Paul Thureau-Dangin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thureau-Dangin.
Paul Thureau-Dangin
(Le Magasin pittoresque, 1894).

Paul Marie Pierre Thureau-Dangin (14 décembre 1837 à Paris - 24 février 1913) est un historien français.

De formation juridique, il est auditeur au Conseil d'État, mais se fait surtout connaître par ses travaux historiques. Son œuvre majeure est l'Histoire de la Renaissance catholique en Angleterre au XIXe siècle. Cette étude magistrale est comparée en son temps au Port-Royal de Sainte-Beuve. Il est aussi l'auteur d'une Histoire de la Monarchie de Juillet publiée en 1884.

Politiquement, Paul Thureau-Dangin est un catholique libéral de la deuxième génération, celle qui fit ses premières armes à la fin du Second Empire et au début de la Troisième République. Il défend l'idée d'un catholicisme qui serait compatible avec la modernité, et notamment avec un régime républicain.

Thureau-Dangin s'est intéressé au renouveau des idées catholiques en Grande-Bretagne.

Il est élu à l'Académie française en 1893 et en devient le Secrétaire perpétuel.

Famille[modifier | modifier le code]

Son fils Jean sera député puis sénateur sous la Troisième République. Son fils François joua un rôle majeur dans l’étude du sumérien et de l’akkadien. Sa fille Marie épousa l'écrivain catholique Paul Renaudin.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • J.M. Mayeur et Y.M. Hilaire (dir.), Histoire du monde religieux dans la France contemporaine, tome 9, Paris, Beauchesne, 1996.

Lien externe[modifier | modifier le code]