Trèfle blanc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Trèfle blanc ou Trèfle rampant (Trifolium repens L. 1753) est une espèce de plantes de la famille des Fabaceae. C'est l'une des espèces les plus répandues du genre Trifolium (les Trèfles). Utilisé comme fourrage, c'est également une adventice des terres cultivées (notamment les vergers irrigués) et des jardins. C'est une plante très basse à tige rampante, reconnaissable à ses inflorescences blanches, parfois un peu rosées, au parfum assez agréable.

Elle est aussi appelée Trèfle de Hollande.

Description[modifier | modifier le code]

Écologie et habitat[modifier | modifier le code]

Plante vivace poussant en plaine et en montagne (jusqu'à 2750 m) dans toute l'Europe et l'Amérique du Nord, à l'exception des zones boréales. Très commune, elle s'adapte à tous les types de sols, et peut se rencontrer dans les prés, les pelouses, les talus, sur le bord des routes ou des chemins. Elle a cependant une préférence pour les sols bien drainés.

C'est une plante bioindicatrice d'un sol riche en bases et en matières organiques et subissant de forts contrastes hydriques[1].

Morphologie générale et végétative[modifier | modifier le code]

Feuille

Plante herbacée rampante à stolons, à peu près glabre, dont les tiges atteignent de 10 à 40 cm. Feuilles à long pétiole, avec de grandes stipules blanchâtres et un peu membraneuses, pointues à leur sommet. Les folioles sont elliptiques, presque aussi larges que longues, denticulées, à nervures translucides, avec en général une tache blanche plus ou moins triangulaire en leur centre.

À noter la forme rare de trèfle à quatre feuilles, qui aurait une origine génétique.

Morphologie florale[modifier | modifier le code]

Fleur

Fleurs hermaphrodites groupées en têtes sphériques à long pédoncule. Elles sont en principe blanches, parfois rosées, à étendard érigé, pendantes lorsqu'elles commencent à se faner (il n'est pas rare de voir des inflorescences dont la moitié inférieure a des fleurs inclinées, tandis que la moitié supérieure porte des fleurs érigées). Petit calice à cinq dents.
La pollinisation se fait par les abeilles (fleur mellifère).
La floraison s'étale d'avril-mai à septembre.

Fruit et graines[modifier | modifier le code]

Les fruits sont des gousses bosselées et étroites à trois ou quatre graines.

Utilisations[modifier | modifier le code]

Champs de trèfles

Le trèfle blanc est un excellent fourrage, résistant bien au piétinement et améliorant la qualité du sol. Toutefois, la plante en fleur contient des cyanures qui peuvent nuire à la santé des bovins[1].
On lui reconnaît des propriétés expectorantes et diurétiques. Les fleurs sont astringentes et vulnéraires.

En raison des priorités assignées à l'agriculture en France pendant les Trente Glorieuses, les travaux de sélection sur le trèfle blanc ont été peu nombreux, l'INRA et l'industrie semencière favorisant plutôt la culture de graminées en prairie adaptées à la fauche et à la constitution de stocks d'ensilage, pour un élevage hors-sol. Dans les années 1980, la réussite du modèle d'André Pochon, en Bretagne, convainquit l'INRA de lancer quelques programmes de sélection sur le trèfle blanc.

Signification dans le langage des fleurs[modifier | modifier le code]

Trèfle à quatre feuilles

Le trèfle blanc signifie : « Pense à moi ».

Quatre feuilles portent bonheur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b G. Ducerf, C. Thiry, Les Plantes bio-indicatrices, Briant, Éditions Promonature,‎ 2003 (ISBN 978-2-9519258-0-9)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]