No Doubt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

No Doubt

Description de cette image, également commentée ci-après

De gauche à droite : Tom Dumont, Stephen Bradley, Adrian Young, Gwen Stefani, Tony Kanal, et Gabrial McNair

Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Rock alternatif, ska punk
Années actives 1986 à 2003 et de 2009 à aujourd'hui
Labels Interscope
Site officiel http://www.nodoubt.com
Composition du groupe
Membres Gwen Stefani
Tony Kanal
Tom Dumont
Adrian Young
Anciens membres Eric Stefani
John Spence
Logo

No Doubt est un groupe de rock américain fondé en 1986 dans le comté d'Orange (Orange County), en Californie.

Membres[modifier | modifier le code]

Actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Eric Stefani - membre fondateur (1986–1995), auteur et claviériste (accessoirement vocaliste sur Paulina)
  • John Spence - membre fondateur et chanteur, décédé (1986–1987).
  • Alan Meade - trompettiste, chanteur du groupe après le décès de John Spence
  • Chris Leal – bassiste (1986–1987)
  • Kevin Wells – tromboniste (1986–1987)
  • Jerry McMahon – guitariste (1986–1988)
  • Tony Meade – saxophoniste (1986–1988)
  • Gabriel Gonzalez – trompettiste (1986–1989)
  • Chris Webb – batteur (1986–1989)
  • Paul Caseley – tromboniste (1987–1990)
  • Eric Carpenter – saxophoniste (1988–1994)
  • Don Hammerstedt – trompettiste (1990–1992)
  • Alex Henderson – tromboniste (1991–1993)
  • Phil Jordan – trompettiste (1992–1995)

Historique[modifier | modifier le code]

Les débuts (1986-1995)[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé en 1986 par John Spence et Eric Stefani, respectivement au chant et au clavier. De nombreux musiciens viendront compléter le groupe sans jamais s'y installer à long terme. C'est Eric qui, trouvant à sa sœur Gwen une jolie voix, la pousse à rejoindre le groupe en tant que choriste. Mais la jeune fille qui à cette époque est au lycée ne se sent pas vraiment à l'aise sur scène. Son frère doit donc lourdement insister pour qu'elle continue. Un peu plus tard, Tony Kanal, qui apprécie énormément le groupe, demande à en faire partie en tant que bassiste. Il deviendra un des quatre membres encore présents dans le groupe actuellement.

En décembre 1987, John Spence se suicide. Profondément affecté par cette mort, le groupe décide d'arrêter son activité. Aujourd'hui, les raisons de son suicide sont toujours floues. Sa vie difficile mais aussi son manque de compétences en tant que chanteur l'auraient profondément déprimé.

Finalement No doubt décide de se reformer et de continuer sur sa lancée en pensant que c'est ce que John aurait souhaité. Gwen ne se sentant pas le courage d'assumer le rôle de chanteuse principale, c'est Alan Meade le trompettiste qui prend la place de John, Gwen restant à sa place de deuxième chanteuse. Mais quelques mois plus tard, il quitte le groupe parce que sa petite amie est enceinte et qu'il veut travailler.

Cette fois, Eric réussit à convaincre non sans mal sa sœur de devenir la chanteuse du groupe. No doubt prend alors un nouvel élan. Peu de temps après, c'est Tom Dumont, ancien guitariste dans le groupe de métal de sa sœur, qui fait son entrée et devient le 4e membre de No Doubt, aujourd'hui toujours présent. L'année suivante marque l'arrivée d'Adrian Young qui, tombé sous le charme du groupe, en particulier de Gwen, fait croire qu'il sait jouer de la batterie, remplaçant ainsi Chris Webb. Les No Doubt sont maintenant entièrement formés.

L'énergie considérable déployée sur scène par Gwen, ainsi que probablement son physique charmant, assurent au groupe un certain succès dans leur État d'origine et le groupe se retrouve assez rapidement avec un public de fans. Ils signent leur premier album No Doubt chez Interscope en 1992, mais auront beaucoup de mal à trouver un label pour le second, car l'album n'a pas rencontré un grand succès (30 000 exemplaires vendus)[1]. Le groupe décide alors de produire The Beacon Street Collection avec ses propres moyens, et enregistre celui-ci dans un hangar, en 1995 (7 millions d'albums vendus).

Tragic Kingdom (1995-2000)[modifier | modifier le code]

Quelques mois plus tard, Interscope décide de leur accorder un album supplémentaire, le groupe réalise ainsi Tragic Kingdom, disque de la consécration mondiale. De cet album est sorti en single le morceau Just a Girl, qui se fera brièvement remarquer, puis Don't Speak, une ballade inspirée par la rupture de la chanteuse avec Tony après une relation de 7 ans. Ce morceau resta jusqu'à six mois numéro 1 dans les charts de certains pays. On décida alors de ressortir Just a Girl en single, suivi de Spiderwebs et Sunday Morning. Dix ans après leurs débuts, le groupe vend 16 millions d'exemplaires de Tragic Kingdom. Interscope en profite pour ré-éditer leur album auto-produit.

Ironiquement, Eric Stefani, lassé de l'absence de succès et mécontent de la place de plus en plus importante prise par sa sœur, qui a composé une grande partie de Tragic Kingdom, quitta le groupe quelques mois avant le début de la gloire, pour se consacrer à plein temps à son métier de dessinateur pour le dessin animé Les Simpson. Le groupe est désormais accompagné par deux musiciens multi-fonctions (claviers, percussions, cuivres), Stephen Bradley et Gabriel Mc Nair.

Return of Saturn et Rock Steady (2000-2003)[modifier | modifier le code]

Le groupe sortit en 2000 Return of Saturn, album qui fut, selon les dires du groupe, très difficile à créer (un million d'exemplaires vendus) et qui marque un important investissement créatif de Gwen (qui le considère comme son favori). Sa relation avec Gavin Rossdale en est la source d'inspiration principale.

Il est suivi de Rock Steady en 2001 (3 millions d'exemplaires vendus). Ce dernier marqua une rupture assez importante avec les précédents albums, faisant beaucoup appel à des rythmes et des sons électroniques. Le groupe voulait en effet se démarquer de Return of Saturn avec un album plus léger pour faire danser les gens.

Gwen Stefani est désormais mariée au chanteur Gavin Rossdale du groupe Bush. Depuis 2001, le groupe a sorti un coffret de singles à Noël, et un boom box contenant le best of, un album de raretés, un DVD de tous ses clips et un DVD du Tragic Kingdom tour, ainsi qu'une importante tournée en 2003. Il y a eu quelques apparitions solo de certains membres dans des bandes originales de films, voire dans des films (Tony et Gwen dans Zoolander, Gwen dans Aviator) ou lors de concerts avec d'autres musiciens, notamment pour la lutte contre le Sida ou pour Amnesty International.

La pause (2004-2009)[modifier | modifier le code]

En 2004, Gwen Stefani a débuté sa carrière solo avec l'album Love. Angel. Music. Baby. suivi de The Sweet Escape en 2006.

Le retour (2009 - Présent)[modifier | modifier le code]

Le 24 novembre 2008, le groupe annonce sur son site officiel une tournée pour 2009 qui pourrait déboucher sur un nouvel album. Un nouveau single, Stand and Deliver (reprise d’Adam and the Ants) sort, et le 16 juillet 2012, après quelques extraits apparus sur Internet, No Doubt dévoile la vidéo de Settle Down, premier extrait de Push and Shove, réalisé par Sophie Muller, qui sort le 24 septembre 2012[2].

Discographie[modifier | modifier le code]

Vidéo[modifier | modifier le code]

  • Live in the Tragic Kingdom - VHS (1998)
  • Rock Steady Live - DVD (2003)
  • The Videos 1992-2003 - DVD (2004)
  • Live in the Tragic Kingdom - DVD (2006)

Divers[modifier | modifier le code]

  • No Doubt a vendu 27 millions d'albums dans le monde.[réf. nécessaire]
  • La chanson Don't Speak a été reprise de nombreuses fois, notamment par Leela James (Nu Soul), Anna Maria Jopek, Arjelis y su Grupo NV featuring Marlin Jimenez (bachata), Clueless (dance-pop), The Countdown Singers, 7th Saturn (groupe alternatif allemand), Déjà Vu (groupe pop canadien) et Elise, et plus récemment par la série musicale Glee.
  • No Doubt propose un reportage sur plusieurs épisodes, consacrés à la création de leur nouvel album, sur son site officiel
  • La chanson Spiderwebs fait partie des titres des jeux Guitar Hero: World Tour et Guitar hero on tour
  • La chanson Ex-Girlfriend fait partie des titres des jeux Frequency et Guitar Hero 5
  • Le groupe a été modélisé en 3D dans le jeu vidéo Band Hero. Les chansons Don't speak et Just a girl font également parties des titres du jeu.
  • La chanson "Hella Good" fait partie des titres du jeu de DJ Hero. Elle a été mixée avec "Television rules the nation" de Daft Punk

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Underground Band Strikes It Big...Sort Of, sur le site du groupe. Consulté le 27 octobre 2010
  2. (en) Album and single annoucement! Site officiel, Consulté le 12 juin 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]