Arrested Development (série télévisée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arrested Development.

Arrested Development

Titre original Arrested Development
Autres titres
francophones
Les Nouveaux Pauvres
Genre sitcom
Création Mitchell Hurwitz
Acteurs principaux Jason Bateman
Portia de Rossi
Michael Cera
David Cross
Will Arnett
Musique David Schwartz
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine FOX (2003-2006)
Netflix (2013)
Nb. de saisons 4
Nb. d'épisodes 68
Durée 21 minutes
Diff. originale 2 novembre 200326 mai 2013

Arrested Development ou Les Nouveaux Pauvres (Arrested Development) est une série télévisée américaine en 68 épisodes de 21 minutes, créée par Mitchell Hurwitz. Les trois premières saisons ont été diffusées entre le 2 novembre 2003 et le 10 février 2006 sur le réseau FOX puis la quatrième saison disponible depuis le 26 mai 2013 sur le site de vidéo à la demande de Netflix.

En France, la série a été diffusée depuis le 3 janvier 2005 sur TPS Star et rediffusée à partir du 2 septembre 2006 sur Comédie ! puis du 12 avril 2008 sur Virgin 17.

En 2011, Netflix a acquis les droits de la série et a lancé la production de 15 nouveaux épisodes. Le tournage s'est déroulé pendant l'été 2012 pour une diffusion en mai 2013, les rôles principaux étant repris par les acteurs d'origine, l'écriture et la réalisation assurées par Mitchell Hurwitz.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Excédé par les membres de sa famille, tous plus irresponsables les uns que les autres, Michael Bluth, veuf et père d'un fils de 13 ans, décide d'aller s'installer en Arizona afin d'y commencer une nouvelle vie. Malheureusement, juste avant son départ, son père, qui dirige l'entreprise familiale, est arrêté pour une affaire d'abus de biens sociaux. Les capitaux sont bloqués, mettant dans l'embarras toute la famille habituée à un certain train de vie. Pris de remords, Michael décide de rester afin de les aider car, comme il le dit : « Vous êtes tous désespérément décevants, mais vous êtes ma famille ! ».

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

Acteurs récurrents[modifier | modifier le code]

Saison 1[modifier | modifier le code]

Saison 2[modifier | modifier le code]

Invités

Saison 3[modifier | modifier le code]

Saison 4[modifier | modifier le code]

Source VF : RS Doublage[1] et Doublage Séries Database[2]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Première saison (2003-2004)[modifier | modifier le code]

  1. L'Esprit de famille (Pilot)
  2. Escroquerie à l'assurance (Top Banana)
  3. Père et fils (Bringing Up Buster)
  4. Les Grandes Décisions (Key Decisions)
  5. La Surenchère (Charity Drive)
  6. Affaires conjugales (Visiting Ours)
  7. La Trêve des confiseurs (In God We Trust)
  8. Amnésie (My Mother The Car)
  9. Le Tour de magie (Storming the Castle)
  10. Flagrant délit (Pier Pressure)
  11. Changement d'images (Public Relations)
  12. Cousine ou pas cousine (Marta Complex)
  13. Tous au tribunal (Beef Consomme)
  14. Adoption (Shock and Aww)
  15. Salariés fantômes (Staff Infection)
  16. Kitty est licenciée (Missing Kitty)
  17. La Déclaration, première partie (Altar Egos [1/2])
  18. La justice est aveugle, deuxième partie (Justice Is Blind [2/2])
  19. Manipulation (Best Man for the Gob)
  20. L'Arnaque (Whistler's Mother)
  21. Au travail (Not Without My Daughter)
  22. Le Secret de papa, première partie (Let 'Em Eat Cake [1/2])

Deuxième saison (2004-2005)[modifier | modifier le code]

  1. Le Voyage à Phœnix, deuxième partie (The One Where Michael Leaves [2/2])
  2. Solide comme un roc (The One Where They Build a House)
  3. Gene Parmesan (Amigos)
  4. Le Revenant (Good Grief!)
  5. Armes de destruction massive (Sad Sack)
  6. Joyeux Noël (Afternoon Delight)
  7. Buster part à la guerre (Switch Hitter)
  8. Achats à gogo (Queen For a Day)
  9. Les Enchères (Burning Love)
  10. Oncle Jack (Ready, Aim, Marry Me)
  11. Enquête sur une grossesse, première partie (Out on a Limb [1/2])
  12. La Main de Buster, deuxième partie (My Hand to God [2/2])
  13. Fils et maman (Motherboy XXX)
  14. L'Élection (The Immaculate Election)
  15. Le Sabre du destin (The Sword of Destiny)
  16. Anniversaire de mariage (Meet the Veals)
  17. Scandale à la une (Spring Breakout)
  18. Les Frères vertueux (Righteous Brothers)

Troisième saison (2005-2006)[modifier | modifier le code]

  1. La Cabane (The Cabin Show)
  2. L'Oiseau libre (The British Bombshell)
  3. Sans famille (Forget Me Now)
  4. Beauté intérieure (Notapusy)
  5. Le Tunnel du grand amour (Mr F)
  6. Lève-toi et marche (The Ocean Walker)
  7. La Prison (Prison Break-In)
  8. Chirurgie esthétique (Making a Stand)
  9. Le Dîner (S.O.B. (Save Our Bluths))
  10. Le Mariage (Fakin' It)
  11. Ma sœur (Family Ties)
  12. Le Voyage en Irak (Exit Strategy)
  13. Le Secret (Development Arrested)

Quatrième saison (2013)[modifier | modifier le code]

  1. L'Envol du Phœnix (Flight of the Phoenix)
  2. Les Rois du Désert (Borderline Personalities)
  3. La Politique de L'autruche (Indian Takers)
  4. Michael se fait des films (The B. Team)
  5. Un nouveau départ (A New Start)
  6. Trahisons (Double Crossers)
  7. Tout fout le cCamp (Colony Collapse)
  8. Alerte rouge (Red Hairing)
  9. Catastroff-Broadway (Smashed)
  10. La Reine des abeilles (Queen B.)
  11. L'Amour tout court (A New Attitude)
  12. Détournement de majeur (Señoritis)
  13. Réseau antisocial (It Gets Better)
  14. Adopter un monstre (Off the Hook)
  15. Tel père, tel fils (Blockheads)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Emmy Award 2004 :
    • Meilleure série comique
    • Meilleur casting pour une série comique
    • Meilleur scénario pour l'épisode pilote
    • Meilleure réalisation pour l'épisode pilote
    • Meilleur montage pour l'épisode pilote

Commentaires[modifier | modifier le code]

Produite par Ron Howard, cette série a connu outre-Atlantique un grand succès critique, en raison de son originalité et de son excentricité. Malgré six Emmy Awards et un Golden Globe et malgré des apparitions récurrentes d'acteurs tels que Ben Stiller ou Charlize Theron, l'audience n'a pas été suffisante pour la FOX qui a décidé de réduire le nombre d'épisodes de la troisième saison (de 22 à 13) avant d'arrêter définitivement la série. Les épisodes de la dernière saison de la série contiennent des allusions transparentes à l'arrêt programmé par Fox. Afin de donner une dernière chance à Arrested Development de se constituer un public, FOX propose l'intégralité des épisodes de la série en libre téléchargement sur le site de MSN.

Une originalité dans la narration de la série (en plus de celle de Ron Howard expliquant les situations de chaque personnage), est la fin de chaque épisode, montrant ce qu'il va se passer « dans le prochain épisode… » L'originalité vient du fait que les passages montrés ne font que référence à l'épisode qui vient de passer, montrant des suites d'intrigues pour amuser, mais la plupart des extraits montrés n’apparaissent pas par la suite.

Avant de se lancer dans l’aventure Arrested Development, Mitchell Hurwitz, son créateur, avait été auteur et producteur de nombreux shows, dont Les Craquantes (The Golden Girls), The Golden Palace, The Ellen Show ou The John Larroquette Show. Il a obtenu deux Emmy Awards pour le scénario d’Arrested development, également élue meilleure série comique en 2004[3].

Pour la quatrième saison Mitchell Hurwitz a réussi le tour de force de réunir l'intégralité du casting original sept ans après l'arrêt de la série ; mais devant l'incapacité de réunir en même temps tout le casting pour l'ensemble de la saison, celle-ci est construite différemment, chaque épisode étant centré sur un personnage et construit selon son point de vue.

Lors du Festival de la Comédie de Montréal 2013, Mitchell Hurwitz annonce la suite de l'aventure entre sa série et Netflix sous forme d'un film ou d'une cinquième saison. Il le confirme au magazine Rolling Stone, le 26 août 2013, en annonçant son projet de film[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Fiche du doublage de la série » sur RS Doublage, consulté le 21 mars 2010, m-à-j le 2 novembre 2014
  2. a, b, c, d, e et f « Fiche du doublage de la série » sur Doublage Séries Database, consulté le 21 mars 2010, m-à-j le 2 novembre 2014
  3. « Arrested development - L'Encyclopédie des séries TV », sur Toutelatele.com (consulté le 22 octobre 2012)
  4. http://www.rollingstone.com/movies/news/arrested-development-movie-is-moving-forward-20130826

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]