Frédéric Masson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les personnes ayant le même patronyme, voir Masson.

Frédéric Masson

Description de l'image  Frédéric Masson.jpg.
Naissance
Paris
Décès
Paris
Profession Historien
Distinctions

Louis Claude Frédéric Masson, né à Paris le et mort à Paris le , est un historien français, spécialiste des études napoléoniennes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille de hauts magistrats, Frédéric Masson se destinait à la diplomatie et devint bibliothécaire au ministère des Affaires étrangères. En 1874, il épousa Marguerite Cottin, fille de François Augustin Cottin, conseiller d'État du Second Empire, et cousine germaine de Paul Cottin, ce qui lui permit d'entrer en relation avec les principaux membres de la famille impériale, notamment le prince Jérôme Napoléon, dont il devint le secrétaire et l'ami. Son beau-frère avait épousé une des filles du ministre Maurice Richard.

À partir de 1894, Frédéric Masson se consacra principalement aux études napoléoniennes dont il devint, en son temps, le spécialiste incontesté, régnant sur une armée de secrétaires et de documentalistes dans son vaste appartement de la rue La Boétie à Paris, puis dans son hôtel particulier de la rue de La Baume.

Il fut élu à l'Académie française le 18 juin 1903, en remplacement de Gaston Paris, et reçu le 28 janvier 1904 par Ferdinand Brunetière. Il en devint le secrétaire perpétuel le 20 mai 1919.

Photographie de Frédéric Masson.

À sa mort, il lègua à l'Institut de France l’ensemble de ses livres, documents, gravures, dessins, tableaux et objets d’art, désormais conservés à la fondation Dosne-Thiers. Ce fonds comprend un ensemble exceptionnel de documents manuscrits concernant le Premier Empire, ainsi que 1 000 dessins, 30 000 estampes et plus de 2 000 objets et tableaux.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les Guerres civiles en France pendant la Révolution. La révolte de Toulon en prairial an III (1875)
  • Le Département des affaires étrangères pendant la Révolution, 1787-1804 (1877) Texte en ligne
  • Les Diplomates de la révolution : Hugou de Bassville à Rome, Bernadette à Vienne (1882)
  • Le Marquis de Grignan, petit-fils de Madame de Sévigné (1882)
  • Le Cardinal de Bernis depuis son ministère, 1758-1794. La suppression des jésuites. Le schisme constitutionnel (1884)
  • Napoléon et les femmes (1893)
  • Napoléon chez lui : la journée de l'empereur aux Tuileries (1894)
  • Aventures de guerre, 1792-1809, souvenirs et récits de soldats, recueillis et publiés par Frédéric Masson, illustrés par F. de Myrbach (1894)
  • Cavaliers de Napoléon (1895)
  • Napoléon inconnu, papiers inédits (1786-1793), publiés par Frédéric Masson et Guido Biagi, accompagnés de notes sur la jeunesse de Napoléon (1769-1793) (2 volumes, 1895) Texte en ligne
  • Marie Walewska : les maîtresses de Napoléon (1897)
  • Napoléon et sa famille. I, 1769-1802 (1897)
  • Napoléon et sa famille. II, 1802-1805 (1898)
  • Joséphine de Beauharnais, 1763-1796 (1898)
  • Joséphine, impératrice et reine (1899)
  • Joséphine répudiée 1809-1814 (1901)
  • Hippolyte d'Espinchal. Souvenirs militaires, 1792-1814, publiés par Frédéric Masson et François Boyer (2 volumes, 1901) Texte en ligne 1 2
  • L'Impératrice Marie-Louise (1902)
  • Napoléon et son fils (1904)
  • Les Quadrilles à la cour de Napoléon Ier (1904)
  • Jadis (2 volumes, 1905-1906)
  • L'Affaire Maubreuil (1907)
  • Napoléon dans sa jeunesse, 1769-1793 (1907)
  • Sacre et couronnement de Napoléon (1908)
  • Autour de l'île d'Elbe (1908)
  • Jadis et aujourd'hui (2 volumes, 1908-1909)
  • Sur Napoléon, huit conférences, 1908-1909 (1909)
  • Autour de Sainte-Hélène (2 volumes, 1909)
  • Petites histoires (2 volumes, 1910-1912)
  • Au jour le jour : Malmaison ; Magenta ; la Corse ; la Maison des Carmes ; On meurt dans les casernes ; Messieurs de la science ; les Maubreuil ; les Émigrés et la Restauration (1911)
  • L'Académie française, 1629-1793 (1912)
  • Napoléon à Sainte-Hélène, 1815-1821 (1912)
  • Pour l'Empereur, pages d'histoire nationale, 1796-1821 (2 volumes, 1914-1917)
  • Les Femmes et la guerre de 1914 (1915)
  • À l'arrière, août 1914-août 1915 (1916)
  • Une campagne française (1917)
  • La Guerre. Pour les morts. Hôtel Thiers. Institut de France. Juillet 1916-décembre 1918 (1919)
  • Mme Bonaparte, 1796-1804 (1920)
  • La Vie et les conspirations du général Mallet (1921)
  • Revue d'ombres. Près de la princesse Caroline, 1803-1805. Les Derniers jours de Murat, mai-octobre 1815. L'Envers d'une conspiration, Grenoble 1816 (1921)
  • Quatre conférences sur Joséphine (1924)
  • La Société sous le Consulat (1937)
  • Correspondance entre le grand-duc Nicolas Mikhaïlovitch de Russie et Frédéric Masson, 1897-1914 (2005)

Lien externe[modifier | modifier le code]


Précédé par Frédéric Masson Suivi par
Gaston Paris
Fauteuil 17 de l’Académie française
1903-1923
Georges Lecomte