Alvin Burke, Jr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir MVP et Burke.

Alvin Burke, Jr

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

MVP en 2012

Données générales
Nom complet Alvin Burke, Jr
Nom de ring Antonio Banks/Bank$
The Lord of War
MVP
Montel Vontavious Porter
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Né(e) le 28 octobre 1973 (40 ans)[1],
Liberty City, Floride, Drapeau des États-Unis États-Unis [1]
Taille 1,91 m (6 3) [2]
Poids 114 kg (251 lb)
Catcheur (ou catcheuse) en activité
Fédération(s) Full Impact Pro
Future of Wrestling
New Japan Pro Wrestling
World Wrestling Entertainment
Entraîné(e) par Soulman Alex G[1]
Norman Smiley[1]
Carrière pro. 2002[3]aujourd'hui

Alvin Burke, Jr. (Hassan Hamin Assad[4] de son nom musulman qu'il a adopté lors de sa conversion à l'Islam), mieux connu sous le nom de Montel Vontavious Porter (couramment abrégé MVP), est un catcheur américain né le 28 octobre 1973 à Liberty City en Floride[1]. Il est principalement connu pour son travail à la World Wrestling Entertainment (WWE), à la New Japan Pro Wrestling et travaille actuellement à la Total Nonstop Action Wrestling où il est directeur des opérations, poste uniquement scénaristique.

À la WWE, il a possédé deux fois le titre de champion des États-Unis dont il a été le plus long détenteur durant son premier règne et a également été une fois champion par équipe avec Matt Hardy. À la New Japan Pro Wrestling, il a été le premier champion intercontinental IWGP.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1990, Alvin Burke a été condamné à 18 ans et demi de prison pour enlèvement et vol à main armée, il sera libéré après avoir effectué la moitié de sa peine, soit en 1999[4],[5].

En octobre 2007, Burke est diagnostiqué comme ayant le syndrome de Wolff-Parkinson-White[6],[1]. Le diagnostic et son traitement sont utilisés en storyline par la WWE[7].

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts (2002-2005)[modifier | modifier le code]

Alvin Burke, Jr entre dans le monde du catch après avoir passé neuf ans et demi en prison pour enlèvement et vol à main armée[4], période pendant laquelle il rencontre un agent de correction auparavant catcheur dans le circuit indépendant[8]. Après avoir été formé par les anciens catcheurs professionnels Soulman Alex G et Norman Smiley[1], Burke fait ses débuts sur le ring en 2002[3]. Il travaille alors pour différentes fédérations indépendantes sous le nom d'Antonio Banks, notamment à la Full Impact Pro (FIP)[9] où il affronte Homicide pour le titre de Champion du monde poids lourd de la FIP à Ring of Honor le 19 février 2005, mais ne remporte pas le titre[10] ; et à la Future of Wrestling, où il a remporté le Championnat par équipe de la FOW avec The Punisher[11],[12]. Il fait également quelques apparitions à la Total Nonstop Action Wrestling (TNA), notamment le 20 avril 2003 dans un épisode de TNA Xplosion[13],[11], puis le 6 août 2004 lors d'un épisode de TNA iMPACT!, en tag team avec Sal Rinauro face à America's Most Wanted[11],[14]. Pendant cette période, il travaille également pour la Coastal Championship Wrestling (CCW), où il remporte le CCW Heavyweight Championship[15], et l'Elite Wrestling Entertainment[11].

World Wresting Entertainement (2005-2010)[modifier | modifier le code]

Deep South Wrestling (2005-2006)[modifier | modifier le code]

En 2005, après avoir participé à de nombreux dark matchs, Alvin signe un contrat avec la WWE et est envoyé au club-école Deep South Wrestling[11]. Pendant environ un mois, il combat sous le nom de Antonio Banks et devient Montel Vontavious Porter le 22 décembre 2005[11],[1]. Son gimmick est celui d'un athlète bling-bling arrogant.

Débuts et United States Champion (2006-2009)[modifier | modifier le code]

MVP fait sa première apparition à Smackdown le 4 août 2006 en coulisse[16]. Il y apparait jusqu'au 29 septembre 2006 lorsque Theodore Long annonce officiellement qu'il a signé avec MVP[17]. Une vidéo d'une conférence de presse diffusée sur WWE.com annonce que MVP a signé le « contrat le plus cher dans l'histoire de Smackdown » en demandant « le même que John Cena, plus un dollar »[11].

Son premier match a lieu lors du pay-per-view No Mercy 2006 où il bat Marty Garner[18]. La semaine suivante, il affronte Kane[19]. Les deux hommes se retrouvent en rivalité, durant les deux mois qui suivent. MVP parvint à battre Kane dans un « combat de rue » et un « match en cage » avant de perdre à Armageddon 2006 dans un match Inferno[20].

MVP entame ensuite une rivalité avec Chris Benoit qui conserve son titre à WrestleMania 23[21]. Une revanche a lieu à Backlash 2007, mais MVP perd dans les mêmes conditions[22]. Il remporte finalement le titre de Champion des États-Unis face à Chris Benoit dans un match au meilleur des trois manches à Judgment Day 2007[23]. Il conserve son titre contre Ric Flair lors de l'édition 2007 de Vengeance[24] puis contre Matt Hardy à The Great American Bash[25]. Plus tard, il forme une équipe avec Matt Hardy et remportent ensemble le 31 août 2007 le Championnat par équipe face à Deuce et Domino[26] qu'ils conservent à Unforgiven 2007[27]. À Cyber Sunday 2007, il perd un match contre Kane par décompte extérieur, il conserve donc sa ceinture[28]. Le 6 novembre à Smackdown, lui et Matt Hardy affrontent les Major Brothers dans un match où le titre par équipe est en jeu et conservent les ceintures. Ils les perdent finalement le 13 novembre au profit John Morrison et The Miz. MVP demande immédiatement un match revanche mais ils s'inclinent de nouveau. MVP attaque et aggrave la blessure de Matt Hardy à la fin du match.

MVP avec la ceinture du Champion des États-Unis en 2008.
MVP avec la ceinture de Champion des États-Unis en 2008.

MVP est choisi pour affronter Ric Flair au Royal Rumble 2008 dans un match où Flair met sa carrière en jeu, mais perd le match[29]. À No Way Out 2008, il est dans la « Chambre d'elimination », le match est remporté par The Undertaker[30]. Le 7 et le 14 mars, MVP conserve son titre de Champion des États-Unis contre Batista[31],[32].Juste avant Wrestlemania XXIV il affronte et perd contre Chris Jericho dans un Champion vs Champion. À WrestleMania XXIV le 30 mars 2008, il perd le Money in the Bank ladder match[33].

À Backlash 2008, il perd son titre U.S contre Matt Hardy[34] après 343 jours consécutifs de règne, établissant un record depuis que la WWE possède ce titre (3e pour la WWF/WWE ensemble). Lors de Summerslam 2008, il bat Jeff Hardy suite à l'intervention de Shelton Benjamin[35]. Le 22 août, il défait M.V.P par décompte à l'inteurieur [36] et devient l'un des aspirants au titre de Champion de la WWE à Unforgiven 2008 dans un match « Scramble » aux côtés de Jeff Hardy, Shelton Benjamin, Brian Kendrick et le Champion de la WWE Triple H. Lors de ce pay-per-view, il perd le match[37].Le 30 septembre, JBL, Kane, Brian Kendrick et lui perdrent contre Batista, Finlay, Rey Mysterio et Jeff Hardy. Il est dans les choix possibles du public, avec Festus et R-Truth, lors de Cyber Sunday 2008 pour le titre de Champion des États-Unis mais n'est pas choisi, le public a préféré R-Truth[38]. Aux Survivor Series 2008, il est dans l'équipe de JBL mais il se fait éliminer en deuxième par The Great Khali[39]. Il aura eu une série d'environ 20 matches sans gagner (notamment face à Kung Fu Naki, habituellement jobber, et Kizarny pour l'une de ses rares apparitions en un contre un à la WWE), qui prendra fin dans un « match du dernier homme debout » face au Big Show. Il effectue à cette occasion un face turn et remporte le match grâce à une intervention de Triple H sous le Titantron.

