Fairy Tail

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Fairytale.

Fairy Tail

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo des tomes de Fairy Tail.

フェアリーテイル
(Fearī Teiru)
Type Shōnen
Genre Action, aventure, comédie, fantasy
Thèmes Magie, combat contre le Mal, amitié
Manga
Auteur Hiro Mashima
Éditeur Drapeau du Japon Kōdansha
Pika Édition
Prépublication Drapeau du Japon Weekly Shōnen Magazine
Sortie initiale 15 décembre 2006en cours
Volumes 44
Anime japonais
Réalisateur
Scénariste
Studio d’animation A-1 Pictures
Satelight (1 – 175)
Bridge (176 – )
Compositeur
Licence Drapeau du Japon TV Tokyo
Drapeau de la France Kana Home Video
Chaîne Drapeau du Japon TV Tokyo
1re diffusion 12 octobre 2009 – en cours
Épisodes +192
OAV japonais : Bienvenue à Fairy Hills !!
Réalisateur
Scénariste
Studio d’animation A-1 Pictures
Satelight
Compositeur
Licence Drapeau du Japon TV Tokyo
Durée 30 minutes
Sortie
OAV japonais : L’Académie des fées : Le Délinquant et la Délinquante
Réalisateur
Scénariste
Studio d’animation A-1 Pictures
Satelight
Compositeur
Licence Drapeau du Japon TV Tokyo
Durée 25 minutes
Sortie
OAV japonais : Memory Days
Réalisateur
Scénariste
Studio d’animation A-1 Pictures
Satelight
Compositeur
Licence Drapeau du Japon TV Tokyo
Durée 26 minutes
Sortie
Light novel : Fairy Tail : Les Couleurs du cœur
Auteur Miu Kawasaki
Illustrateur Hiro Mashima
Éditeur Drapeau du Japon Kōdansha
Pika Édition
Sortie 2 mai 2012
Film d'animation japonais : Fairy Tail, le film : La Prêtresse du Phœnix
Réalisateur
Scénariste
Studio d’animation A-1 Pictures
Satelight
Compositeur
Licence Drapeau du Japon TV Tokyo
Drapeau de la France Kana Home Video
Durée 90 minutes
Sortie
OAV japonais : Le Camp d’entraînement des fées
Réalisateur
Scénariste
Studio d’animation A-1 Pictures
Satelight
Compositeur
Licence Drapeau du Japon TV Tokyo
Durée 25 minutes
Sortie
OAV japonais : Loisirs d’été à Ryûzetsu Land
Réalisateur
Studio d’animation A-1 Pictures
Satelight
Licence Drapeau du Japon TV Tokyo
Sortie
OAV japonais : Fairy Tail x Rave
Réalisateur
Studio d’animation A-1 Pictures
Satelight
Licence Drapeau du Japon TV Tokyo
Sortie

Autre

Fairy Tail (フェアリーテイル, Fearī Teiru?, litt. Fairy Tail) est un shōnen manga écrit et dessiné par Hiro Mashima. Il est prépublié dans l’hebdomadaire Weekly Shōnen Magazine de l’éditeur Kōdansha depuis le 2 août 2006 et a été compilé en 44 volumes au 17 juillet 2014 au Japon. En France, le manga est publié par Pika depuis le 10 septembre 2008 et 38 tomes sont sortis au 2 juillet 2014.

Face au succès, le manga a été adapté en anime avec une série télévisée d’animation composée de 189 épisodes (au 8 juillet 2014), six OAV et un film d’animation sortis par les studios A-1 Pictures et Satelight au Japon.

En France, l’anime est diffusé depuis le 3 juin 2011 sur Game One[1] et depuis le 28 janvier 2012 sur Direct Star[2] puis D17[3]. Au Québec, l’anime est disponible en VOD sur la plate-forme Illico télé numérique de Vidéotron depuis 2012.

Histoire[modifier | modifier le code]

Prologue[modifier | modifier le code]

Dans le royaume de Fiore[NB 1], il existe parmi le commun des mortels des hommes et des femmes qui manipulent la magie : ils sont appelés mages. Pour mieux les contrôler, des guildes — endroits où les mages se réunissent et font des travaux afin de gagner des joyaux (monnaie de Fiore) — ont été créées et mises sous la responsabilité du conseil des mages (par l’intermédiaire des maîtres de guildes).

Outre la nécessité de contrôler des mages, ce réseau a d’autres utilités. En effet, il permet de fournir un large choix de mages au client, et de nombreuses missions aux mages par le biais de petites annonces.

Parmi les nombreuses guildes, une d’entre elles fait particulièrement parler d’elle, que ce soit par les actes réalisés par ses membres, mais aussi et surtout pour les dégâts matériels provoqués par ces derniers à chaque mission qu’ils effectuent. Il s’agit de Fairy Tail.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L’histoire se focalise principalement sur les missions effectuées par l’une des équipes de Fairy Tail, composée de Natsu Dragnir (chasseur de dragon de feu), Lucy Heartfilia (constellationniste) et Happy (un chat bleu Exceed pouvant se faire pousser des ailes, voler et parler), qui seront très vite rejoints par Erza Scarlett (mage chevalier) et Grey Fullbuster (mage de glace), deux autres membres de la fameuse guilde. Ils sont rejoints au cours de l'aventure par Carla (une chatte blanche Exceed comme Happy) et Wendy (chasseuse de dragon céleste).

Développement[modifier | modifier le code]

Les principaux faits marquants de l’histoire sont l’apparition du dragon noir de l’apocalypse Acnologia et la biostasie des membres de Fairy Tail sur l’île Tenrô.

Depuis la disparition de tous les dragons le 7 juillet 777, c’est la première fois qu’un dragon refait son apparition au vu de tous (excepté lors de l’arc Daphné exclusif à l’anime).

Quant à la biostasie des membres de Fairy Tail, elle a été causée par l’attaque de l’île Tenrô par le dragon Acnologia. Son attaque est assez puissante pour détruire l’intégralité de l’île ainsi que tous les membres de Fairy Tail présents sur place. Pour protéger l’île et les membres de l’attaque, Mavis Vermillion, premier maître de Fairy Tail, a lancé un des trois sorts légendaires de la guilde, Fairy Sphere, pour créer un bouclier protecteur autour de l’île. Malgré la disparition de l’île, l’utilisation de ce sort a plongé l’île et ses occupants dans un sommeil prolongé de sept ans sans subir la vieillesse, tandis que les autres membres de la guilde et le reste de la population ont continué de vivre normalement.

Les personnages[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Personnages de Fairy Tail.

Lucy Heartfilia est l’héroïne de l’histoire. Elle rêve de faire partie de la plus célèbre guilde du royaume : Fairy Tail, et va pouvoir l’intégrer grâce à Natsu. C’est une constellationniste pouvant invoquer des esprits. Son caractère est plus calme que celui de Natsu mais elle peut se montrer effrayante. Originaire d'une famille particulièrement aisée, elle n'en a pourtant jamais tiré profit quand elle faisait partie de la guilde, si ce n'est des ennuis. Elle relate souvent les aventures qu'elle a vécues au côté de Natsu, Happy, Erza et Grey dans un livre une fois revenue de mission. L'emblème de Fairy Tail se situe sur sa main droite, et est de couleur rose.

Natsu Dragnir est le personnage principal masculin du manga. Membre de la guilde de Fairy Tail, c’est un mage de feu au tempérament explosif, ayant le mal des transports et utilisant une ancienne magie qui fait de lui un chasseur de dragons car il a été élevé par un dragon, aussi appelé Dragon Slayer. Certaines caractéristiques sont propres à Natsu. C’est un adolescent orphelin à la recherche de son père adoptif (un dragon alors disparu) nommé Ignir (qui a appris à Natsu la magie du chasseur de dragon du feu), doté de pouvoirs magiques qui lui permettent de lutter contre le mal en compagnie de ses amis et de certains de ses anciens ennemis devenus ses amis. Au bord de la mort, il se relève toujours grâce à sa volonté de protéger ses amis. Toutes ses caractéristiques intrinsèques représentent bien le genre nekketsu du manga. Il est régulièrement en rivalité avec Grey Fullbuster et Gajil Redfox. Son âge est inconnu, cela fait partie des secrets encore non révélés d'Hiro Mashima. L'emblême de Fairy Tail se situe sur son épaule droite, et est de couleur rouge. On le reconnaît par la couleur rose de ses cheveux et l'écharpe d'écailles de dragon dont il ne se sépare jamais, et qui lui aurait été offert par Ignir.

Happy est un Exceed, une race de chats anthropomorphes ailés originaires du monde d’Edolas, au pelage bleu. Il est identifiable comme étant la mascotte de l'équipe. Il est toujours en compagnie de Natsu. Ses ailes apparaissent grâce à la magie appelée « Aera ». Il est totalement tombé sous le charme de Carla et ne cesse de lui offrir des poissons. L'emblème de Fairy Tail se situe sur son dos et est de couleur vert.

Erza Scarlett est un mage chevalier et, avec Lucy, la femme la plus puissante de Fairy Tail. Elle possède une magie d'équipement qui lui permet de changer de tenue ou d'arme rapidement - elle stocke ses armes et ses armures dans une autre dimension. Crainte par beaucoup de membres pour sa sévérité, elle est surnommée « Titania » parce qu'on la considère comme la reine des fées. Elle aime particulièrement les gâteaux à la fraise, et peut devenir incontrôlable si quelqu'un lui empêche d'en manger. L'emblème de Fairy Tail se situe sur son bras gauche, et est de couleur bleu. Jeune, elle a été faite prisonnière par des mages voulant ressuciter Zelef le mage noir. Elle fut sauvé par un ancien membre de Fairy tail.

Grey Fullbuster est un mage de glace légèrement exhibitionniste et reste souvent en sous-vêtement du fait de l'habitude qu'il a pris de se déshabiller en permanence durant son entraînement afin de ne plus ressentir le froid. Sa magie lui permet d'utiliser la glace pour créer des armes puissantes. Il est souvent en confrontation avec Natsu. L'emblème de Fairy Tail est situé sur son pectoral droit et est de couleur bleue.

Wendy Marvel est une jeune fille polie à la personnalité réservée et timide. Elle est toujours vue en compagnie de son chat, Carla, avec qui elle entretient une très bonne relation, semblable à celle qu'il existe entre Happy et Natsu. Elle est enthousiaste à l'idée de se faire des amis. Wendy aime beaucoup les membres de sa guilde. Comme Natsu, elle a été élevée par un dragon, Grandine, qui lui a appris la magie du chasseur de dragon des cieux (ou céleste), une magie comportant surtout des sorts de soins, ce qui lui permet de sauver la vie de ses amis en danger.

Carla est une Exceed blanche similaire à Happy. Elle est toujours avec Wendy Marvel. Carla est la fille de la reine des Exceeds dans le monde d'Edolas, ce qui fait d'elle la princesse héritière. Elle a un caractère distant et même froid, mais saura au fil du temps s'intégrer de plus en plus à Fairy Tail. Elle n'arrête pas de repousser les avances de Happy. L'emblème de Fairy Tail est situé sur son dos.

L’univers de Fairy Tail[modifier | modifier le code]

Le monde d’Earthland[modifier | modifier le code]

Earthland (アースランド, Āsurando?, litt. Earthland) est le monde dans lequel se passe principalement l’histoire. Ce monde est composé de plusieurs pays et possède une quantité illimitée de magie. Les États faisant partis d’Earthland sont Bellum, Bosco, Caelum, Desierto, Enca, Fiore, Iceberg, Joya, Midi, Minstrel, Pergrande, Stella, Seven et Sin.

Bosco (ボスコ, Bosuko?, litt. Bosco) est un pays mentionné au début de l’histoire. Certains pirates avaient pour objectif d’emmener de force Lucy et d’autres femmes vers ce pays pour y être enrôlées de force en tant qu'esclave. Environ la moitié du pays est limitrophe avec Fiore, Seven, Iceberg et Sella, l’autre moitié étant bordée par la mer.

Fiore (フィオーレ, Fiōre?, litt. Fiore), en forme longue le royaume de Fiore, est le pays dans lequel se passe le début de Fairy Tail. Plusieurs noms issus de Fiore ont un rapport avec la flore. « Fiore » signifie « Fleur » en italien. C’est pourquoi le royaume porte également le nom de « royaume des fleurs ». Environ 17 millions d’habitants vivent à Fiore. Crocus en est la capitale. L’industrie laitière et horticole sont les principales activités du royaume. Fiore a proclamé son indépendance en l’an x622. Seven et Bosco sont les deux royaumes limitrophes, la plus grande partie de Fiore étant bordé par la mer.

Lieux de Fiore
Lieu Description
Akalifa (アカリファ, Akarifa?, litt. Acalypha) Acalypha
Akane Beach (あかねリゾート, Akane Rizōto?, litt. Akane Resort) « Akane » signifie Rubia en japonais
Clover (クローバー, Kurōbā?, litt. Clover) « Clover » signifie « Trèfle » en anglais
Crocus (クロッカス, Kurokkasu?, litt. Crocus) Crocus
Freesia (フリージア, Furījia?, litt. Freesia) Freesia
Île de Galuna (ガルナ島, Garuna-tō?, litt. Île de Galuna)
Harujion (ハルジオン, Harujion?, litt. Hargeon) « Hargeon » signifie Erigeron philadelphicus (en) en japonais
Hôsenka (ホウセンカ, Housenka?, litt. Hosenka) « Hosenka » signifie Impatiens balsamina en japonais
Kunugi (クヌギ, Kunigi?, litt. Kunugi) « Kunugi » signifie Quercus acutissima en japonais
Magnoria (マグノリア, Magunoria?, litt. Magnolia) Magnolia
Onibus (オニバス, Onibasu?, litt. Onibas) « Onibas » signifie Euryale ferox en japonais
Ork (オーク, Ōku?, litt. Oak) « Oak » signifie « Chêne » en anglais
Oshibana (オシバナ, Oshibana?, litt. Oshibana) « Oshibana » représente l’art des fleurs pressées (en) appelé l’art oshibana
Shirotsume (シロツメ, Shirotsume?, litt. Shirotsume) « Shirotsume » signifie « Trèfle blanc » en japonais
Mont Yakobe (ハコベ山, Hakobe-san?, litt. Mont Hakobe) « Hakobe » signifie « Stellaire » en japonais

Le monde d’Edolas[modifier | modifier le code]

Edolas (エドラス, Edorasu?, litt. Edolas) est un monde parallèle à magie limitée, c’est-à-dire que, contrairement à Earthland, aucune créature ne dispose de magie en elle (excepté les Exceeds), et où de fait les individus l’utilisent à l’aide d’objets appelés artefacts. Cependant, le commerce de la magie a été interdit par le roi qui veut avoir un contrôle total sur celle-ci ; le simple fait d’être vu avec un objet utilisant la magie est puni. Aussi, toutes les guildes ont fermé et la seule qui reste est Fairy Tail, qui est considérée comme une guilde noire traquée par les serviteurs du roi. Ainsi, on ne retrouve la magie sur Edolas que dans la Cité Royale, sur les marchés noirs et au royaume d’Extalia (là où vivent les Exceeds). Suite au passage de Natsu et ses amis sur Edolas, toute la magie de ce monde a été envoyée sur Earthland, au même titre que les êtres pouvant l'utiliser naturellement ; c'est ainsi que tous les Exceeds se sont retrouvés sur Earthland au même titre que Lisanna qui, aspirée dans ce monde deux ans plus tôt, a pu retrouver son environnement d'origine. Le roi a ensuite été banni et son fils, Gerard, ou Mistgun, a pris la relève. C’est le monde dont sont originaires Happy, Carla, Panther Lily et Polyussica.

Edolas est composé de plusieurs villes : la Cité Royale, Extalia (エクスタリア, Ekusutaria?, litt. Extalia), Louen, Syka et Troya.

La magie[modifier | modifier le code]

La magie fait partie intégrante de l’univers de Fairy Tail. Il existe de nombreux types de magie différentes et les mages peuvent se spécialiser dans certaines de ces magies.

Les chasseurs de dragons sont des enfants ayant été élevés par un dragon associé à un élément qui leur a appris une magie qui, selon les légendes, est la seule permettant de vaincre un dragon. Il existe également une deuxième génération de chasseurs de dragons, qui ont obtenu leurs pouvoirs de manière artificielle grâce à un lacrima implanté dans leur corps. La troisième génération de chasseurs de dragon est une génération hybride entre les deux autres. Elle est composée de mages ayant été élevés par un dragon et possédant également un lacrima dans leur corps.

La magie d’invocation permet d'invoquer, depuis une dimension parallèle, des objets, des personnes (notamment les douze esprits du Zodiaque) ou même des animaux.

La magie de création permet de modeler un élément selon ses désirs.

Les magies perdues ont été interdites ou oubliées au cours du temps, mais certains mages les pratiquent encore, principalement dans les guildes noires.

La magie d’écriture s'appuie sur l'utilisation de caractères écrits. Leurs relations sont complexes et leurs utilisations variées. Les caractères utilisés peuvent être des mots, de simples caractères ou des runes anciennes.

Analyse de l’œuvre[modifier | modifier le code]

Inspiration et création de l’œuvre[modifier | modifier le code]

Cathédrale Notre-Dame de Paris

Pour sa création, Hiro Mashima voulait que son œuvre raconte l’histoire d’un conte de fée. Il a choisi le titre de « Fairy Tail », qui signifie « Queue de fée », pour le jeu de mot avec « Fairy Tale », qui signifie « Conte de fée » en anglais[4],[NB 2].

Hiro Mashima ayant visité la France, il dit s’inspirer de Paris pour créer ses œuvres. C’est à la suite de son deuxième voyage en France que Hiro Mashima a utilisé comme modèle la cathédrale Notre-Dame de Paris pour dessiner la cathédrale Kaldia de Magnoria[5]. Lors d’une interview à la 11e édition de Japan Expo en 2010, il cite : « J’aime beaucoup les rues de Paris, et j’aimerais beaucoup qu’on retrouve l’ambiance des rues de cette ville dans mes œuvres. »[NB 3].

Réception et critiques[modifier | modifier le code]

Après 37 tomes sortis en France, le site Manga News lui accorde la note de 15,86 / 20[6], le site Manga Sanctuary celle de 6,36 / 10[7] et le site Total Manga 4 / 5[8]. Le manga a reçu neuf récompenses lui valant la première place dont cinq récompenses françaises. En 28 volumes, le manga s’est vendu à plus de 14 millions d’exemplaires au Japon[9]. Pika Édition annonce que le manga s’est vendu à plus d'un million d’exemplaires en France[10].

Du fait de l’inspiration de Hiro Mashima, une critique apparaît sur un semblant de déjà-vu en ce qui concerne le dessin et le scénario, notamment les grandes similitudes entre son travail et One Piece de Eiichirō Oda, mais aussi avec d’autres mangas tels que Dragon Ball de Akira Toriyama, Dragon Quest : La Quête de Daï de Kōji Inada et Riku Sanjō ou même Rave, sa propre œuvre, où il réutilise certains personnages comme Plue ou Gerald (qui a la même apparence qu'un personnage de Rave mais dont la personnalité est différente.)[11].

Thèmes abordés[modifier | modifier le code]

Représentation d’un dragon

On trouve dans Fairy Tail le thème de la fantasy, thème de prédilection de Hiro Mashima[11], où la magie a une place importante dans l’univers du manga. L’apparition de créatures légendaires comme les dragons, semblables à ceux issus de la mythologie, ont également leur place dans le manga. Mais en plus du dragon classique, on trouve d’autres dragons pouvant manipuler d’autres éléments que celui du feu.

Évolution de l’œuvre[modifier | modifier le code]

Depuis que le manga a été adapté en animé, la cadence de sortie de la série télévisée est d'un épisode par semaine mais l’histoire dans l’anime rattrape petit à petit l’histoire dans le manga. L’auteur n’a ainsi pas assez de temps pour sortir des chapitres en gardant une distance stable avec les épisodes. Pour pallier ce problème, des épisodes filler ont été ajoutés laissant ainsi le temps à l’auteur de prendre une bonne longueur d’avance sur la sortie de ses chapitres par rapport à la sortie des épisodes. Ainsi, l’arc La Clé du ciel étoilé de l'animé a été ajouté entre les arcs Retrouvailles sept ans plus tard et Grands Jeux magiques du manga.

L’anime a connu une pause au niveau de l’épisode 175 en mars 2013, pour que le manga puisse prendre de l'avance, et a repris en avril 2014 avec quelques changements au niveau de la production.

Manga[modifier | modifier le code]

Une histoire de type one shot cross-over a été publiée dans le Magazine Spécial de mai 2011 par Kōdansha mêlant le manga Fairy Tail et Rave, tous deux ayant été écrit et dessiné par Hiro Mashima[12]. L’histoire se focalise sur les deux personnages principaux des deux mangas, Natsu pour Fairy Tail et Haru pour Rave, qui se sont perdus. Les deux héroïnes, Lucy pour Fairy Tail et Élie pour Rave, partent alors à leur recherche.

Dans le magazine spécial du Weekly Shōnen Magazine sorti le 19 octobre 2013, un crossover avec Seven Deadly Sins a été publié, au format yonkoma dessiné par l'auteur de l'autre série[13]. Un second crossover avec Seven Deadly Sins a été publié le 25 décembre 2013[14].

Fiche technique du manga[modifier | modifier le code]

Découpage des chapitres[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Voici l’organisation chronologique par arcs :

  1. Arc Macao (chapitres 1 à 3)
  2. Arc Day Break (chapitres 4 à 9)
  3. Arc Eisen Wald (chapitres 10 à 21)
  4. Arc Île de Galuna (chapitres 22 à 46)
  5. Arc Phantom Lord (chapitres 47 à 68)
  6. Arc Loki (chapitres 69 à 74)
  7. Arc Tour du paradis (chapitres 75 à 105)
  8. Arc Battle of Fairy Tail (chapitres 106 à 129)
  9. Arc Oracion Seis (chapitres 130 à 165)
  10. Arc Edolas (chapitres 166 à 200)
  11. Arc Île Tenrô (chapitres 201 à 253)
  12. Arc Sept ans plus tard (chapitres 254 à 257)
  13. Arc Grand Tournoi de la magie (chapitres 258 à 323)
  14. Arc Eclipse (chapitres 323 à 340)
  15. Arc La Flamme éternelle (chapitres 341 à 355)
  16. Arc Tartaros (chapitres 356 à ...)

Liste des chapitres[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des chapitres de Fairy Tail.

Anime[modifier | modifier le code]

Logo du manga dans le Weekly Shōnen Magazine, il s’agit du logo de l’anime.

Le manga a été adapté en anime par les studios d’animation A-1 Pictures et Satelight. La série télévisée est diffusée du 12 octobre 2009[16] jusqu’au 30 mars 2013[17] sur TV Tokyo au Japon.

L’auteur Hiro Mashima a cependant annoncé qu’il ne s’agissait pas d’un arrêt définitif[18],[19]. En juillet 2013, il déclare que la suite est en préparation[20],[21].

Celle-ci est diffusée depuis avril 2014. Le studio Bridge remplace Satelight au côté de A-1 Pictures, et Shinji Takeuchi remplace Aoi Yamamoto en tant que character-designer[22],[23]. Pendant l'année de pause, la série télévisée est rediffusée sous le nom Fairy Tail Best en excluant tous les épisodes hors-série[24].

En France, elle est diffusée depuis le 3 juin 2011 sur Game One[1] et depuis le 28 janvier 2012 sur Direct Star[2] puis D17[3]. À partir de juillet 2012, les épisodes sont diffusés sur Genzai, la plate-forme de simulcast de Kana Home Video[25]. La suite est diffusée en simulcast sur Anime Digital Network et à la télévision sur J-One[26]

Six OAV sont sortis entre avril 2011 et août 2013. Un film d’animation est sorti en août 2012.

Série télévisée[modifier | modifier le code]

Fiche technique de l'anime[modifier | modifier le code]

Liste des épisodes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des épisodes de Fairy Tail.

Découpage des épisodes[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Voici l’organisation chronologique des épisodes par saisons et arcs :

  • Saison 1 :
  1. Arc Macao (épisodes 1 et 2)
  2. Arc Day Break (épisodes 3 et 4)
  3. Arc Eisen Wald (épisodes 5 à 9)
  4. Arc Île de Galuna (épisodes 10 à 18)
  5. Arc Phantom Lord (épisodes 19 à 29)
  6. Arc Loki (épisodes 30 à 32)
  7. Arc Tour du Paradis (épisodes 33 à 41)
  8. Arc Battle of Fairy Tail (épisodes 42 à 48)
  • Saison 2 :
  1. Arc Oracion Seis (épisodes 49 à 68)
  2. Arc Daphné (épisodes 69 à 72)
  3. Arc Edolas (épisodes 73 à 96)
  • Saison 3 :
  1. Arc Île Tenrô (épisodes 97 à 122)
  2. Arc Sept ans plus tard (épisodes 123 et 124)
  3. Arc La Clef du ciel étoilé (épisodes 125 à 150)
  • Saison 4 :
  1. Arc Les Grands Jeux Magiques (épisodes 151 à 175)
  • Saison 5
  1. Arc Eclipse (épisodes 176 à …)

Musiques[modifier | modifier le code]

Génériques de la série télévisée
Générique Épisodes Début Fin
Titre Artiste Titre Artiste
1 1 – 11 Snow Fairy Funkist Kanpeki guu no ne Watarirōka Hashiritai
2 12 – 24 S.O.W. Sense of Wonder Idoling!!! Tsuioku Merry-Go-Round Onelifecrew
3 25 – 35 ft. Funkist Gomen Ne Watashi Shiho Nanba
4 36 – 48 R.P.G ~Rockin' Playing Game SuG Kimi ga Iru Kara Mikuni Shimokawa
5 49 – 60 Egao no Mahou Magic Party Holy Shine Daisy x Daisy
6 61 – 72 Fiesta +Plus Be as one w-inds
7 73 – 85 Evidence Daisy x Daisy Lonely Person ShaNa
8 86 – 98 The Rock City Boy JAMIL Don't think. Feel !!! Idoling!!!
9 99 – 111 Towa no kizuna feat. Another Infinity Daisy x Daisy Kono te Nobashite Hi-Fi CAMP
10 112 – 124 I Wish Milky Bunny Boys be Ambitious !! Hi-Fi CAMP
11 125 – 137 Hajimari no sora +Plus Glitter Another Infinity feat. Mayumi Morinaga
12 138 – 150 Tenohira HERO Yell ~Kagayaku Tame no Mono~ Sata Andagi
13 151 – 166 Breakthrough Going Under Ground Kimi ga kureta mono Shizuka Kudō
14 167 – 175 Fairy Tail ~Yakusoku no Hi~ Chihiro Yonekura We’re the stars Aimi Terakawa
15 176 – 188 Mayasume Chasing BoA Kimi to Kare to Boku to Kanojo to Breathe
16 189 – ??? Strike Back Back-On Kokoro no Kagi May-J

Différences avec le manga[modifier | modifier le code]

L’anime reste assez proche de la trame originale du manga.

Au niveau du scénario, les principales différences sont les épisodes filler ou semi-filler. Les épisodes semi-filler proviennent d’omake ou de chapitres spéciaux que l’on trouve dans le manga, et les épisodes filler sont des épisodes créés spécialement par le studio d’animation dont le scénario n’existe pas dans le manga. Par exemple, l’arc qui fait intervenir le nouveau personnage de Daphné est un arc de quatre épisodes composé entièrement d’épisodes filler. Quelques informations y sont données sur la recherche du dragon de Natsu, une aventure qui fait partie de la trame originale du manga. Ces épisodes filler permettent d’ajouter de nouvelles aventures annexes aux héros sans pour autant casser le fil de l’histoire.

Au niveau du dessin, un cercle d’invocation apparaît dans l’anime lorsqu’un personnage utilise une de ses attaques magiques, élément qui n’est pas présent dans le manga.

OAV[modifier | modifier le code]

  1. Bienvenue à Fairy Hills !! (ようこそ フェアリーヒルズ!!, Yōkoso Fearī Hiruzu!!?, trad. litt. Bienvenue à Fairy Hills !!) sorti le 15 avril 2011[29],[30]. Lucy doit s’occuper d’un travail à Fairy Hills, le dortoir réservé aux filles de la guilde. Hilda, l’intendante, recherche son trésor perdu.
  2. L’Académie des fées : Le Délinquant et la Délinquante (妖精学園 ヤンキーくんとヤンキーちゃん, Yōsei Gakuen Yankee-kun to Yankee-chan?, trad. litt. L’académie des fées : Le délinquant et la délinquante) sorti le 17 juin 2011 en même temps que le tome 27 au Japon[31]. Le titre est une parodie du manga Drôles de racailles (ヤンキー君とメガネちゃん, Yankee-kun to Megane-chan?, litt. Le délinquant et la fille à lunettes) de Miki Yoshikawa[32]. L’académie Fairy est connue pour être un établissement un peu étrange. Lucy, une nouvelle étudiante, va y faire de drôles de rencontres.
  3. Memory Days (メモリーデイズ, Memorī Deizu?, trad. litt. Memory Days) sorti le 17 février 2012 en même temps que le tome 31 au Japon[33],[34]. L’histoire se base autour de Natsu, Lucy, Happy, Erza et Grey qui font un bond dans le passé en ouvrant un mystérieux livre.
  4. Le Camp d’entraînement des fées (妖精たちの合宿, Yōsei-tachi no gasshuku?, trad. litt. Le camp d’entraînement des fées) sorti le 16 novembre 2012 en même temps que le tome 35 au Japon[35],[36]. Les membres partent en vacances à la plage pour prendre du bon temps et s’entraîner pour être prêt à participer aux grands jeux magiques.
  5. Loisirs d’été à Ryûzetsu Land (ドキドキ・リュウゼツランド, Dokidoki Ryuuzetsu Rando?) sorti le 17 juin 2013 en même temps que le tome 38 au Japon. Cette OAV est une adaptation du chapitre 298[37],[38].
  6. Fairy Tail x Rave (フェアリーテイル x レイヴ, Fearī Teiru x Reivu?, trad. litt. Fairy Tail x Rave) sorti le 16 août 2013 en même temps que le tome 39 au Japon[39],[40] est l’adaptation animée du one shot cross-over de Fairy Tail et Rave.
Génériques des OAV
Générique OAV Début Fin
Titre Artiste Titre Artiste
1 1 Eternal Fellows Tetsuya Kakihara 日常賛歌 ~This Place~ (Nichijō sanka This Place) Aya Hirano
2
3
2 4 Blow Away Tetsuya Kakihara, Yūichi Nakamura Happy Tale Aya Hirano, Sayaka Ohara, Satomi Satō
5
6

Film[modifier | modifier le code]

Fairy Tail, le film : La Prêtresse du Phœnix (劇場版 FAIRY TAIL 鳳凰の巫女, Gekijōban Fearī Teiru Hōō no miko?, litt. Fairy Tail, le film : La Prêtresse du Phœnix)[41] est un film d’animation sorti le 18 août 2012[42] dont l’annonce a été faite dans le numéro 50 du Weekly Shōnen Magazine[9]. Quatre bandes-annonces sont disponibles[43],[44],[45],[46]. La deuxième bande-annonce informe que l’auteur original du manga, Hiro Mashima, a été en charge de l’histoire du film ainsi que du design des personnages.

En France, il est sorti le 23 juin 2013[47] et est édité en DVD[48], Blu-ray[49] et édition collector[50] par Kana Home Video le 28 août 2013[51].

Le Premier Matin (はじまりの朝, Hajimari no asa?) est un chapitre de 30 pages édité en août 2012 puis adapté en anime le 15 février 2013. Il s’agit du prologue du film dessiné par l’auteur lui-même et fourni pour ceux qui ont acheté à l’avance leur billet pour voir le film.

Synopsis du film[modifier | modifier le code]

Natsu et ses amis partent exécuter un petit boulot. Mais, à cause d’une erreur de la part de Lucy, la mission est un échec. Sur le chemin de retour vers son appartement, Lucy rencontre une fille nommée Éclair, écroulée au sol. Cette fille, accompagnée d’un oiseau nommé Momon, a, semble-t-il, perdu la mémoire et tout ce dont elle se rappelle est qu’elle doit livrer la moitié de la pierre de Phœnix, en sa possession, quelque part. Les ennuis ne tardent pas à arriver pour Fairy Tail. En effet, la garde d’un prince capricieux convoite la pierre qu’Éclair possède. La guilde est pratiquement détruite et Éclair est enlevée. La guilde Fairy Tail ne tarde pas à partir au secours de la demoiselle et à s’engager dans des combats difficiles contre les quatre gardes… au prix d’un sacrifice.

Fiche technique du film[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Personnages Voix japonaises[28] Voix françaises[28]
Ren Akatsuki Masaya Matsukaze Tony Marot
Kanna Alperona Eri Kitamura Annabelle Roux
Alya Katsui Taira Benoît Allemane
Aquarius Eri Kitamura Annabelle Roux
Angel Fuyuka Ōura Isabelle Volpe
Aries Sayaka Narita Caroline Combes
Azuma Shirokuma Hoshiro Emmanuel Gradi
Leon Bastia enfant Sayaka Narita
adulte Yuki Kaji Rémi Caillebot
Bixrow Yoshihisa Kawahara Emmanuel Gradi
Bob Hiroki Gotō Gérard Surugue
Bora de Prominens Yoshimitsu Shimoyama Éric Peter
Brain Tetsu Inada Emmanuel Gradi
Cherry Brendy Yuka Iguchi Sarah Marot
Wolly Bucchanan Kazuya Ichijō Éric Peter
Cancer Yoshimitsu Shimoyama
Caprico Takaya Kuroda Jochen Hägele
Carla Yui Horie Frédérique Marlot
Rogue Cheney Kenichi Suzumura
Gildarts Clive Kazuhiko Inoue Marc Bretonnière
Cobra Atsushi Imaruoka Bruno Méyère
Coco Eri Murakawa Brigitte Lecordier
Macao Combolto Masaki Kawanabe Emmanuel Gradi
Romeo Combolto enfant Mariya Ise Brigitte Lecordier
adulte Adrien Solis
Arzak Connel Yoshimitsu Shimoyama Grégory Laisné
Luxus Draer enfant Hideyuki Hayami Brigitte Lecordier
adulte Katsuyuki Konishi Patrick Béthune
Natsu Dragnir enfant MAKO
adulte Tetsuya Kakihara Arnaud Laurent
Droy Eiji Sekiguchi Julien Chatelet
Comte Ebar Katsui Taira Gérard Surugue
Elfman Hiroki Yasumoto Julien Chatelet
Shinigami Eligoal Kōichi Tōchika Emmanuel Gradi
Sting Eucliffe Takahiro Sakurai Bruno Méyère
Ever Green Saori Seto Catherine Desplaces
Faust Shinpachi Tsuji Gilbert Levy
Frosch Satomi Korogi Caroline Combes
Grey Fullbuster enfant Eri Kitamura Brigitte Lecordier / Jackie Berger
adulte Yūichi Nakamura Emmanuel Rausenberger
Gemini Yukiyo Fujii
Hades Masashi Hirose Gérard Surugue
Happy Rie Kugimiya Fanny Bloc
Lucy Heartfilia Aya Hirano Marie Nonnenmacher
Kain Hikaru Ryō Sugisaki Yann Pichon
Horologium Masaki Kawanabe Stéphane Ronchewski
Hot-Eye Kazuya Ichijō Julien Chatelet
Hugues Eiji Miyashita Bruno Méyère
Ignir Hidekatsu Shibata
Ikaruga Naomi Shindō
Jellal / Jycrain / Mistgun Daisuke Namikawa Thierry Bourdon
Jett Masaki Kawanabe Rémi Caillebot
Readers Johnner Yūichi Iguchi Stéphane Ronchewski
Fried Justin Junichi Suwabe Stéphane Ronchewski
Kageyama Anri Katsu Benjamin Pascal
Kawazu Yūichi Iguchi
Nab Lasaro Daisuke Endō Stéphane Ronchewski
Lector Akiko Yajima Jessie Lambotte
Hibiki Leithis Takashi Kondō Grégory Laisné
Léo Daisuke Kishio Tony Marot
Karen Lilika Chie Sawaguchi Catherine Lafond
Lisana Harumi Sakurai Caroline Combes
Jubia Lokser Mai Nakahara Isabelle Volpe
Lullaby Philippe Roullier
Lyra Megumi Nakajima Caroline Combes
Reby Macgarden Mariya Ise Annabelle Roux
Makarof Shinichi Kotani Gilbert Levy
Wendy Marvel Satomi Satō Jennifer Fauveau
Meldy Saori Gotō Lucille Boudonnat
Kaby Melon Shiro Go Patrick Béthune
Midnight Kōki Uchiyama Thomas Sagols
Miliana Yukiyo Fujii Jessica Barrier
Wakaba Mine Daisuke Kageura Tony Marot
Mirajane Ryōko Ono Kelly Marot
Biska Moulin Satomi Arai Sarah Marot
Jera Nekis Yutaka Aoyama Éric Peter
Lucky Olietta Ikumi Hayama Caroline Combes
Oul Miyuki Sawashiro Odile Schmitt
Owl Rikiya Koyama Julien Chatelet
Panther Lily Hiroki Tōchi Antoine Tomé
Plue Saori Gotō Caroline Combes
Polyussica / Grandine Shōko Tsuda Catherine Lafond
José Pora Takashi Matsuyama Frédéric Souterelle
Racer Junji Majima Benjamin Pascal
Gajil Redfox Wataru Hatano Jérémy Zylberberg
Rustyrose Kazuma Horie Jean-Pierre Leblan
Sagittarius Masaki Kawanabe
Erza Scarlett Sayaka Ohara Chantal Baroin
Scorpio Daisuke Kishio
Shaw Hiro Shimono Bruno Méyère
Simon Yasuyuki Kase Emmanuel Gradi
Mister Sol Eiji Sekiguchi Stéphane Ronchewski
Sugar Boy Yoshimitsu Shimoyama Marc Bretonnière
Yûka Suzuki Masaki Kawanabe Bruno Méyère
Vidaldus Taka Hikaru Midorikawa Benjamin Pascal
Taurus Eiji Sekiguchi Benoît Allemane
Eave Tilm Fuyuka Ōura Jackie Berger
Totomaru Daisuke Endō Mark Lesser
Ultia Miyuki Sawashiro Jessica Barrier
Ichiya Vandalei Kotobuki Shō Hayami Phillipe Roullier
Les Vanish Brothers jeune Daisuke Endō Bruno Méyère
aîné Jun Konno
Virgo Miyuki Sawashiro Catherine Desplaces
Yomazu Daisuke Kageura Marc Bretonnière
Zancrow Tetsu Shiratori Rémi Caillebot
Zeleph Akira Ishida Paolo Domingo
Bluenote Shiro Saito Gérard Surugue
Gran Doma Hiroshi Shirokuma Gérard Surugue
Lucky Tomokazu Seki Gérard Surugue
Marl Ayako Kawasumi
Org Daisuke Endo Benoît Allemane
Jude Banjo Ginga Gérard Surugue
Jiemma Eiji Miyashita Gérard Surugue
Arcadios Takaya Kuroda Marc Bretonnière
Dan Straight Yasuyuki Kase Yann Pichon
Mary Hughes Shiori Izawa Jackie Berger

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

Kana Home Video est le studio français qui produit et édite les coffrets deux DVD en version originale et française non censurée.

Coffret DVD Édition japonaise[52] Édition française
Date de sortie Épisodes Date de sortie Épisodes
1 29 janvier 2010 4 4 mai 2011[53] 10 (1 à 10)
2 26 février 2010 4 6 juillet 2011[54] 9 (11 à 19)
3 17 mars 2010 4 7 septembre 2011[55] 10 (20 à 29)
4 30 avril 2010 4 19 octobre 2011[56] 9 (30 à 38)
5 28 mai 2010 4 23 novembre 2011[57] 10 (39 à 48)
6 25 juin 2010 4 1er février 2012[58] 10 (49 à 58)
7 30 juillet 2010 4 2 mai 2012[59] 9 (59 à 67)
8 27 août 2010 4 22 août 2012[60] 10 (68 à 77)
9 6 octobre 2010 4 3 octobre 2012[61] 9 (78 à 86)
10 3 novembre 2010 4 5 décembre 2012[62] 10 (87 à 96)
11 1er décembre 2010 4 6 février 2013[63] 9 (97 à 105)
12 24 décembre 2010 4 24 avril 2013[64] 10 (106 à 115)
13 2 février 2011 4 26 juin 2013[65] 9 (116 à 124)
14 2 mars 2011 4 25 septembre 2013[66] 10 (125 à 134)
15 27 avril 2011 4 6 novembre 2013[67] 9 (135 à 143)
16 3 mai 2011 4 29 janvier 2014[68] 10 (144 à 153)
17 1er juin 2011 4 23 avril 2014[68] 10 (154 à 163)
18 6 juillet 2011 4 2 juillet 2014 12 (164 à 175)
19 3 août 2011 4
20 7 septembre 2011 4
21 5 octobre 2011 4
22 2 novembre 2011 4
23 7 décembre 2011 4
24 6 janvier 2012 4
25 1er février 2012 4
26 7 mars 2012 4
27 4 avril 2012 4
28 2 mai 2012 4
29 6 juin 2012 4
30 4 juillet 2012 4
31 1er août 2012 4
32 5 septembre 2012 4
33 3 octobre 2012 4
34 7 novembre 2012 4
35 5 décembre 2012 4
36 9 janvier 2013 4
37 6 février 2013 4
38 6 mars 2013 4
39 3 avril 2013 4
40 1er mai 2013 4
41 5 juin 2013 4
42 3 juillet 2013 4
43 7 août 2013 4
44 4 septembre 2013 3
45 17 juillet 2014 4

CD[modifier | modifier le code]

Tous les CD sont sortis sous le label Pony Canyon.

Albums

  • 2013 : Fairy Tail Original Soundtrack Vol.4
  • 2011 : Fairy Tail Original Soundtrack Vol.3
  • 2011 : アニメ「FAIRY TAIL」キャラクターソングアルバム Eternal Fellows
  • 2010 : Fairy Tail Original Soundtrack Vol.2
  • 2010 : Fairy Tail Original Soundtrack Vol.1

Maxi Singles

  • 2010 : R.P.G.~Rockin' Playing Game par SuG
  • 2010 : ft. / ピースボール par Funkist
  • 2010 : FAIRY TAIL キャラクターソングコレクションVOL.2  ルーシィ&ハッピー
  • 2010 : FAIRY TAIL キャラクターソングコレクションVOL.1  ナツ&グレイ

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Artbook

Guides

Roman

Séries dérivées

  • Une série dérivée intitulée Fairy Tail Zero[83], est publiée dans le magazine Monthly Fairy Tail depuis le 17 juin 2014. Dessinée par Hiro Mashima, elle retrace l'histoire de Maître Mavis et les origines de la guilde[84].
  • Une deuxième série dérivée, Ice Trail, publiée dans le magazine Monthly Fairy Tail depuis le 17 juin 2014 comme Fairy Tail Zero . Cette série est dessinée par Yusuke Shirato et raconte l'enfance de Grey entre le moment où Ul se sacrifie et le moment où il rejoins la guilde de Fairy Tail.
  • Une troisième série dérivée, Fairy Girls, sera dessinée par Boku dans le Magazine Special à partir du 20 novembre 2014[85]
  • Une quatrième série dérivée, Fairy Tail Blue Mistral, sera dessinée par Rui Watanabe dans le magazine shōjo Nakayoshi à partir du 2 août 2014[85].

Autre

Autres produits[modifier | modifier le code]

D’autres produits dérivés existent tels que des porte-clefs, puzzles, cartes à jouer, montres, coques pour téléphone portable, serviettes de bain, figurines, goodiesetc.[89],[90].

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Année Pays Organisateur Prix Catégorie Résultat Note Source
2007 Drapeau de la France AnimeLand Anime et Manga Grand Prix 2007 Meilleur espoir manga 4e [91]
2008 Drapeau des États-Unis About.com 2008 Best New Manga Best New Shonen Manga 1er [92]
Drapeau de la France AnimeLand Anime et Manga Grand Prix 2008 Meilleur espoir manga 3e [93]
2009 Drapeau de la France AnimeLand Anime et Manga Grand Prix 2009 Meilleure série manga 2008 1er [94],[95]
Drapeau des États-Unis Society for the Promotion of Japanese Animation Anime Expo Best Manga – Comedy 1er [96]
Drapeau de la France Japan Expo Japan Expo Awards Manga - Meilleur shônen 1er [97]
Drapeau du Japon Kōdansha Prix du manga Kōdansha Meilleur shōnen 1er Égalité avec Q.E.D. shōmei shūryū (Q.E.D. 証明終了?) de Motohiro Katō [98],[99]
Drapeau de la France Groupe Bayard Prix Tam-Tam Dlire Manga 1er [100]
2010 Pays inconnu Animax Asia Animax Asia Anime of the Year 1er [101],[102]
Drapeau de la France AnimeLand Anime et Manga Grand Prix 2010 Meilleur shônen classique 4e [103]
Drapeau de la France Festival international de la bande dessinée d’Angoulême Festival d’Angoulême 2010 Jeunesse [104]
2011 Drapeau de la France AnimeLand Anime et Manga Grand Prix 2011 Meilleur shônen classique 4e [105]
Meilleur espoir anime 2e
2012 Drapeau de la France AnimeLand Anime et Manga Grand Prix 2012 Meilleur anime japonais 1er [106]
Meilleur doublage français 1er

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Fairy Tail – Tome 4 omake : Une carte de l’univers de Fairy Tail montre une petite partie du monde.
  2. L’interview est disponible dans la version française du tome 5 du manga.
  3. L’interview est disponible dans la version française du volume 1 du DVD.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Fairy Tail, en exclusivité sur Game One ! », sur Game One,‎ 1er juin 2011 (consulté le 1er juin 2011)
  2. a et b « Battle of the Week : Élisez votre anime favori ! », sur Direct Star,‎ 2 septembre 2011 (consulté le 8 septembre 2011)
  3. a, b et c Olivier Fallaix, « FAIRY TAIL fin janvier sur Direct Star », sur AnimeLand,‎ 15 janvier 2012 (consulté le 16 janvier 2012)
  4. « Interview de Hiro Mashima », sur Fairytail.pika.fr (consulté le 13 juin 2011)
  5. « Blog Bonus : Hiro Mashima », sur http://blog.dlire.com/,‎ 25 août 2010 (consulté le 31 mai 2011)
  6. « Fairy Tail », sur http://www.manga-news.com/ (consulté le 11 mars 2013)
  7. « Fairy Tail », sur http://www.manga-sanctuary.com/ (consulté le 11 mars 2013)
  8. « Fairy Tail », sur http://www.total-manga.com/ (consulté le 11 mars 2013)
  9. a et b « Film pour Fairy Tail et Shingeki no Kyojin », sur Manga News,‎ 13 octobre 2011 (consulté le 13 octobre 2011)
  10. « Fairy Tail 19 Collector pour fêter le million de ventes », sur http://www.manga-sanctuary.com/ (consulté le 31 mai 2011)
  11. a et b « Fairy Tail, critique de la rédaction », sur http://www.total-manga.com/,‎ 16 avril 2009 (consulté le 31 mai 2011)
  12. « Un cross-over Fairy Tail / Rave dans le Magazine Special », sur http://www.manga-sanctuary.com/,‎ 21 avril 2011 (consulté le 21 juin 2011)
  13. (ja) « 鈴木央が「FAIRY TAIL」、真島ヒロが「七つの大罪」を執筆 », sur http://natalie.mu/
  14. « Crossover manga Fairy Tail & The Seven Deadly Sins, daté au Japon », sur http://adala-news.fr/
  15. « Fairy Tail chez Pika », sur http://www.manga-news.com/
  16. a et b (ja) « Liste des épisodes », sur TV Tokyo (consulté le 1er juin 2011)
  17. « Fin de l'anime de Fairy Tail », sur Manga News,‎ 2 mars 2013 (consulté le 6 mars 2013)
  18. « L’anime Fairy Tail : Loin d’être fini ? », sur Adala News,‎ 7 mars 2013 (consulté le 11 mars 2013)
  19. (ja) Hiro Mashima, « Tweet de Hiro Mashima sur la fin de Fairy Tail », sur Twitter,‎ 6 mars 2013 (consulté le 11 mars 2013)
  20. « Suite de l'anime de Fairy Tail », sur Manga-News,‎ 11 juillet 2013 (consulté le 11 juillet 2013)
  21. (ja) Hiro Mashima, « Tweet de Hiro Mashima sur la reprise de Fairy Tail », sur Twitter,‎ 11 juillet 2013 (consulté le 11 juillet 2013)
  22. « Fairy Tail - Le nouvel anime débutera en avril », sur Manga-News,‎ 28 décembre 2013
  23. « La suite de l’anime Fairy Tail, datée au Japon », sur Adala-News,‎ 28 décembre 2013
  24. (en) « Fairy Tail Creator Mashima: Anime Is Not Over Yet », sur Anime News Network,‎ 6 mars 2013
  25. « Kana Home Vidéo se lance dans le simulcast », sur Manga-News,‎ 6 juillet 2012
  26. « Fairy Tail saison 2 en J+1 sur J-ONE et ADN ! », sur Manga-News,‎ 27 avril 2014
  27. « Société de doublage », sur Wantake
  28. a, b, c et d (en) « Fiche de l'anime », sur Anime News Network (consulté le 17 octobre 2011)
  29. (ja) « Site officiel du 1er OAV », sur Kōdansha (consulté le 24 février 2012)
  30. (en) « Fairy Tail (OAV) », sur Anime News Network (consulté le 20 décembre 2010)
  31. (ja) « Site officiel du 2e OAV », sur Kōdansha (consulté le 24 février 2012)
  32. (en) « News: Fairy Tail Manga's 27th Volume to Bundle 2nd Anime DVD », sur Anime News Network,‎ 17 février 2011 (consulté le 4 mai 2011)
  33. (ja) « Site officiel du 3e OAV », sur Kōdansha (consulté le 24 février 2012)
  34. « 3e Oad pour Fairy Tail », sur Manga-news.com,‎ 15 septembre 2011 (consulté le 25 septembre 2011)
  35. (ja) « Site officiel du 4e OAV », sur Kōdansha (consulté le 4 octobre 2012)
  36. (en) « Fairy Tail manga #35 to Bundle 4th DVD with beach anime », sur Anime News Network,‎ 13 août 2012 (consulté le 4 octobre 2012)
  37. (ja) « Site officiel du 5e OAV », sur Kōdansha (consulté le 4 mars 2013)
  38. « 5ème Oad pour Fairy Tail », sur http://www.manga-news.com/,‎ 16 février 2013 (consulté le 4 mars 2013)
  39. (ja) « Site officiel du 6e OAV », sur Kōdansha (consulté le 21 avril 2013)
  40. « Fairy Tail x Rave en OAD ! », sur http://www.nautiljon.com/ (consulté le 21 avril 2013)
  41. (ja) « Site officiel du film », sur http://fairytail-movie.com/ (consulté le 26 janvier 2012)
  42. a et b « Une longue bande annonce de Fairy Tail », sur Animeland,‎ 31 août 2012 (consulté le 17 février 2013)
  43. (ja) [vidéo] Bande-annonce 1 du film sur YouTube
  44. (ja) [vidéo] Bande-annonce 2 du film sur YouTube
  45. (ja) [vidéo] Bande-annonce 3 du film sur YouTube
  46. (ja) [vidéo] Bande-annonce 4 du film sur YouTube
  47. a et b « JapAnim’ : Fairy Tail - La Prêtresse du Phoenix projeté le 23 juin au cinéma », sur Jeuxvideo.fr,‎ 31 mai 2013 (consulté le 28 juin 2013)
  48. « DVD - Fairy Tail film 1 - La prêtresse du Phoenix », sur Kana Home Video (consulté le 26 juin 2013)
  49. « BLU RAY - Fairy Tail film 1 - La prêtresse du Phoenix », sur Kana Home Video (consulté le 26 juin 2013)
  50. « Edition collector combo Blu Ray DVD - Fairy Tail film 1 - La prêtresse du Phoenix », sur Kana Home Video (consulté le 26 juin 2013)
  51. « Le film Fairy Tail débarque en France ! », sur Manga News,‎ 10 avril 2013 (consulté le 10 avril 2013)
  52. (ja) « DVD japonais », sur TV Tokyo (consulté le 19 juin 2011)
  53. « Fairy Tail – Volume 1 », sur Kana Home Video (consulté le 23 avril 2011)
  54. « Fairy Tail – Volume 2 », sur Kana Home Video (consulté le 4 mai 2011)
  55. « Fairy Tail – Volume 3 », sur Kana Home Video (consulté le 24 juillet 2011)
  56. « Fairy Tail – Volume 4 », sur Kana Home Video (consulté le 5 septembre 2011)
  57. « Fairy Tail – Volume 5 », sur Kana Home Video (consulté le 3 octobre 2011)
  58. « Fairy Tail – Volume 6 », sur Kana Home Video (consulté le 7 décembre 2011)
  59. « Fairy Tail – Volume 7 », sur Kana Home Video (consulté le 29 avril 2012)
  60. « Fairy Tail – Volume 8 », sur Kana Home Video (consulté le 26 août 2012)
  61. « Fairy Tail – Volume 9 », sur Kana Home Video (consulté le 30 octobre 2012)
  62. « Fairy Tail – Volume 10 », sur Kana Home Video (consulté le 24 novembre 2012)
  63. « Fairy Tail – Volume 11 », sur Kana Home Video (consulté le 1er février 2013)
  64. « Fairy Tail – Volume 12 », sur Kana Home Video (consulté le 6 mars 2013)
  65. « Fairy Tail – Volume 13 », sur Kana Home Video (consulté le 21 avril 2013)
  66. « Fairy Tail – Volume 14 », sur Kana Home Video (consulté le 15 août 2013)
  67. « Fairy Tail – Volume 15 », sur Kana Home Video (consulté le 19 novembre 2013)
  68. a et b « Fairy Tail – Volume 16 », sur Kana Home Video (consulté le 29 janvier 2014)
  69. (ja) « Site officiel », sur Konami (consulté le 30 janvier 2012)
  70. (ja) « Site officiel », sur Konami (consulté le 26 janvier 2012)
  71. (ja) « Site officiel », sur Hudson Soft (consulté le 26 janvier 2012)
  72. (ja) « Site officiel », sur Konami (consulté le 26 janvier 2012)
  73. (ja) « Site officiel », sur Hudson Soft (consulté le 26 janvier 2012)
  74. (ja) « Site officiel », sur Konami (consulté le 26 janvier 2012)
  75. « Fairy Tail - Artbook - Fantasia jp », sur http://www.manga-news.com/ (consulté le 5 août 2012)
  76. « Fairy Tail Artbook Fantasia / Shônen », sur Pika Édition (consulté le 14 mars 2013)
  77. (ja) « Fairy Tail + », sur Kōdansha (consulté le 7 avril 2011)
  78. (ja) « Fairy Tail A », sur Kōdansha (consulté le 7 avril 2011)
  79. « Fairy Tail - Coffret Collector 19 / Shônen », sur Pika Édition (consulté le 28 juin 2011)
  80. (ja) « Fairy Tail Portable Guild 公式攻略ガイド », sur Kōdansha (consulté le 21 juin 2011)
  81. (ja) « FAIRY TAIL 心に宿る color », sur Kōdansha (consulté le 2 mai 2012)
  82. « Fairy Tail le roman », sur Pika Édition (consulté le 19 novembre 2013)
  83. « Un magazine pour Fairy Tail », sur Manga-news.com (consulté le 28 juin 2014)
  84. « Infos supplémentaires sur le spin-off de Fairy Tail » (consulté le 28 juin 2014)
  85. a et b (en) « Fairy Tail Gets 2 New Manga Spinoffs, Including a Shōjo One », sur Anime News Network (consulté le 28 juin 2014)
  86. (ja) « Fairy Tail Box », sur Kōdansha (consulté le 7 avril 2011)
  87. (ja) « Fairy Tail Box 2 », sur Kōdansha (consulté le 20 avril 2012)
  88. (en) « Fairy Tail Manga to Run in 5 Magazines This Spring », sur Anime News Network (consulté le 28 juin 2014)
  89. (ja) « Goodies », sur TV Tokyo (consulté le 18 juin 2011)
  90. « Goodies », sur Kazé (consulté le 3 février 2013)
  91. « AnimeLand # 131 Spécial Anime & Manga Grand Prix ! », AnimeLand, no 131,‎ 5 mai 2007 (ISSN 1148-0807, résumé)
  92. (en) « 2008 Best New Manga », sur http://manga.about.com/ (consulté le 25 juin 2011)
  93. « AnimeLand # 140 Combattre le mal », AnimeLand, no 140,‎ 5 avril 2008 (ISSN 1148-0807, résumé)
  94. « AnimeLand # 150 Numéro Spécial Anniversaire », AnimeLand, no 150,‎ 5 avril 2009, p. 34 (ISSN 1148-0807, résumé)
  95. « Animeland Grand Prix 2009 », sur http://www.manga-news.com/,‎ 3 avril 2009 (consulté le 31 mai 2011)
  96. (en) « Anime Expo® 2009 Rides on a High for Its Second Day in Los Angeles », sur http://www.anime-expo.org/,‎ 3 juillet 2009 (consulté le 25 juin 2011)
  97. « Japan Expo Awards 2009 - les résultats », sur http://www.manga-news.com/,‎ 3 juillet 2009 (consulté le 4 mai 2011)
  98. (ja) « Fairy Tail (Prix Kōdansha) », sur Kōdansha (consulté le 7 avril 2011)
  99. (en) « 33rd Annual Kodansha Manga Awards Announced », sur Anime News Network,‎ 12 mai 2009 (consulté le 25 juin 2011)
  100. « Tam-Tam 2010, voici les gagnants ! », sur http://www.prixtamtam.fr/ (consulté le 4 mai 2011)
  101. (en) « Animax Asia », sur http://www.animax-asia.com/ (consulté le 19 juin 2011)
  102. (en+ja) [vidéo] The offical Announcement of The Anime of The Year on Animax Philippines sur YouTube
  103. « AnimeLand # 160 Tout sur Haruhi Suzumiya au cinéma ! », AnimeLand, no 160,‎ 6 avril 2010 (ISSN 1148-0807, résumé)
  104. « Le manga en France », sur http://www.fairytail.pika.fr/ (consulté le 19 juin 2011)
  105. Olivier Fallaix, « 18e Anime Manga Grand Prix - Tous les résultats ! », AnimeLand, no 170,‎ 5 avril 2011 (ISSN 1148-0807, résumé, lire en ligne [[html]])
  106. « Anime & Manga Grand Prix 2012 : Résultats », sur Animeland,‎ 20 mars 2012 (consulté le 22 février 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]