Pont flottant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pont flottant de l'esplanade Eastbank à Portland, Oregon.
Pont flottant provisoire sur l'Inn, en 1945, fabriqué avec des bateaux.

Un pont flottant (ou ponton flottant) est un pont qui flotte sur l'eau, supporté par des chalands ou de bateaux-pontons.

Description[modifier | modifier le code]

Les ponts flottants sont des structures temporaires, bien que certains soient utilisés pour de longues périodes. Des ponts flottants permanents sont utiles pour les passages à niveau et les écluses où il n'est pas rentable de suspendre un pont de pilotis ancrés. Ces ponts peuvent exiger une section qui est élevée, ou peuvent être soulevés ou retirés, afin d'autoriser les navires à passer.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Lors de la conception d'un pont flottant, l'ingénieur doit prendre en considération la charge maximale que le pont est destiné à soutenir. Chaque ponton peut soutenir une charge égale à la masse de l'eau qu'il déplace, mais cette charge comprend également la masse du pont lui-même. Si la charge maximale d'une section du pont est dépassé, un ou plusieurs pontons pourraient être submergés ou coulés. Les pontons routiers doivent être massifs pour être en mesure de soutenir la charge, mais suffisamment légers pour ne pas limiter la capacité d'accueil.

Avant l'avènement des techniques de construction militaires modernes, les ponts flottants étaient généralement construits en bois. Un pont flottant en bois pouvait être constitué d'une suite de sections, à partir d'un point d'ancrage sur la rive. Des pontons étaient fabriqués avec des bateaux, des tonneaux fixés ensemble, des radeaux faits de troncs liés ensemble, ou avec un mélange de ces éléments. Chaque section était formée d'un ou plusieurs pontons, qui étaient mis en place puis fixés et amarrés. Ces pontons étaient alors reliés par des madriers appelés poutres. Les poutres étaient ensuite recouvertes de planches transversales pour former un plancher, qui était maintenu en place par des rails latéraux. Le pont était prolongé de cette manière jusqu'à la rive opposée.

Un pont fait de pontons flottants en bois avait besoin d'être protégé contre les causes de dommages. Le pont peut se détacher ou plonger dans l'eau si l'on dépasse le poids maximal qu'il peut supporter. Il peut être en surcharge localisée si une section reçoit un poids beaucoup plus important que le reste du pont. Le pont peut se mettre à osciller dangereusement sous l'effet de chocs répétés suivant un rythme régulier, par exemple une colonne de soldats marchant au pas. Des objets flottants apportés par le courant peuvent s'accumuler contre les pontons, ce qui augmente l'effet du courant sur les pontons et peut les abîmer.

Une autre solution a été envisagée, celle de "ponts" formés de tunnels flottants entre deux eaux, pour la traversée de bras de mer, voire d'océans entiers. Cependant le coût d'un pont de ce type serait deux à trois fois supérieur à celui d'un pont flottant et la faisabilité reste à prouver. À ce jour il n'existe aucun tunnel flottant.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :