Comté d'Orange (Californie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Comté d'Orange et Orange.
Comté d’Orange
Orange County
Localisation du comté dans l'État
Localisation du comté dans l'État
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Californie Californie
Chef-lieu Santa Ana
Fondation 1889
Démographie
Population 3 010 232 hab. (2010)
Densité 1 473 hab./km2
Géographie
Superficie 204 400 ha = 2 044 km2
Superficie eau 41 100 ha = 411 km2
Superficie totale 245 500 ha = 2 455 km2

Le comté d'Orange (Orange County en anglais) est un comté de Californie et l'une des principales régions du grand Los Angeles. Son chef-lieu est Santa Ana. Avec une population estimée à 3 056 865 habitants, ce comté est le second de cet État, et le cinquième des États-Unis. Il est renommé pour sa richesse et son conservatisme politique. C'est une grande destination touristique : on y trouve DisneylandAnaheim), des kilomètres de plages qui attirent surfeurs et baigneurs, et de nombreux parcs.

Histoire[modifier | modifier le code]

Comté d'Orange
Population par année


1890 13 589
1900 19 696
1910 34 436
1920 61 375
1930 118 674
1940 130 760
1950 216 224
1960 703 925
1970 1 421 233
1980 1 932 709
1990 2 410 556
2000 2 846 289

Des membres des peuples amérindiens Tongva et Juaneño/Luiseño habitent la région pendant longtemps. Après l'expédition espagnole de Gaspar de Portolà de 1769, une autre expédition menée par Junipero Serra nomme la région Vallejo de Santa Ana (vallée de Sainte Anne). Le , la mission San Juan Capistrano devient la première colonie permanente européenne de ce territoire.

La sécheresse destructrice des années 1860 dévaste l'industrie de l'élevage de bétail qui prévalait auparavant, et beaucoup de terres sont réparties entre divers barons comme Richard O'Neill, Senior et James Irvine. En 1887, la découverte d'argent dans les Santa Ana Mountains attire les colons qui affluent grâce aux voies de chemin de fer. Vu sa croissance, la législature californienne décide de diviser le comté de Los Angeles en deux pour créer le comté d'Orange en tant qu'entité politique séparée, le . Le comté est nommé ainsi en l'honneur de son plus célèbre produit, mais les cultures d'autres agrumes, d'avocats et l'extraction du pétrole sont tout aussi importantes pour la jeune économie régionale.

Le comté d'Orange bénéficie grandement de l'achèvement de la construction de la Pacific Electric Railway, le , qui relie Los Angeles à Newport Beach et à Santa Ana. Cela rend le comté plus accessible aux habitants de Los Angeles et les célébrités de la jeune industrie hollywoodienne commencent à y venir passer leur temps libre. Ce mouvement devient tellement important que la ville de Pacific City change son nom pour Huntington Beach en l'honneur d'Henry Huntington, président de la Pacific Electric, et neveu de Collis Huntington. Les moyens de transport s'améliorent par la suite avec l'arrivée de l'U.S. Route 101 (maintenant en grande partie remplacée par l'Interstate 5) dans les années 1920.

L'agriculture commence à décliner après la Seconde Guerre mondiale mais ce n'est pas au détriment de la prospérité du comté, qui commence alors à prendre son essor. Avec la finition de l'Interstate 5 en 1954 les villes du comté deviennent principalement des villes dortoirs pour beaucoup ceux qui déménagèrent vers la Californie du Sud dans le but de travailler dans l'aérospatiale et l'industrie. L'ouverture de Disneyland à Anaheim a aussi un impact important en 1955.

En 1969, Richard Nixon, né à Yorba Linda dans le comté d'Orange, devient le 37e président des États-Unis. Dans les années 1980 la population dépasse les 2 millions d'habitants, ce qui fait du comté le deuxième plus peuplé de Californie.

En 1994, le comté déclare faillite suite à la mauvaise gestion de son trésorier Robert Citron [1].

Ces dernières années, le comté a été caractérisé par un conflit entre les vieilles villes du nord et les nouvelles communautés du sud à propos du développement, de la construction de nouvelles routes à péage, et la proposition de la construction (récemment annulée) d'un aéroport international à l'emplacement de l'ancienne El Toro Marine Corps Air Station, ayant pour but de désengorger le trafic de l'aéroport John-Wayne. L'ancienne base sera détruite pour laisser place à un parc et à de nouveaux lotissements.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le comté d'Orange est bordé au sud-ouest par l'océan Pacifique, au nord-ouest par le comté de Los Angeles, au nord-est par le comté de San Bernardino, à l'est par le comté de Riverside et au sud par le comté de San Diego. Il fait partie de la région urbaine du Grand Los Angeles.

La partie septentrionale du comté s'étend sur la plaine côtière du Bassin de Los Angeles alors que la moitié sud repose sur les contreforts des montagnes de Santa Ana. La plupart des habitants résident dans l'une des deux vallées superficielles du bassin, la vallée de Santa Ana et la vallée de Saddleback.

Les villes du comté sont interconnectées par un réseau d'autoroutes que les résidents appellent communément par leur numéro au lieu de leur nom habituel. La plus importante est la Santa Ana Freeway, (une portion de l'Interstate 5), qui va du nord au sud en coupant en deux la longueur du comté. Elle rejoint une autre route nord-sud, l'autoroute de San Diego - l'Interstate 405, à Irvine. Leur point de rencontre à El Toro Y crée l'un des échangeurs routiers les plus utilisés des États-Unis.

Carte relevant les bassins versants et les cours d'eau principaux (avec leurs affluents) du comté d'Orange.

La Santa Ana River est le plus important fleuve du comté ; son principal affluent au sud et à l'est est Santiago Creek. Les autres cours principaux d'eau sont Aliso Creek, San Juan Creek et Horsethief Creek ; au nord, la San Gabriel River traverse brièvement le comté avant de se jeter dans le Pacifique à la frontière entre les comtés d'Orange et de Los Angeles, entre Long Beach et Seal Beach. Laguna Beach comprend les seuls lacs naturels du comté, les Laguna Lakes, qui ont été formés par la remontée d'eaux rencontrant une faille souterraine.

Les habitants divisent donc souvent leur comté en une partie Nord et une partie Sud, ce qui est opposé à la division de type est-ouest caractérisée par les villes de la côte et de l'intérieur du pays. Cette division n'est pas officielle, mais on peut la tracer quelque part au long des villes de Tustin, Irvine et Costa Mesa-Newport Beach. Bien qu'il y ait une différence topographique entre le nord du comté, plus élevé, et le sud-ouest, composé par des terres côtières plus basses, il n'y a pas vraiment de division géographique entre le nord et le sud du comté. La Santa Ana River divise à peu près le comté entre le nord-ouest et le sud-est (qui représentent respectivement environ 40 et 60 % de la superficie totale), mais elle ne constitue pas une frontière économique, politique ou culturelle.

Climat[modifier | modifier le code]

Le comté d'Orange a un climat typique méditerranéen : l'hiver doux et l'été chaud. Il y a 320 jours de soleil par an. Au mois de décembre, la température monte à 18°-21 °C (selon les villes) l'après-midi, mais baisse à 9 °C,10 °C la nuit. L'été, il fait jusqu'à 28 °C, voire 30 °C pendant les jours de fortes chaleurs. Cela dépend des villes, au bord de la mer il fait plus doux: 28 °C mais par exemple à Yorba Linda il peut faire 35 °C. Il pleut 20 jours par an.

Points d'intérêt[modifier | modifier le code]

Le climat méditerranéen du comté et ses kilomètres de plages attirent chaque année des millions de touristes. Huntington Beach est un célèbre centre du surf surnommé « Surf City, U.S.A », et de nombreuses compétitions s'y déroulent. Les autres destinations touristiques incluent le parc à thème Disneyland, le parc Disney California Adventure à Anaheim et Knott's Berry Farm à Buena Park. Le Anaheim Convention Center est le plus grand complexe de sa catégorie situé sur la côte ouest du pays. Little Saigon est un autre centre touristique important qui accueille la plus grande concentration de Vietnamiens en dehors de leur pays Les bâtiments remarquables sont la Crystal Cathedral de Garden Grove, le plus grand lieu de culte de Californie; le Balboa Pavilion de Newport Beach; le port d'Huntington Beach et la mission San Juan Capistrano.

Quelques-uns des quartiers les plus chers et sélectifs des États-Unis sont situés dans le comté, surtout près de la côte (la Orange Coast). De vastes centres commerciaux parsèment le comté, comme le Irvine Spectrum Center, le South Coast Plaza à Costa Mesa, Fashion Island à Newport Beach, et The Block à Orange.

Le comté possède aussi des banlieues chics (type de maisons présentées dans la série Desperate housewives) ce sont des quartiers avec de grandes maisons de lattes en bois de couleur pastel avec piscines, jardin très entretenus qui se vendent plusieurs millions de dollars.

Les centres touristiques principaux sont la mission San Juan Capistrano et le Richard Nixon Library & Birthplace (qui est la seule bibliothèque présidentielle privée du pays depuis que le gouvernement a construit ces bibliothèques en 1939) à Yorba Linda. La Nixon Home est un National Historic Landmark, comme l'est celle de Madam Helena Modjeska, à Modjeska Canyon dans Santiago Creek.

Gouvernement[modifier | modifier le code]

Le chef-lieu du comté est établi à Santa Ana. Les pouvoirs exécutif et législatif sont détenus par un Board of Supervisors de cinq membres. Chaque responsable est élu par les habitants d'un district régional. Le conseil supervise les activités des départements et des agences du comté, les services et le développement. Au début de chaque année les responsables choisissent un président et un vice-président mais l'administration est contrôlée par un administrateur professionnel, le County Executive.

Le comté dans la littérature et la culture populaire[modifier | modifier le code]

Dans les films et à la télévision[modifier | modifier le code]

Le comté d'Orange a été le cadre de nombreux films et d'émissions télévisées.

Dans la musique[modifier | modifier le code]

Dans l'album Pigeon John is dating your sister, Pigeon John interprète une chanson nommé Orange County.

Dans l'album The Sweet Escape (2007), Gwen Stefani, originaire du comté, interprète la chanson Orange County Girl.

Jim Morrison, leader du groupe américain The Doors composera au piano une chanson intitulée Orange County Suite dédiée implicitement à sa compagne Pamela Courson originaire de ce comté.

Orange County est le berceau du pop-punk dit californien et du revival ska. Avec des groupes tels que "No Doubt" "Home Grown" ou encore "The Vandals".

Dans la littérature[modifier | modifier le code]

Un grand nombre des romans de Dean Koontz se déroulent dans la région du comté. Plusieurs des histoires de Michael Chabon se déroulent dans le comté d'Orange, où l'auteur a étudié à l'université de Californie à Irvine.

Le comté d'Orange est aussi le lieu où se déroule la Three Californias Trilogy de Kim Stanley Robinson. Ces livres montrent trois différents futurs du comté d'Orange.

Il est un des lieux principaux des événements des romans de Philip K. Dick, Radio libre Albemuth et Substance mort.

Michael Moore en parle dans son livre Dégraissez-moi ça !.

C'est là que se déroule l'action des livres d'Alyson Noël Éternels.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

  • Dans le célèbre jeu vidéo de Rockstar Games GTA San Andreas, Orange County est reproduit sous le nom de Red County, regroupant de petites zones rurales fictives telles que Dillimore, Montgomery, Blueberry ou Palomino Creek.
  • Une fille du jeu Leisure Suit Larry II est native du comté d'Orange.


Villes incorporées au comté d'Orange[modifier | modifier le code]

Villes du comté

Communautés non incorporées[modifier | modifier le code]


Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Mark Baldassare, When government fails: the Orange County bankruptcy, University of California Press,‎ 1998, 317 p. (ISBN 9780520214866)
  • (en) Rob Kling, Spencer C. Olin et Mark Poster, Postsuburban California: the transformation of Orange County since World War II, University of California Press,‎ 1995, 307 p. (ISBN 9780520201606)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :