donc lui aussi le fils de Morzan. Néanmoins, Eragon parvient à convaincre Murtagh de le laisser s'enfuir pour cette fois, bien qu'il ne le fasse pas sans lui avoir pris Zar'roc, l'épée de son renégat de père. Dans la bataille, Roran débarrasse les Vardens des Jumeaux, révélés être des traîtres à la solde du roi félon, et apprend après toute l'histoire, pardonne à Eragon la mort de Garrow et lui révèle que les Ra'zacs sont revenus à Carvahall et ont enlevé Katrina. Eragon jure alors à Roran qu'il l'aidera à la libérer et à tuer les monstres.

Dans Brisingr (Tome 3)[modifier | modifier le code]

Trois jours après la bataille des Plaines Brûlantes, Eragon, Saphira et Roran sont aux portes de Helgrind, le repaire des Ra'zacs où Katrina, devenue fiancée de Roran, est retenu prisonnière. Mais Eragon reconnait aussi une deuxième personne. Après avoir découvert la messe cruelle des prêtres de Helgrind qui ont laissé deux esclaves en pâture aux monstres, Eragon, armé d'un bâton taillé par Fisk (le charpentier de Carvahall) à l'origine pour Roran, instruit à ce dernier quelque rudiments de la magie, sans résultat, et comment protéger son esprit des intrusions en se centrant sur une seule idée, art où Roran montre une grande efficacité en construisant un mur imprenable de souvenirs de Katrina. S'ensuit une discussion sur les amours d'Eragon envers Arya, que Roran à découvert avec une grande perspicacité, puis sur l'immortalité d'Eragon qui le contraint à n'aimer qu'une elfe. Les cousins se défient ensuite à celui qui a la plus grosse blessure de guerre et Eragon découvre sur Roran la blessure que lui a infligé un Ra'zac à l'épaule lors de l'enlèvement de Katrina. Il la guérit, au prix de la mort de quelques animaux environnants après épuisement de leur énergie vitale.

Lors de l'assaut de Helgind, les guerriers découvrent la disparition des esclaves et la caverne des Ra'zacs dissimulée par une illusion. Les Ra'zacs et les Lethrblakas se lancent dans un violent duel durant lequel Eragon découvre qu'ils peuvent rendre leurs esprits indétectable et qu'il n'est pas possible de les tuer par magie. Saphira tuera l'un des Lethrblaka et l'autre l'enverra au dehors pour un combat hors de portée des sorts et des sens d'Eragon, tandis que les Ra'zacs battent en retraite. Eragon scellera à distance la cellule de Katrina et les cousins partiront traquer les monstres. Saphira reviendra victorieuse mais repérée par des pêcheurs, Roran abattra l'un des Raz'zac mais l'autre filera. Katrina sera sauvée mais Eragon découvrira Sloan, père de Katrina et traitre au village, positions qui mettrait en danger la liaison des fiancés. De plus, Eragon n'arrive pas à se décider à le tuer car Sloan est un ancien habitant de Carvahall avec qui Eragon a des liens et le boucher affaiblit et les yeux arrachés est sans défenses, tuer de sang-froid est impossible pour la conscience du Dragonnier. Il le laisse pour mort et au moment de partir, annonce vouloir rester à Helgrind, officiellement pour se débarrasser du dernier Ra'zac et explorer la montagne pour détruire les choses nuisibles qu'il trouverait et récupérer tout ce qui pouvait l'être, officieusement pour faire sortir Sloan en dehors du regard des amants et le juger sans le tuer. Le Ra'zac retrouvera Eragon et lui révèle que Galbatorix a presque trouvé le nom d'une chose qu'il ne peut divulguer, avant de rejoindre sa compagne après un court combat. Eragon fuit Helgrind après une dernière fouille, manque d'y laisser la vie, et se retrouve sans vivre dans une zone déserte, où le seul moyen de nourrir lui et Sloan est la chasse. N'ayant pas le choix, le Dragonnier regoûte à la viande et après mure réflexion décide de se modérer plutôt que se priver. Sloan découvre après le repas, l'identité de son sauveur et futur juge ainsi que la situation de sa fille, puis Eragon fait un examen psychologique du boucher qui révélera au Dragonnier le vrai nom (non montré aux lecteurs) du traître, ce qui l'amène à échafauder un plan de jugement qui nécessite l'accord d'Islanzadí. Après son obtention parvenue grâce à une communication magique, Eragon condamne Sloan à être isoler de sa fille en restant contre sa volonté à Ellesméra et l'y oblige grâce à un enchantement et la révélation de son vrai nom. Il lui confie son bâton et le laisse partir.

Durant son périble vers le camp des Vardens, un bandeau autour de ses oreilles pointues et son armure dans une hôte, Eragon évite une patrouille de l'Empire en se rendant invisible, rencontre dans une antique tour elfique nommée Edur Ithindra un ermite du nom de Tenga qui possède plusieurs documents rares et cherche la réponse à une mystérieuse mais apparemment puissante question, subit les assauts nocturne des guerriers qu'il a tués qui taraude son esprit et fait finalement halte à Eastcroft où il retrouve dans une auberge Arya, sous des traits humains, qui le cherchait. Après son rapport à Nasuada, les deux compagnons vont devoir affronter à mains nues une troupe de 15 hommes de l'Empire dont un jeune qui perturbera la conscience d'Eragon par delà la mort et Arya lui apprendra à ce débarrasser de ses angoisses. Ayant eu la main démise puis soigné durant l'affrontement, Eragon à alors l'idée de se fabriqué des énormes cals aux jointures de ses doigts pour éviter de nouveau ce type de désagrément. Durant la discussion, Arya dévoilera que Faolin était son ancien « compagnon de route... et ami » et Eragon la soulagera de son chagrin en faisant pousser un lys par magie et en lui offrant. Il découvre aussi qu'Aren, la bague de Brom, contient un énorme stock d'énergie, que Thorn doit sa taille, presque adulte alors qu'il n'a que quelques mois, à la magie de Galbatorix et que découvrir le vrai nom de celui-ci conduit à la mort. Un groupe d'esprits vient alors à leurs rencontre et apprennent qu'Eragon à libéré ceux prisonniers de Durza. Ils le remercièrent en transformant son lys en statue d'or vivante.

Rentrés triomphalement au camp, Eragon rencontre les douze elfes chargés de sa protection mené par Lupusänghren, accepte de marier Roran et Katrina, bénit sans erreur deux femmes inconnues mais particulières, assez pour qu'Angela lisent leurs avenirs dans les osselets de dragon, apprend que Tenga était le maître de l'herbologiste et tente de lever la bénédiction d'Elva, mais n'arrive qu'à lui permettre d'ignorer les douleurs des autres, elle les sens toujours mais elle ne ressent plus le besoin de les aider, ce qui lui fait prendre un autre visage, elle ne veut rendre de compte à personne et peut se rebeller n'importe quand. Après cela, Eragon fera naître trois boules d'or du sol et s'en sert d'une pour payer sa dette envers Gedric, le tanneur de Carvahall, pour l'avoir volé pour fabriquer la première selle de Saphira, puis de la deuxième pour se faire pardonner envers Helen, la femme de Jeod, d'avoir abandonné son empire financier pour partir chez les Vardens. Il autorise aussi Jeod à voler sur Saphira (sans tout de fois l'autorisation de cette dernière) après que celui-ci lui offre un livre très documenté sur l'histoire de l'Alagaësia, le Domia abr Wyrda. Il apprend également que Selena, la compagne de Morzan (et la mère d'Eragon), était une femme horrible et sans pitié. À l'armurerie des Vardens, Eragon fait acquisition d'un fauchon et s'en servira pour affronter et dominer sans les vaincre avec l'aide d'Arya et des elfes Murtagh et Thorn, non sans leurs avoir appris que le vrai nom d'une personne peut changer et ainsi le débarrasser des serments qui le lie à quelqu'un. Il marie Roran et Katrina et leurs offrent deux anneau faits avec la troisième boule d'or et enchantés pour que chacun des deux puissent sentir l'autre à n'importe quelle distance et pour qu'il puisse appeler Eragon et Saphira à l'aide. Au quartier des guérisseurs, Eragon croise un amputé qui affirme voir la vie sous forme de feu lumineux qui murmure les consciences. Il sait ainsi que Murtagh est le frère d'Eragon et que sa lumière vient d'autres êtres pleins d'une haine féroce, « la pire des tempêtes enfermée dans un minuscule flacon ».

Nasuada ordonne à Eragon d'aller presser l'élection du successeur à la couronne du peuple nain, sans être accompagné de Saphira pour que son absence n'atteigne pas les oreilles de l'Empire. Il obtient cependant que Saphira arrive pour le couronnement et qu'il puisse aller au Du Weldenvarden continué sa formation, malgré l'attaque imminente des Vardens sur la ville de Fienster après la prise de Ceunon par les elfes. Eragon part pour la ville naine de Bregan Hold accompagné de Nar Garzhvog et durant ce voyage en apprend plus sur le peuple Urgal. Une fois arrivé, il accompagne Orik jusqu'à Farthen Dûr et en chemin son frère par adoption lui demande de lui apporter son soutien malgré le risque de représailles que cela va engendrer. Le Dragonnier accepte, à contre-cœur. Il est alors pris dans les courants politiques des nains et subit une tentative d'assassinat par des nains masqués aux capacités augmentés et aux dagues qui désintègrent toute chair. Il en sort victorieux, mais perd son fauchon et l'un de ses garde, Kvîstor, auquel il s'était attaché. L'Az Sweldn rak Anhûin et plus particulièrement son chef Vermûnd est prouvé coupable et est banni du conseil des nains. L'élection arrive et Orik est vite concurrencé par Nado, du Dûrgrimst Knurlcarathn, mais gagne 7 voies à 5. Saphira arrive pour le couronnement et tient sa promesse de réparer Isidar Mithrim.

Ensemble, ils vont faire route vers Ellesméra et retrouve Oromis et Glaedr qui apprend à Eragon, car Saphira le savait, que le vrai père d'Eragon est Brom. Murtagh n'est que son demi-frère, car Séléna est bien sa mère, mais qu'elle n'avait plus d'affection pour Morzan et est tombée amoureuse de Brom et c'était réciproque, tant et si bien que Séléna trahisait en secret l'Empire. Saphira transmet alors un souvenir de Brom, destiné à Eragon pour le jour où il apprendra la vérité. Eragon apprend également le secret de la puissance de Galbatorix : les Eldunarís, les cœurs des cœurs, les réceptacles où l'esprit d'un dragon peut trouver refuge s'il veut vivre après la mort de leurs corps. Le roi félon les a assouvis et tire sa puissance de plusieurs centaines d'esprit de dragons. Eragon part alors rechercher la fameuse arme ont leur a parlé Solembum mais de nouveau ne trouve rien. Tármelein, l'une des rare épée de Dragonnier restée, ne lui est pas adapté et le duo part auprès de Rhunön qui leur apprend que ses épées était forgés grâce à un métal extraterrestre, le vif-acier, qu'elle trouvait dans des météorites écrasées dans la forêt mais dont elle n'en a plus trouvé depuis la chute des Dragonniers. Eragon et Saphira ont alors compris la prédiction de Solembum: il y a du vif-acier sous l'arbre Menoa. Entretemps Eragon apprend à déplacer des objets instantanément, comme Arya l'a fait pour l'œuf de Saphira. Quand ils vont demander directement à l'arbre Menoa le vif-acier, Saphira s'énerve de l'ignorance totale de l'arbre à son égard et l'attaque violemment. L'arbre se réveille alors et menace de les tuer. Mais Eragon parvient à le persuader de donner le métal en échange de soin et l'arbre accepte sans demander son du. Rhunön commence donc à traiter le métal puis, pour ne pas briser son serment, prend possession du corps du Dragonnier pour forger la lame. L'épee finie, Eragon la baptise Brisingr (feu) et celle-ci s'enflamme brusquement : dès qu'Eragon la nomme, elle prend feu (ce qui ne l'abîme heureusement pas car elle est protégée magiquement). Rhunön explique cela par deux choses : ou Eragon a transmis de sa personnalité à la lame, ou il a trouvé le vrai nom de son épée, l'un n'excluant pas l'autre. Eragon repart avec son épée et l'Eldunarí de Glaedr quand celui-ci le lui confie avant de partir avec Oromis rejoindre l'armée des elfes livré bataille à Gil'ead.

En arrivant à Fienster, Eragon se jette dans la bataille et aide Arya et Lupusänghren à ouvrir les portes de la ville. Lors de la bataille, le Dragonnier essaye plus de faire jeter les armes à ses adversaires que les vaincre car ils n'ont pas prêté serment au roi. Lors de l'assaut du donjon, Eragon, Arya et Saphira se lance à l'attaque des quartiers de Dame Lorana, dirigeante de la ville, et trouvent trois des magiciens de Galbatorix essayant de créer un Ombre pour détruire les Vardens. Ils en tuent deux mais les esprits arrivent quand Eragon à la vision transmise par l'Eldunarí d'Oromis et de Glaedr mourant au combat, tués par Galbatorix ayant pris possession de Murtagh. Lorsqu'il se réveille, l'Ombre Varaug est né et tient Arya. Le duel des consciences entre l'Ombre et le Dragonnier et la libération d'Arya permettent à la princesse des elfes de tuer le monstre en envoyant son épée en plein dans le cœur de Varaug. L'Ombre brisé, la bataille est gagné, mais Eragon et Saphira apprennent la mort de leurs maître à Arya, puis à Nausada quand Arya le délivre des ses serments qui le tenait au secrets. Ils révèlent aussi le secret des cœurs des cœurs aux deux femmes, montrant ainsi comment réduire les forces de Galbatorix en l'éloignant de son trésor. Sur les remparts de Fienster, le cœur des cœurs de Glaedr tendu vers l'aube, Eragon et Saphira attendent le jour où ils abattront Galbatorix le roi félon.

Apparence[modifier | modifier le code]

Eragon était à l'origine un humain. Il est décrit dans le livre comme ayant une taille moyenne, des cheveux et des yeux bruns, bien que, dans le film, l'acteur l'incarnant soit blond. Ses sourcils sont broussailleux et son poignet orné d'une cicatrice obtenue en aiguisant une faux. Durant son voyage avec Brom, il tend à devenir plus musclé, plus maigre et plus bronzé. Il aura également des marbrures sur ses jambes, souvenir de son premier vol, sans selle, avec Saphira.

Après la célébration elfique de l'Agaeti Sanghren dans L'Aîné, son apparence physique est alternée, lui donnant un aspect plus proche de celui d'un elfe : il possède désormais des traits plus anguleux, des oreilles pointues, une peau plus pâle, des sourcils et des yeux plus fins. Il a cependant conservé quelques caractéristiques humaines, comme le besoin de se raser ou une mâchoire carrée. Toutes ses blessures ont également été soignées, en particulier la longue balafre qui lui couvrait tout le dos suite au combat avec l'Ombre Durza.

Dans Brisingr, il fait étalage des bleus reçus durant la bataille des Plaines Brûlantes : il a une traînée sur le bras gauche (due à son bouclier), une autre symétrique sur le bras droit (arrêt d'une épée avec son brassard), deux taches sur les côtes et l'abdomen (impacts de flèches) et la peau moirée d'une débauche de couleurs à l'intérieur des cuisses jusqu'à un certain endroit (résultat d'un atterrissage sur Saphira après un plongeon aérien). Il créera par magie des énormes cals sur les jointures de ses doigts, lui permettant de cogner avec sa nouvelle force sur sans se détruire les mains (selon le principe des poings américains).

Pouvoirs et capacités[modifier | modifier le code]

Physiques[modifier | modifier le code]

Eragon est un redoutable épéiste, entraîné par Brom, puis par les elfes. Il est aussi, depuis le début de la série, un archer talentueux et un habile chasseur. Depuis sa transformation en hybride elfe/humain, il possède une force, une agilité et une vitesse surhumaines, qui ont accrus encore ses compétences. Ses sens sont aussi plus développés qu'avant : il voit très clairement dans le noir, et très loin. Étant un Dragonnier, sa longévité a aussi été accrue : il est devenu immortel dans le sens où il ne peut pas mourir de vieillesse, bien qu'il puisse toujours mourir d'un accident, d'une maladie, d'un assassinat, d'un empoisonnement ou de toute autre cause violente.

Eragon aura d'abord son arc qu'il ne quitte jamais depuis ses treize ans, puis il portera Zar'roc au côté après la mort de Brom. Après sa transformation, il brise son arc, enivré par sa nouvelle force, et s'en verra offrir un autre, un arc elfique donné et "chanté" par la reine des elfes Islanzadí en personne. Quand Zar'roc lui sera prise par Murtagh, Eragon utilisera un bâton taillé par Fisk (le charpentier de Carvahall) pour Roran, qui s'en ira à Sloan; un fauchon pris chez les Vardens renforcé par magie, qui tiendra face à Murtagh mais se brisera lors d'une tentative d'assassinat contre lui à Tronjheim ; une courte épée naine et enfin Brisingr, une épée forgée grâce à un métal venu de l'espace caché sous les racines de l'arbre Menoa et l'esprit de Rhunön dans le corps d'Eragon, épée qui s'enflamme dès qu'Eragon et seulement Eragon prononce son nom (qui signifie "feu" en ancien langage).

Magie[modifier | modifier le code]

En tant que Dragonnier, Eragon est aussi un puissant magicien, dont les talents en magie, au départ limités, ont été considérablement accrus suite à son séjour chez les elfes. Ses facultés magiques n'ont de limites que son vocabulaire en ancien langage, son énergie et son imagination. Sont inclus le soin des blessures, la pyrurgie, la télékinésie, la faculté de voir au moyen d'une surface réflective (comme de l'eau ou un miroir) des personnes qu'il a déjà vu avant, la possibilité de donner la mort, les barrières de protection contre des choses définies et l'invisibilité. Ressusciter les morts est tout de fois impossible; si un magicien tente de le faire, il y laissera la vie. Utiliser un absolu, c'est-à-dire un sort qui n'entraîne que la réussite ou la mort, fera le même résultat si le défi est trop grand.

Un autre don magique puissant qu'il possède est un puissant pouvoir télépathique : il peut communiquer par pensées avec d'autres êtres (animaux, plantes ou humanoïdes) et lire dans leurs esprits s'ils ne résistent pas à ce type de pouvoirs. Seuls ces personnes peuvent se rendre compte de sa tentative de lire dans leurs esprits. En étendant ce pouvoir sur tout une zone, il peut l'utiliser pour détecter des êtres vivants.

Liens psychologiques[modifier | modifier le code]

La capacité qui fait vraiment d'Eragon un Dragonnier reste avant tout son lien avec son dragon, Saphira : tous deux communiquent mentalement en quasi-permanence, et partagent généralement les mêmes pensées, comme s'ils étaient la même personne plutôt que deux êtres séparés (bien que cela ne les empêche pas d'éventuellement se disputer). Ils peuvent combiner leurs efforts pour lancer un sort ou résister à une tentative d'entrer dans leur esprit et ils peuvent aussi ressentir une douleur que l'autre subit.

Un lien affectif très profond les unit; si l'un des deux venait à périr, le choc psychologique serait tel que l'autre périrait probablement, comme tous les Dragonniers, après avoir vengé son compagnon.

Eragon peut également communiquer psychologiquement avec d'autres animaux, ce qui est très rare chez les jeunes, car il faut habituellement plusieurs années de pratique avant d'y parvenir. En raison de ce lien, plus il va grandir et plus il va être réticent à manger la viande issue d'animaux avec qui il a été en contact mental (surtout après son passage au royaume des elfes), ce qui l'a conduit à prendre un régime végétarien et à éviter de manger de la viande la plupart du temps. Il conclura cependant dans le tome 3 que la modération est un meilleur choix que l'abstinence à tout prix.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]