Ligament croisé antérieur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir LCA.
Genou droit vue médiale

Le ligament croisé antérieur (sigle LCA), ou ligament croisé antéro-externe dans l'ancienne nomenclature, est un ligament situé à l'intérieur de l'articulation du genou.

Sa lésion est fréquente lors d'un traumatisme du genou, en particulier au cours de la pratique sportive.

Rappel anatomique et biomécanique[modifier | modifier le code]

Il forme avec le ligament croisé postérieur (LCP) le « pivot central » de l'articulation. Il s'oppose à un déplacement vers l'avant, appelé traditionnellement tiroir antérieur du tibia par rapport au fémur ainsi qu'à une rotation excessive.

Genou[modifier | modifier le code]

Article détaillé : genou.

Le genou naturel est composé de trois parties osseuses :

  • l’extrémité inférieure du fémur qui a la forme de deux roues accolées : les condyles ;
  • l’extrémité supérieure du tibia, en plateau ;
  • la patella ou rotule : petit bouclier situé sur l’avant du fémur.

Les mouvements articulaires se font par glissement entre ces composants osseux, recouverts d’une couche de cartilage.

Les espaces de glissement sont au nombre de trois : entre un condyle fémoral et le plateau tibial, entre l’autre condyle fémoral et le plateau tibial et, en avant, entre la rotule et la partie antérieure du fémur.

Les ménisques sont deux petits coussins disposés entre le fémur et le tibia. En forme de croissant, ils amortissent le contact entre le cartilage du fémur et celui du tibia. Ils sont situés soit à l’intérieur (ménisque médial ou interne) soit à l’extérieur du genou (ménisque latéral ou externe).

Les ligaments assurent la stabilité de l’articulation. Ils sont au nombre de quatre, les deux ligaments latéraux (médial ou interne et latéral ou externe) maintenant le genou en dedans et en dehors et les deux ligaments croisés (ventral ou antérieur et dorsal ou postérieur) maintenant le genou en avant et en arrière.

Les ligaments du genou sont soumis à de très fortes contraintes, en particulier lors des sports de pivot (le football, le ski, le judo, le tennis, etc.), ainsi que lors d'activités nécessitant une position à genoux, accroupie ou dans certains travaux de force.

Ligament croisé antérieur[modifier | modifier le code]

Il a une origine proximale dorsale, naissant sur la face médiale du condyle latéral, sur une surface verticale et postérieure. Son trajet se dirige en bas, en avant et en dedans. Sa terminaison distale ventrale s'insère dans la cavité glénoïde médiale, en avant du tubercule glénoidien médial, en arrière de la corne antérieure du ménisque médial.

Lésion du ligament croisé antérieur[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Rupture du ligament croisé.

La lésion du ligament croisé antérieur est commune, et elle constitue un motif d'examen fréquent en chirurgie orthopédique[1]. En France, on dénombre, par an, 15 000 ruptures du LCA sur les pistes de ski, dont une grande partie pourrait être évitée par deux semaines de préparation physique par la natation ou le vélo. Cette lésion est plus fréquente chez la femme que chez l'homme[2], ce qui s'explique notamment par des cause physiologiques et anatomiques (la forme du bassin entrainant une contrainte plus forte dans l'articulation, pour la femme, et pour un effort donné) ainsi qu'hormonales. Elle est rarement isolée et s'associe fréquemment à une atteinte d'un ou des deux ménisques, des cartilages ou des autres ligaments[3], ou encore à une fracture de la tête du tibia, dite fracture de Segond.

La lésion s'accompagne typiquement d'une douleur brutale qui oblige à interrompre l'effort, d'un gonflement rapide du genou et, parfois, de la perception d'un craquement, témoin de la rupture ligamentaire.

Le risque évolutif est celui d'une instabilité du genou, pouvant être invalidante et l'évolution vers une arthrose.

Le traitement repose sur la rééducation et/ou la chirurgie reconstructrice, la place et le timing de ces deux techniques restent discutés.

Lésions du ligament croisé avant la fermeture du cartilage de croissance[modifier | modifier le code]

Le cas de la lésion isolée du LCA avant la fermeture des cartilages de croissance (adolescent(e)) est devenu en quelques années une éventualité de moins en moins exceptionnelle avec l'engouement pour les sports de pivot.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Miyasaka KC, Daniel DM and Stone ML., 1991, Frank CB and Jackson DW., 1997
  2. Spindler KP, Wright RW, Anterior cruciate ligament tear, N Eng J Med, 2008;359:2135-2142
  3. Noyes FR, Bassett RW, Grood ES, Butler DL, Arthroscopy in acute traumatic hemarthrosis of the knee: incidence of anterior cruciate tears and other injuries, J Bone Joint Surg Am, 1980;62:687-695