Le 6 février 2009, il bat le champion des États-Unis Shelton Benjamin dans un match où le titre n'est pas en jeu, grâce à cette victoire, il devient challenger numéro 1 pour la ceinture[40]. Lors du SmackDown du 6 mars 2009, il bat Matt Hardy et se qualifie pour le Money in the Bank ladder match à Wrestlemania XXV[41]. Lors du 500e épisode de SmackDown le 20 mars, MVP bat Shelton Benjamin, et devient pour la seconde fois Champion des États-Unis[42]. Il conserve son titre la semaine suivante à SmackDown face à Shelton Benjamin[43]. À Wrestlemania XXV, il ne remporte pas la mallette décrochée par CM Punk[44].

RAW (2009-2010)[modifier | modifier le code]

Le 13 avril, il est drafté à RAW après la victoire de Rey Mysterio sur Evan Bourne[45]. Lors du SmackDown du 1er mai, il conserve son titre face à Dolph Ziggler dans un match où il était accompagné par Sherri Shepherd, présentatrice de The View, un talk-show américain[46]. Un mois plus tard, il perd le titre au profit de Kofi Kingston[47]. Lors de Extreme Rules 2009, il affronte Kofi Kingston, Matt Hardy et William Regal dans un match « Fatal-Four-Way » pour le titre de Champion des États-Unis, mais perd[48]. Lors de Night of Champions 2009, il a une nouvelle chance de remporter le Championnat des États-Unis contre le champion Kofi Kingston, Carlito, Primo, Jack Swagger et The Miz, mais Kingston conserve son titre[49]. En août, il débute une rivalité avec Jack Swagger qu'il bat à SummerSlam 2009[50]. Lors de RAW du 24 août, il fait équipe avec Mark Henry et défont Chris Jericho et Big Show pour obtenir un match de championnat à Breaking Point 2009 pour le titre de Champions unifiés par équipe[51]. À Breaking Point, lui et Henry ne remportent pas les ceintures. Lors du Raw du 25 janvier 2010 il perd face au Big Show. Au Royal Rumble 2010, il perd un match de championnat pour le titre de champion des États-Unis. Il participe ensuite au 30-Man Royal Rumble match, il entre en quatorzième et s'élimine en neuvième, éliminant au passage son rival The Miz.

Au RAW du 15 février, il refait équipe avec Mark Henry où ils battent les nouveaux Champions par équipes, The Miz & le Big Show. Au dernier show de la ECW le 16 février, il est désigné pour être le mentor de Skip Sheffield. Ce sera finalement William Regal qui sera son mentor.

Lors de Elimination Chamber, il a de nouveau une chance au titres des États-Unis mais il échoue suite à une intervention de Big Show en faveur de The Miz. Le lendemain à Raw, il a un match pour les WWE Unified Tag Team championship face à la ShowMiz avec Mark Henry mais ils perdent.

Le 1er mars à WWE Raw il se qualifie pour le Money in the Bank à WrestleMania XXVI en battant Zack Ryder. Lors de Superstars du 11 mars 2010, il fait équipe avec Christian et ils défont Chavo Guerrero et Carlito. Le 19 mars, à Smackdown, il perd avec Matt Hardy contre Dolph Ziggler et Jack Swagger dans un match sans enjeu. Lors de Smackdown du 26 mars, il perd un Tag Team match opposant les participants au Money in the bank de Raw à ceux de Smackdown. À Wrestlemania 26, il perd le Money In the Bank qui est remporté par Jack Swagger. Lors de Superstars du 8 avril 2010, il bat Carlito. Le 15 avril, à Superstars, il perd face à Ted DiBiase Jr.. Lors de Extreme Rules, il fait équipe avec Mark Henry dans un Gauntlet Tag Team Match contre Showmiz pour être challenger no 1 a l'Unified Tag Team Championship mais perd suite au tombé de The Miz. Lors du draft a RAW, il se fait éliminer par Rey Mysterio dans une Bataille Royale.

Smackdown et départ (2010)[modifier | modifier le code]

Lord du Draft supplémentaire, il est drafté à Smackdown. Pour son premier match il fait équipe avec Rey Mysterio contre la Straight Edge Society(S.E.S.), match qu'il gagne. Depuis qu'il est à Smackdown il a une nouvelle prise de finition, le 305 autrement dit le paydirt. Lors des enregistrements de Smackdown du 7 mai 2010 il bat Luke Gallows avec son The 305 grâce à Rey Mysterio qui a distrait Gallows en attaquant CM Punk. Il semble avoir fait une alliance avec Rey Mysterio. Le 14 mai il fait équipe avec JTG contre les Dudebusters et gagne ce match.

Il fait partie des pros de la saison 2 de NXT et a Percy Watson comme rookie. Le 4 juin, à Smackdown, il perd face à Jack Swagger. Après le match il se fait attaquer par Curt Hawkins et Vance Archer. Lors de NXT du 8 juin, tous les Pros s’en prennent alors physiquement à leurs rookies pour les mettre en garde de ne pas commettre les mêmes erreurs que leurs homologues de la première saison. Lors de NXT du 15 juin il revient sur la punition imposée par les pros à leurs rookies la semaine dernière et rappelle qu’il s’agit juste d’une initiation, les pros veulent s’assurer que les rookies seront à la hauteur de l’honneur qui leur est fait et que les erreurs de la saison 1 sont du passé. Le 9 juillet, il participe à un Triple Threat match contre Chavo Guerrero et Dolph Ziggler pour pouvoir participer au Money in the Bank ladder match de Smackdown à WWE Money in the Bank, match qu'il perd au profit de Ziggler après intervention de Vickie Guerrero. Il entre ensuite très brièvement en rivalité avec Jack Swagger qui le bat et qui anime donc le VIP lounge.

Après avoir battu Dolph Ziggler il obtient une place de challenger no 1 au WWE Intercontinental Championship. Il affronte Ziggler pour le titre à deux reprises, mais ne l'obtient pas suite à des interventions extérieures, de The Nexus et la semaine suivante de Kaitlyn. Lors du Smackdown! du 15 octobre, il perd face à Jack Swagger pour se qualifier dans la Team Smackdown à Bragging Rights (2010). Le 5 novembre à SmackDown, il devient le challenger no 1 du WWE Intercontinental Championship détenu par Dolph Ziggler en battant Drew McIntyre et "Dashing"Cody Rhodes dans un Triple Threat Match. Plus tard dans la soirée il se fait attaquer par The Nexus. Lors du 12 novembre, il perd son match pour le titre Intercontinental (à noter que pendant le tombé de Ziggler, MVP avait le pied sur la corde). Lors de Survivor Series 2010, lui, Rey Mysterio, Big Show, Kofi Kingston et Chris Masters battent Alberto Del Rio, Jack Swagger, Cody Rhodes, Drew McIntyre et Tyler Reks. Le 26 novembre à Smackdown, il perd face à Drew McIntyre et ne se qualifie pas au King of the Ring. Il perd son dernier match à la WWE avec Kaval contre McIntyre et Dolph Ziggler. Après le match, Kaval et lui se font attaquer par Kane.

Le 2 décembre, MVP demande à être libéré de la WWE.

New Japan Pro Wrestling (2011-2013)[modifier | modifier le code]

Intercontinental Champion (2011)[modifier | modifier le code]

En 2011, Burke signe un contrat d'un an avec la New Japan Pro Wrestling, lui permettant de faire du puroresu, sa passion. TMZ déclare que les condamnations antérieures de Burke ont rendu difficiles pour lui l'acquisition d'un visa, mais qu'il ferait ses débuts en février. La storyline de MVP a été portée à la promotion par NOSAWA Rongai, qui voulaient se joindre à lui dans l'armée heel Kojterima, dirigée par Satoshi Kojima. Dans son premier match pour la promo du 20 février, MVP fait équipe avec son compatriote, le membre de la Kojima Army, Taichi, pour vaincre Togi Makabe et Tomoaki Honma dans un match par équipe en soumettant Honma. Lors de la tournée américaine de la NJPW "Attack on the East Coast", il participera au tournoi pour désigner le premier IWGP Intercontinental Champion. Lors de Attack on the East Coast Night 1, il bat Kazuchika Okada. Lors de Attack on the East Coast Night 2, il bat Tetsuya Naito. Lors de Attack on the East Coast 3, il bat Toru Yano pour devenir le premier IWGP Intercontinental Champion. Lors de Dominion, il bat Toru Yano et conserve son titre. Lors de Super No Vacancy, il bat Wataru Inoue. Il perd son IWGP Intercontinental Championship contre Masato Tanaka à Destruction 2011, le 10 octobre. Il tente de le récupérer à Alive le 4 décembre mais échoue. Lors de Dominion 6.16, Shelton Benjamin et lui battent Karl Anderson et Tama Tonga. Lors de NJPW Wrestle Kingdom 7 ~ Evolution ~ In Tokyo Dome Muscle Orchestra (Manabu Nakanishi & Strong Man), Akebono & lui battent CHAOS (Takashi Iizuka, Toru Yano & Yujiro Takahashi) & Bob Sapp. Le 6 janvier 2013, MVP quitte la NJPW.

House Of Hardcore 2 (2013)[modifier | modifier le code]

Le 22 juin 2013, il disputa un match contre Sami Callihan où il gagna, à House Of Hardcore 2 en Pennsylvanie (Philadelphie, États-Unis).

Total Nonstop Action Wrestling (2014-…)[modifier | modifier le code]

Rivalité avec Eric Young (2014-…)[modifier | modifier le code]

Le 30 janvier 2014, MVP est révélé comme étant l’investisseur mystère de la TNA et qui détient des parts de la TNA. Il confie qu'il est là pour faire tomber le pouvoir de Dixie Carter et amener une nouvelle ère à Impact Wrestling. Il bat dans son premier match dans un ring à la TNA, Rockstar Spud le 13 février à Impact Wrestling à Manchester. Lors de l'édition d'Impact Wrestling à Londres le 20 février, il combat face à Bobby Roode mais se fait attaquer par Austin Aries qui était l'arbitre du match. Lors de Lockdown 2014 Team MVP (MVP, The Wolves (Davey Richards et Eddie Edwards) et Willow) bat Team Dixie (Bobby Roode, The BroMans (Jessie Godderz et Robbie E) et Austin Aries) et il prend le controle des opérations catch de la fédération. Le 11 avril il bat Austin Aries. Le 8 mai à Impact Wrestling, MVP s'est annoncé comme le # 1 Contender au TNA World Heavyweight Championship de Eric Young et l'a attaqué, en effectant un Heel Turn.

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

MVP sur le ring.
MVP sur le ring.
MVP préparant le Ballin Elbow
  • Managers
    • Quentin Michaels
  • Équipes et Clans
    • The NWA (2004-2005)
    • The World's Strongest Tag Team (avec Mark Henry) (2009-2010)
    • MVP et Matt Hardy (2008)
  • Surnoms
    • The Franchise Playa (Le joueur de référence)[54]
    • The Ballin Superstar[7]
    • The Half-Man, Half-Amazing (Moitié-homme, moitié-fantastique)[7]
    • M. 305
  • Thèmes Musicaux
Musique d'entrée Compositeur Période Fédération(s)
I'M coming Silkk The Shocker 2006-2010 WWE
VIP Ballin MVP et The Cold Chamber 2010 WWE
Most Valiantly Person NJPW 2011-2013 NJPW
Return Of The Ronin MVP 2014-… TNA

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Coastal Championship Wrestling
    • 1 fois CCW Heavyweight Champion[15]

Récompenses de magazines[modifier | modifier le code]

Année 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Rang 368[57] en augmentation 47[58] en augmentation 23[59] en diminution 33[60] en diminution 59[61] en diminution 121[62] en diminution 263[63] en diminution 272[64]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) « Profil de MVP », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  2. (en) « Profil d'MVP », New Japan Pro Wrestling (consulté le 12 novembre 2011)
  3. a et b (en) Alan Wwojcik, « Interview with Antonio Banks », sur alanwojcik.com,‎ 22 mars 2003 (consulté le 2 août 2009)
  4. a, b et c (en) « Corrections Offender Network - Inmate Release Information Detail », sur Florida Department of Corrections (consulté le 27 juillet 2009)
  5. (en) Tim Baines, « A true MVP - take it to the bank », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  6. (en) « MVP's Most Valuable Program », sur WWE,‎ 10 août 2007 (consulté le 27 juillet 2009)
  7. a, b et c (en) « Results: Answer to the challenge? », sur WWE,‎ 10 août 2007 (consulté le 27 juillet 2009)
  8. (en) « MVP looking to be a ‘beacon of hope’ » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 20130318
  9. (en) « Histoire de la Full Impact Pro (2004-2009) », sur Online World of Wrestling (consulté le 2 août 2009)
  10. (en) « Résultats Do or Die IV, 19 février 2005 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 20130318
  11. a, b, c, d, e, f et g (en) « Bio de MVP », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  12. a et b (en) « FOW Tag Team Title », sur Future of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  13. (en) « TNA Wrestling results, 16 avril 2003 », sur Online World of Wrestling (consulté le 2 août 2009)
  14. (en) « TNA Wrestling results, NWA: TNA IMPACT, 6 août 2004 », sur Online World of Wrestling (consulté le 2 août 2009)
  15. a et b (en) « August 20, 2005 - Coral Springs Gymnasium - Independence Bash » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 20130318
  16. (en) « Résultats Smackdown 4 août 2006 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  17. (en) « Résultats Smackdown 29 septembre 2006 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  18. (en) « Résultats No Mercy 2006 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  19. (en) « Résultats Smackdown 13 octobre 2006 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  20. (en) « Résultats Armageddon 2006 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  21. (en) « Résultats Wrestlemania 23 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  22. (en) « Résultats Backlash 2007 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  23. (en) « Résultats Judgment Day 2007 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  24. (en) « Résultats Vengeance 2007 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  25. (en) « Résultats The Great American Bash 2007 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  26. a et b (en) « Résultats SmackDown, 31 août 2007 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  27. (en) « Résultats Unforgiven 2007 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  28. (en) « Résultats Cyber Sunday 2007 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  29. (en) « Résultats Royal Rumble 2008 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  30. (en) « Résultats No Way Out 2008 », sur CompleteWWE.com (consulté le 27 juillet 2009)
  31. (en) « Résultats SmackDown, 7 mars 2008 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  32. (en) « Résultats SmackDown, 14 mars 2008 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  33. (en) « Résultats WrestleMania XXIV », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  34. (en) « Résultats Backlash 2008 », sur SLAM! Wrestling,‎ 28 avril 2008 (consulté le 21 juillet 2009)
  35. (en) « Résultats Summerslam 2008 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  36. (en) « Résultats SmackDown, 22 août 2008 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  37. (en) « Résultats Unforgiven 2008 », sur SLAM! Wrestling,‎ 8 septembre 2008 (consulté le 23 juillet 2009)
  38. (en) « Résultats Cyber Sunday 2008 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  39. (en) « Résultats Survivor Series 2008 », sur Online World of Wrestling (consulté le 23 juillet 2009)
  40. (en) « Résultats SmackDown, 6 février 2009 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  41. (en) « Résultats SmackDown, 6 mars 2009 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  42. (en) « Résultats SmackDown, 20 mars 2009 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  43. (en) « Résultats SmackDown, 3 avril 2009 », sur Online World of Wrestling (consulté le 2 août 2009)
  44. (en) « WWE WrestleMania 25, résultats », sur Online World of Wrestling (consulté le 24 juillet 2009)
  45. (en) « Résultats RAW, draft 2009 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  46. (en) « Résultats SmackDown, 1er mai 2009 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  47. (en) « Résultats RAW, 1er juin 2009 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  48. (en) « Résultats Extreme Rules 2009 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  49. (en) « Results: No trouble in paradise » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 20130318
  50. (en) « Results :War of the worlds » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 20130318
  51. (en) « Preview: Mark Henry & Montel Vontavious Porter vs. Unified Tag Team Champions Chris Jericho & Big Show » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 20130318
  52. « Numéro spécial : Prises de finition », Top Catch, no 2,‎ août 2009, p. 34 (ISSN 1968-9454)
  53. a, b, c, d et e « Profil de MVP », sur genickbruch.com (consulté le 29 décembre 2009)
  54. (en) « MVP and Matt Hardy Ballin' together? », sur WWE,‎ 24 août 2007 (consulté le 27 juillet 2009)
  55. (en) « Historique du WWE United States Championship », sur WWE (consulté le 27 juillet 2009)
  56. (en) « History of the WWE Tag Team Championship - MVP & Matt Hardy », sur WWE (consulté le 27 juillet 2009)
  57. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2006 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  58. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2007 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  59. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2008 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  60. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2009 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  61. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2010 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  62. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2011 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  63. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2012 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  64. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2013 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  65. (de) « Observer: Most Improved », sur genickbruch.com (consulté le 5 septembre 2009)
  66. (de) « Observer: Most Underrated Wrestler », sur genickbruch.com (consulté le 5 septembre 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :