Avenged Sevenfold

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Avenged Sevenfold

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Avenged Sevenfold, sur scène au Rock im Park 2014.

Informations générales
Surnom A7X, Sevenfold, Avenged
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Heavy metal, hard rock, metalcore
Années actives Depuis 1999
Labels Warner Bros. Records, Roadrunner Records, Hopeless Records
Influences Guns N' Roses, Iron Maiden, Pantera, Bad Religion, Dream Theater, Motörhead, Megadeth[1], Metallica, Black Sabbath, Led Zeppelin, The Rolling Stones[2], AC/DC, NOFX, Alice in Chains, Black Flag, Corrosion of Conformity, Suicidal Tendencies, The Misfits, Slayer, The Vandals, Rage Against the Machine, Korn, Deftones et AFI[3].
Composition du groupe
Membres M. Shadows
Synyster Gates
Zacky Vengeance
Johnny Christ
Arin Ilejay
Anciens membres The Rev
Mike Portnoy
Dameon Ash
Justin Sane
Matt Wendt
Logo

Avenged Sevenfold (A7X) est un groupe de heavy metal américain, originaire de Huntington Beach, en Californie. Le groupe a longtemps été un pilier de la scène underground californienne avant d'évoluer vers une musique plus mélodique qui a permis au groupe de connaître le succès avec l'album City of Evil et l'album éponyme Avenged Sevenfold. Fondé par M. Shadows, Zacky Vengeance, The Rev et Matt Wendt à la fin des années 1990, la composition actuelle du groupe est : M. Shadows au chant, Synyster Gates à la guitare solo, Zacky Vengeance à la guitare rythmique, Johnny Christ à la basse et Arin Ilejay à la batterie.

Le groupe émerge dans un son metalcore lors des deux premiers albums Sounding the Seventh Trumpet (2001) et Waking the Fallen (2003) et participant ainsi à la popularisation de ce genre, puis évolue vers un son plus hard rock et heavy metal avec City of Evil (2005) et Avenged Sevenfold (2007). Nightmare apparaît après la mort de The Rev en 2010. En date, Avenged Sevenfold recense six albums studio, un album live, une compilation, un DVD, et dix-huit singles, et plus de huit millions d'albums vendus à travers le monde[4],[5],[6].

Biographie[modifier | modifier le code]

Création et Sounding the Seventh Trumpet (1999–2002)[modifier | modifier le code]

Synyster Gates, guitariste soliste du groupe.

Le groupe se forme en 1999 à Huntington Beach, en Californie, et se compose initialement de M. Shadows, Zacky Vengeance, The Rev et Matt Wendt. Le nom du groupe fait référence à l'histoire de Caïn et Abel dans la Bible, une histoire trouvée dans la Genèse 4:24. Bien que le groupe ne se déclare pas pro-chrétien[7], le nom est choisit à la place de Lips of Deceit, une autre référence biblique[8]. Dès sa formation, chaque membre du groupe a également pris un pseudonyme qui étaient déjà leurs surnoms dans leur école[9]. Matt Wendt est ensuite remplacé par Justin Sane, à l'époque bassiste du groupe Suburban Legends. En 2001, l'ancien bassiste Justin Sane fait une tentative de suicide[10] en buvant des quantités excessives de sirop contre la toux[11]. Toutefois, il survit, mais sa tentative de suicide a un impact sur le Take Action Tour[10]. Il est transporté à l'hôpital pendant un certain temps ; il doit quitter le groupe[11] et est remplacé par Dameon Ash. Dans une entrevue de M. Shadows à ce sujet, celui-ci déclare qu'« il se soignera à l'hôpital psychiatrique pendant une longue période » et « quand vous avez quelqu'un dans votre groupe qui fait ça, ça gâche tout ce qui se passe autour de vous, et ça donne envie de faire quelque chose pour empêcher que ça se reproduise[11]. »

Avant la sortie de leur premier album, le groupe enregistre deux démos en 1999 et 2000[12],[13]. Le premier album du groupe, Sounding the Seventh Trumpet, est enregistré lorsque les membres du groupe ont dix-huit ans et vont encore au lycée. Il est initialement publié sur leur premier label, Good Life Recordings, en 2001[14]. Après l'arrivée du guitariste Synyster Gates fin 1999, lui aussi âgé de 18 ans, la piste d'introduction To End the Rapture est réenregistrée, et l'album est ensuite réédité au label Hopeless Records en 2002. Après plusieurs changements de bassiste, le groupe fait son choix et retient Johnny Christ, également le frère de Matt Baker à l'origine le webmaster du groupe.

Waking The Fallen (2003–2004)[modifier | modifier le code]

Doté d'un line-up complet et homogène avec les arrivées de Synyster Gates et Johnny Christ, Avenged Sevenfold se stabilise et entame l'écriture de son second album studio en 2002. C'est en août 2003 que sort Waking the Fallen au label Hopeless Records. Ce second opus montre une évolution notable : les chansons plus douces que sur le premier album, les solos de guitare sont plus fréquents et M. Shadows pratique une alternance entre un chant clair et un « scream » mieux maîtrisé. Waking the Fallen installe le groupe comme l'une des nouvelles références de la scène metalcore américaine. Dès lors, Avenged Sevenfold est cité dans le Billboard Magazine ou encore dans le Boston Globe et participe au Vans Warped Tour[15].

En 2004, le groupe participe de nouveau au Vans Warped Tour, et obtient son premier succès auprès du public. Le clip de Unholy Confessions est diffusé sur les chaines musicales américaines, et la chanson fait partie de plusieurs compilations[16]. Waking the Fallen est bien accueilli par l'ensemble de la presse spécialisée[17], et certains morceaux de l'album comme Unholy Confessions, Second Heartbeat, et Chapter Four leur permettent d'acquérir un nombre considérable de fans. Le succès initial du groupe attire l'œil des maisons de disques, et peu de temps après la sortie de Waking the Fallen, Avenged Sevenfold quitte Hopeless Records et la scène indépendante pour signer chez Warner Bros. Records[18].

City of Evil (2005–2006)[modifier | modifier le code]

Zacky Vengeance, en 2007.

City of Evil, le troisième album studio du groupe, sort le 7 juin 2005[19], un tournant très marquant pour le groupe. Au niveau musical, M. Shadows ne crie plus[20], et l'album fait la part belle aux solos de guitare, aux riffs de guitares harmonisés et aux influences variées, certaines chansons dépassant allégrement sept minutes comme Sidewinder et The Wicked End. City of Evil révèle des influences de groupes comme Guns N' Roses, Metallica, Iron Maiden et même Pantera. Un revirement qui déplaira à certains fans de Waking the Fallen[réf. nécessaire], la sonorité du nouvel album étant complètement différente.

L'album atteint la trentième place du Billboard 200 la semaine de sa sortie avec plus de 30 000 albums vendus[21],[22]. Le groupe participe à nouveau au Vans Warped Tour, cette fois en tant que tête d'affiche et poursuit sa tournée avec la Cities of Evil Tour[23]. City of Evil obtient un succès commercial remarquable, notamment grâce au single Bat Country, en faisant la première partie de la tournée mondiale de Guns N' Roses en 2006 et en participant, en tant que tête d'affiche, à plusieurs festivals majeurs tels que le Vans Warped Tour et le Ozzfest. Plusieurs chansons issues de l'album, notamment Bat Country et Beast and the Harlot sont utilisées dans des jeux vidéo musicaux comme Rock Band et Guitar Hero[24], respectivement ; la chanson Blinded In Chains est également présente dans Need For Speed Most Wanted. City of Evil devient le premier album du groupe à être certifié disque d'or[25], puis disque de platine en août 2009[26].

Avenged Sevenfold (2006–2007)[modifier | modifier le code]

Synyster Gates et Zacky Vengeance, les deux guitaristes du groupe sur scène en 2011.

Avenged Sevenfold, désormais reconnu par le public, participe en tant que tête d'affiche à l'édition 2006 du célèbre Ozzfest tour aux côtés de groupes comme DragonForce, Lacuna Coil, Hatebreed, Disturbed ou encore System of a Down[27]. Après une tournée mondiale de 16 mois qui se terminera au Québec, le groupe annonce l'annulation de leur Fall Tour 2006 pour enregistrer un nouvel album[28]. M. Shadows annonce que le quatrième album ne sera pas un City of Evil 2 ou un Waking the Fallen 2, et prévient d'une nouvelle orientation musicale pour cet album éponyme[28],[29]. Pour faire patienter les fans, le groupe fait paraître, le 17 juillet 2007[30], un documentaire sur leur carrière, intitulé All Excess, qui se classe directement à la première place des classements musicaux aux États-Unis[réf. nécessaire]. Le 30 octobre 2007, l'album éponyme d'Avenged Sevenfold déroute une nouvelle fois les fans et continue son exploration musicale avec un hard rock teinté de metalcore. La musique se fait plus douce, moins speed, avec plusieurs ballades rock parfois teintées d'éléments country. Le piano prédomine dans certaines chansons. Le groupe garde les éléments qui ont forgés son identité : compositions complexes, parfois épiques, guitares incisives souvent harmonisés et solos de guitare mêlant habilement ses influences. Il est remarqué par des fans que la pochette de l'album ressemblait beaucoup à la pochette du White Album des Beatles, avec le Deathbat, qui représente le groupe, sur fond blanc[31]. L'air de A Little Piece of Heaven (particulièrement au moment de « You had my heart, at least for the most part ») est calqué sur le refrain de Rocky Raccoon, titre des Beatles, lui-même tiré du White Album. L'album débute à la 4e place du Billboard 200 avec près de 100 000 exemplaires vendus dès la première semaine[32], et restera classé dans le top pendant 73 semaines. Quelques mois plus tard, le groupe obtient le Kerrang! award du meilleur album de l'année[33]. De nombreux titres de cet album tels que Scream, Afterlife, Critical Acclaim, et Almost Easy sont téléchargeables sur les jeux vidéo Rock Band et Guitar Hero.

En septembre 2008 sort leur premier DVD comprenant un live complet : Live in the LBC & Diamonds in the Rough, filmé à Long Beach. Le DVD est accompagné d'un album réunissant les meilleures démos écrites pour l'album éponyme et plusieurs reprises, notamment Walk, de Pantera et Flash of the Blade d'Iron Maiden[34],[35],[36]. Ce DVD live est certifié disque d'or le 4 novembre 2008 puis, disque de platine le 5 juin 2009 par la Recording Association of America. En 2008, Avenged Sevenfold est la tête d'affiche du Taste of Chaos Tour qui se déroule du 29 février au 15 avril aux États-Unis avec Atreyu, Bullet for My Valentine, Blessthefall et Idiot Pilot[34]. Le 16 avril 2009, le groupe reprend le titre It's So Easy de Guns N' Roses au Nokia Theater de Los Angeles en compagnie du célèbre guitariste Slash[37]. Matt enregistre également le titre Nothing to Say sur l'album solo de Slash, sorti en avril 2010. En juillet, Le groupe accompagne Iron Maiden lors de leur tournée Somewhere Back in Time World Tour. Ils joueront dans certains concerts de Maiden, en Europe, en tant qu'invité secret. Le 15 juillet 2009, M. Shadows annonce que le groupe travaille sur un nouvel album. Le même jour, Waking the Fallen est certifié disque d’or par la Recording Association of America[38]. Pendant un concert à guichet fermé à Leeds, le 23 août, le groupe est forcé d'écourter son show, Shadows ne pouvant assurer le chant en raisons de problèmes vocaux[39]. Lors d'un communiqué officiel que le groupe fait parvenir le 24 août, ils expliquent : « Nous sommes vraiment désolés de vous apprendre qu'Avenged Sevenfold ne se produira pas à Reading, aujourd'hui, le 24 août. Comme plusieurs d'entre vous le savent, le groupe à dû raccourcir sa playlist à Leeds, à cause de problèmes de voix. Depuis, les médecins de Matt, au Royaume-Uni et à Los Angeles, lui conseillent de reposer sa voix et de ne pas chanter. Heureusement, il n'y a pas de problèmes à long terme et avec le repos approprié, Matt retourne sur la route bientôt[40]. » Ils doivent, par le fait même, annuler plusieurs shows de la tournée, dont un à Québec qui était dû pour le 9 septembre 2008, mais qui est reporté au 15 décembre 2008. Ce concert est le dernier offert par le groupe à Québec avant la mort du batteur, The Rev, en 2009. Ils ne reviendront pas dans la capitale avant 2011[41]. En octobre 2009, après une tournée harassante de plus de deux ans (suivie de quelques mois de pause consacrés à l'écriture), le groupe rentre en studio pour travailler sur son cinquième album studio. Le 24 décembre 2009, Avenged Sevenfold arrive deuxième au classement des 10 meilleurs groupes de la décennie du site Ultimate Guitar, laissant la première place à Metallica[42].

Décès de Jimmy « The Rev » Sullivan (2009–2010)[modifier | modifier le code]

The Rev, le batteur du groupe décède en 2009[43].

Le 28 décembre 2009, un évènement malheureux marque un nouveau tournant dans la carrière du groupe. La mort de Jimmy « The Rev » Sullivan est annoncée via un communiqué[43] : « C'est avec beaucoup de tristesse et le cœur lourd que nous vous annonçons aujourd'hui la mort de Jimmy « The Rev » Sullivan. Jimmy n'était pas seulement l'un des meilleurs batteur au monde, mais plus important encore, il était notre meilleur ami et frère. Nos pensées et prières vont à la famille de Jimmy et nous espérons que vous respecterez leur vie privée pendant ces moments difficiles[44]. » Plus tard, la famille Sullivan exprime sa gratitude envers les fans : « Nous tenons à remercier tous les fans de Jimmy pour les commentaires chaleureux qui ont été écrits - il est réconfortant de savoir que son génie et ses singeries ont été appréciés et qu'il était tant aimé. Nos cœurs sont brisés - il était beaucoup trop jeune pour tomber. Óg agus saor go deo (Pour toujours libre et jeune)[45]. »

Le 5 janvier 2010, des funérailles privées sont organisées et Jimmy Sullivan est enterré le 6 janvier 2010[46]. Plus de 50 artistes lui rendent hommage[47]. L'ensemble du groupe est très touché. The Rev n'était pas seulement le batteur du groupe, c'était également l'un de ses principaux compositeurs, membre fondateur et ami d'enfance de Shadows et de Zackary en plus d'être le meilleur ami de Brian. Avenged Sevenfold garde les pieds sur terre et, sans nécessairement le vouloir, mais plutôt pour les fans, retourne en studio avec Mike Portnoy pour enregistrer l'album Nightmare. L'album est un véritable succès : il est nommé album metal de l'année. Le groupe attribuera ce succès aux fans, eux les ayant supportés et encouragés à continuer après la mort du batteur.

Quelques semaines plus tard, Shadows s'exprime sur la mort de Jimmy, et confirme que le cinquième album du groupe sortirait en juillet[48]. « J'ai tellement à dire. Seulement... je ne trouve pas les mots donc je vais attendre que le temps me donne les moyens de m'exprimer. Ce que nous devons faire est assez clair maintenant. Nous venons de terminer l'écriture d'un album avec Jimmy. Je ne peux pas vous dire ce que le futur nous réserve car là, maintenant, c'est trop douloureux d'y penser, mais nous savons que nous devons enregistrer et sortir cet album en l'honneur de Jimmy, pour lui. Il m'appelait toutes les nuits pour discuter des morceaux et me dire : "Ce truc va changer le monde !". J'étais d'accord avec lui, mais je ne pensais pas que ça se ferait comme ça. S'il vous plait, soyez patients avec nous, nous ne savons pas à quel point ce sera dur de traverser ça, nous savons juste que nous devons le faire pour son héritage. Après ça, qui sait[49] ? » Le 17 février 2010, le groupe annonce son arrivée en studio en compagnie du batteur de Dream Theater, Mike Portnoy : « Je veux que nos fans sachent qu'avec Jimmy dans nos cœurs, notre voyage pour enregistrer l'album a officiellement débuté. Jimmy a contribué à créer un merveilleux cadeau, c'est notre boulot de livrer ce cadeau à nos fans. Nous avons demandé au batteur préféré de Jimmy, Mike Portnoy, d'enregistrer l'album à sa place. Mike a répondu à l'appel. C'est réconfortant pour nous de savoir que quelqu'un comme Mike, qui est vénéré comme le meilleur batteur sur cette planète ait autant de respect pour Jimmy. Même si ça ne sera jamais pareil sans notre frère à nos côtés, son âme vit toujours dans nos cœurs et dans la musique qu'il a écrite avec nous[50],[51]. »

À la suite du décès du batteur, des fans, des amis ainsi que plusieurs groupes lui ont rendu hommage, Avenged Sevenfold y compris. En premier lieu, Mike Portnoy accepte d'épauler Avenged Sevenfold en prenant la place du batteur pour les enregistrements en studio de l'album Nightmare ainsi que sur le Welcome to the Family Tour (2010) laissant de côté son travail avec Dream Theater. En même temps, plusieurs vidéos de fans sont apparues qui lui rendre hommage à leurs façons. Le décor du site web du groupe, ainsi que le décor de la scène laisse place à une image de Jimmy Sullivan, de dos, laissant paraître son tatouage Sullivan 0, avec Johnny d'un côté et Brian de l'autre. Cette image est tirée du DVD All Excess. Peu après sa mort, certaines personnes[Qui ?] commencent à modifier le deathbat, logo du groupe, pour y ajouter les cheveux de Jimmy formant ainsi The Rev Deathbat[réf. nécessaire].

Le groupe fait produire un hommage officiel avec des photos de son enfance vers son adolescence ainsi que des extraits vidéo du batteur en coulisse, réalisé par la maison de production Tweentyfourcore. En décembre 2011, la mère de Synyster Gates, Mme Suzy Haner, eut l'idée de fabriquer, en collaboration avec Brittany Brazil, une spécialiste de la pyrogravure, et de schecter guitars research au moins 5 guitares à l'image de The Rev qui son distribuées aux 4 membres d'Avenged Sevenfold ainsi qu'au mari de Suzy Haner, M. Brian Haner. Les guitares, qui sont basées sur la Schecter Synyster Gates, représentent The Rev et tout ce qu'il aimait, on y retrouve ainsi son dessin animé favori, les quatre autres membres d'Avenged Sevenfold, des deathbats, des « The Rev deathbats ». Il est à noter que plusieurs fans se sont montrés intéressés par un instrument de la sorte. Plusieurs artistes ont fait parvenir des textes hommages à Revolver Magazine à l’occasion du deuxième anniversaire de la mort du regretté batteur d'Avenged Sevenfold. Parmi les artistes : Barry Kerch, batteur de Shinedown, Jacoby Shaddix, chanteur de Papa Roach, Vinnie Paul, batteur de Pantera et de Hellyeah, Matt Tuck, chanteur de Bullet for My Valentine, ainsi que plusieurs autres[52].

Nightmare (2010–2011)[modifier | modifier le code]

M. Shadows, en 2011.

En avril 2010, le site officiel fait peau neuve et laisse place à un gros deathbat, logo du groupe, qui disparait puis réapparait. Un extrait de leur prochain morceau, Nightmare, est aussi disponible. Le 18 mai 2010, le premier single de l'album, Nightmare, devient disponible sur le site du groupe et la date de sortie du nouvel album est révélée pour le 27 juillet 2010. Le 15 juillet 2010, le groupe met en ligne, sur sa chaine YouTube, une nouvelle chanson de leur nouvel album. Ce single est le second dévoilé par le groupe, après Nightmare, intitulé Buried Alive. Le 17 juillet 2010, sort le premier clip du groupe pour l'album Nightmare sur leur chaîne YouTube ; il s'agit du clip pour la chanson Nightmare. Le clip est représentatif des films préférés de Jimmy, le batteur décédé, plusieurs rôles sont joués par les membres du groupe. 27 juillet 2010 : sortie officielle aux États-Unis, au Canada et en Angleterre de l'album Nightmare. Le reste de l'Europe doit attendre, comme la France, où le disque n'est distribué que le 30 août 2010 sous le label Roadrunner Records. Ils ont entamé, le 25 juillet 2010, la tournée Welcome to the Family Tour en commençant par le Heavy Mtl de Montréal. Il s'agissait de leur premier concert sans The Rev. Le 14 juillet 2011, un concert est donné au Québec (imprévue dans la tournée initiale du groupe), sur les plaines d’Abraham après plus de trois ans d’absence dans la capitale nationale. Désormais, dans la totalité de leurs concerts, le groupe utilise les enregistrements de la voix de The Rev sur les morceaux qu'il chantait de son vivant.

Le 2 mai 2011, le groupe annonce la sortie de leur nouveau single pour l'extension du jeu vidéo Call of Duty: Black Ops, Not Ready To Die. Le 20 mai 2011, sur leur site officiel, le groupe révèle leur dernier clip pour le morceau So Far Away. Il s'agit du second clip pour cet album qui, lors de la mort du batteur, n'était supposé n'en compter aucun. Le clip est très émotionnel et révèle des moments marquants de la vie de The Rev. Nightmare est un album plus posé que ses prédécesseurs, sur lequel plane l'ombre du regretté The Rev, comme le montre la pochette de l'album. M. Shadows se remet à alterner scream et chant clair, à l'instar de l'album Waking the Fallen. Cet album poursuit le chemin emprunté par Avenged Sevenfold : la moitié de l'album est donc composée de ballades (notamment Victim, Fiction et So Far Away), mais également de morceaux metalcore comme God Hates Us. On[Qui ?] trouve aussi des morceaux qui sonnent plus comme leurs anciens travaux sur l'album City Of Evil, avec les chansons 'Buried Alive ou Danger Line. Preuve de son succès, l'album es, dès le jour de sa sortie, classé à la première place dans les classements rock sur iTunes. Le 20 septembre 2011, le groupe annonce la venue prochaine d'un nouveau clip pour la chanson Buried Alive. Selon certains sites, ils auraient approchés Rob Zombie pour la production, souhaitant en faire un chef-d'œuvre du heavy metal, mais celui-ci n'étant pas disponible, ils annoncent finalement le 12 décembre avoir besoin de fans présents le 17 décembre (le dernier concert de l'année), en Ontario, au Canada, pour filmer le morceau de leur point de vue et ainsi poster les vidéos sur Youtube. Le groupe prendra quelque-unes des meilleures vidéos pour monter le clip final[53]. Le groupe termine l'année 2011 avec la tournée Buried Alive Tour, débutée le 21 septembre 2011, qui inclut les groupes Hollywood Undead, Black Veil Brides et Asking Alexandria.

Avenged Sevenfold confirme au magazine Kerrang!, la sortie d'un nouveau DVD live avec des concerts produits exclusivement hors des États-Unis[54].

Hail to the King (2012–2014)[modifier | modifier le code]

Le 11 avril 2012, Avenged Sevenfold remporte les prix du Best Live Band et Most Dedicated Fans aux Revolver Golden Gods awards[55]. Le groupe part en tournée à travers l'Asie en avril et début mai, et joue au Orion Music + More, le 23 juin et 24 à Atlantic City, New Jersey aux côtés de Metallica et Cage the Elephant parmi tant d'autres[56]. Et c'est le 24 septembre 2012 que le groupe sort un nouveau single Carry On pour le jeu Call of Duty: Black Ops II[57]. Avec l'arrivée de leur album Hail to the King, la chanson Sheperd of Fire est prise pour une extension du jeu Call of Duty: Black Ops II

Le 15 novembre 2012, le chanteur M. Shadows déclare que le groupe travaille sur un nouvel album depuis l'enregistrement de Carry On en août 2012[58]. En décembre, le groupe expliquer envisager de commencer l'enregistrement de leur prochain album en janvier 2013, avec la sortie prévue pour plus tard dans l'année[59]. En janvier 2013, le groupe commence à enregistrer leur nouvel album, puis publie en continu des extraits dès mai 2013 sur leur nouvelle application de radio. Arin Ilejay est confirmé comme un membre du groupe officiel pour remplacer le défunt The Rev. Dans une interview avec Metal Hammer sur le nouvel album, Shadows explique que l'album sonnerait plus classic rock et heavy metal traditionnel comme Black Sabbath et Led Zeppelin[60].

Le groupe est confirmé pour jouer au Rock in Rio le 22 septembre 2013[61]. Le 24 mai 2013, le groupe annonce les dates de leur tournée européenne avec Five Finger Death Punch et Device en première partie. Le 26 juin 2013, le groupe annonce le titre, la pochette d'album, et la date de sortie officielle de leur sixième album studio, intitulé Hail to the King[62]. Leur nouvel album est sorti le 27 août 2013. Il s'agit du premier album d'Avenged Sevenfold sans contributions musicales du batteur The Rev.

Waking the Fallen: Resurrected (depuis 2014)[modifier | modifier le code]

Le 26 août 2014, le groupe fait paraître un nouvel album intitulé Waking the Fallen: Resurrected via Hopeless Records. L'album contient 23 pistes dont 11 qui ne sont jamais parues auparavant, et se compose de deux CD et d'un DVD[63].

Origine du Deathbat[modifier | modifier le code]

Logo du Deathbat.

Le groupe utilise un logo appelé Deathbat, (« Chauve-souris de la mort » en français). Il a été créé par un ami du groupe, Micah Montague, comme on peut le voir sur le DVD All Excess. Le Deathbat apparait sur les pochettes de tous les albums du groupe. La plupart des artworks ont été créées par Cameron Rackam, un ami proche du groupe[64], mais ce n'est pas lui qui a dessiné l'original. Le Deathbat est parfois illustrée comme étant un squelette complet avec des ailes de chauve-souris, comme sur la pochette de City of Evil, de Nightmare et de Hail to the King. Cet emblème suscite tant d'engouement qu'il se répand largement, et est désormais associé comme le symbole du groupe. Le succès est tel que de nombreux fans se font aisément tatouer le logo sur le corps.

Style musical[modifier | modifier le code]

Le groupe cite des groupes tels que les Guns N' Roses, Iron Maiden, Pantera, Bad Religion, Dream Theater, Motörhead, Megadeth[65], Metallica, Black Sabbath, Led Zeppelin, The Rolling Stones[2], Rancid, Transplants, AC/DC, NOFX, Alice in Chains, Black Flag, Corrosion of Conformity, Suicidal Tendencies, The Misfits, Slayer, The Vandals, Rage Against the Machine, Korn, Deftones et AFI comme influences artistiques[66].

Débuts dans le metalcore[modifier | modifier le code]

Influencé par le punk hardcore et le heavy metal, la musique d'Avenged Sevenfold regroupe plusieurs genres et évolue beaucoup au fil du temps. Les deux premiers projets du groupe, Sounding the Seventh Trumpet et Waking the Fallen, s'apparentent à du metalcore américain[67]. Sur Sounding the Seventh Trumpet, les morceaux sont un peu moins calmes dans l'ensemble, caractérisés par une voix agressive, des passages de batterie à la double grosse caisse plus rapides et des passages de guitare un peu plus saturés. Cependant, il dévie régulièrement de cette caractéristique, avec des titres punk comme Streets ou Warmness on the Soul, ballade jouée au piano[68]. Pour finir, un morceau comme Shattered by Broken Dreams, plus mélodieuse, aurait eu sa place sur Waking the Fallen[68].

Waking the Fallen poursuit le même style musical que son prédécesseur, mais sur ce dernier, le groupe propose un metalcore plus fluide, plus travaillé et plus mélodieux tout en conservant l'agressivité et la puissance du premier opus. Les passages de guitare sont harmonisés, usage récurrent du metalcore qu'on retrouve tout au long de l'album ainsi que quelques solos de guitares[69],[70]. Waking the Fallen est donc plus mûr et offre des compositions plus complexes. Dans le DVD All Excess, le producteur Andrew Mudrock explique cette transition : « Quand j'ai rencontré le groupe après la sortie de Sounding the Seventh Trumpet, Shadows explique que « cet album est tout en cris. Celui qu'on va faire maintenant sera partagé entre cris et chant. Je ne veux plus crier. Et celui qu'on fera après ne comportera que du chant ». »

Hard rock et heavy metal[modifier | modifier le code]

Zacky Vengeance et Synyster Gates, en 2011.

Sur City of Evil, lorsqu'ils débutent l'écriture de l'album, Avenged Sevenfold se tourne vers leurs influences pour un changement de style. Ils optent pour un changement du metalcore pur vers un hard rock et heavy metal plus classique avec quelques influences de punk et hardcore. M. Shadows entraine sa voix avec Ron Anderson, un coach vocal qui avait déjà travaillé avec Axl Rose et Chris Cornell[71]. M. Shadows cherchait spécifiquement à ajouter, d'un ton rauque plus graveleux à sa voix et travaille avec Anderson pendant plusieurs mois sur cette avant que City of Evil est enregistré.

Contrairement à ce que laisse supposer certaines rumeurs, la nouvelle orientation vocale de M. Shadows n'est en aucun cas dû à son opération ou à un problème de santé[72]. Il explique lui-même à de nombreuses reprises que son choix de ne plus "crier" dans ses chansons provient avant tout du désir d'offrir des parties vocales moins homogènes et plus diversifiées. Il n'hésite cependant pas à utiliser cette puissance vocale lors de concerts et de chansons plus récentes.

Avenged Sevenfold[modifier | modifier le code]

Johnny Christ, bassiste du groupe.

Pendant la production, le groupe se libère dans l'exploration de différents genres et styles de musique rock et de heavy metal. Une différence notable entre Avenged Sevenfold et City of Evil, est que certaines chansons prennent un rythme plus lent pour s'adapter à une approche plus hard rock, une décision qui a suscité des réactions mitigées au sein des fans de la première heure.

Critical Acclaim est la piste ouverture sur l'album et dispose d'un orgue de style gothique dans l'intro. Au cours de la tournée du groupe cette chanson était la chanson d'ouverture. Almost Easy est le deuxième chanson de l'album et dispose d'un thrash metal de style qui rappelle City of Evil. La chanson contient également d'un ré-enregistrement de clavier jouée par Greg Kusten. D'autres chansons de l'album figurent du re-recording pour des détails supplémentaires tels que Unbound (The Wild Ride), qui présentait un chœur de fond (c'est la seule chanson de l'album qui n'a jamais été jouée en live), un orchestre quartor à cordes frottés est mise en vedette sur Afterlife et Brompton Cocktail, le dernier qui est écrit par The Rev. Scream contenait également des re-recording dans sa ligne de basse pour des détails supplémentaires. Lost fait usage d'un vocoder et la chanson Dear God adopte un style country en incluant de la pedal-steel guitar. La chanson la plus expérimentale de l'album est A Little Piece of Heaven, qui est écrit à l'origine par The Rev pendant qu'il prenait une pause dans les sessions d'enregistrement. Il s'agit d'une chanson d'avant-garde metal, mais est influencée par les comédies musicales de Broadway et le travail de Danny Elfman et de Mr. Bungle, en utilisant des instruments à cuivres et à cordes principalement pour prendre en charge la majeure partie du rôle des guitares.

Retour aux origines et nouvelle direction musicale[modifier | modifier le code]

Sur Nightmare, le groupe retrouve une agressivité plus approfondie que sur les deux albums précédents. On trouve ainsi des titres relativement violents tels que Nightmare, God Hates Us, (qui aurait eu sa place sur Waking the Fallen) et Natural Born Killer. Comme à son habitude, Avenged Sevenfold consacre une partie de l'album à un contenu plus doux, privilégiant la mélodie. Les ballades telles que So Far Away, Victim et Fiction représentent presque la moitié de l'album. On retrouve dans cet album la « pâte » du groupe avec des refrains et riffs puissants, caractéristiques de ce qu'Avenged Sevenfold a l'habitude de produire depuis City of Evil. On remarque également une orientation parfois progressive, ainsi que des mélodies plus complexes, notamment dans Save Me, qui dure plus de 10 minutes et suivant une progression particulière, Tonight the World Dies, qui est planant et mélodieux ou encore dans Buried Alive, passant de la power-ballad à un puissant Thrash Metal s'inspirant ouvertement de One de Metallica.

À propos de Hail to the King, Synyster Gates déclare : « je pense que notre écriture s'est améliorée à pas de géant... Cet album est notre plus grand enregistrement depuis longtemps. Quand vous lancez le CD, le son est vraiment énorme[73]. » M. Shadows déclare quant à lui : « sur cet enregistrement, nous voulons le juste essentiel, l'approche axée sur les riffs. Parce que c'est vraiment facile pour nous de dire « que la mélodie semblerait super ici, jetterait ce chant de fond ici, voici cette harmonie. Nous avons dû nous restreindre de le faire juste pour le garder le rock le plus dur et le plus direct[74]. » »

Zacky Vengeance explique : « nous avons stylisé pour soutenir et aller au cœur du heavy metal au lieu d'essayer de le sur-compliquer. Nous avons écrit et avons écrit et avons estimé que nous avons vraiment réalisé ce que nous allions pour… nous sommes vraiment fiers de ce que nous avons créé[75]. » Le groupe change considérablement depuis leur premier album, dans lequel, pendant ce temps, ils sont caractérisés comme un groupe heavy avec un style vocal hurlé avec un chant clair, ses riffs de guitares puissant et ses breakdowns qui classent le groupe dans le metalcore. Le groupe a également été décrit auparavant comme de l'emo[76],[77], du post-hardcore[76],[77], du gothic rock[78], du metal alternatif[79], du thrash metal[80], du screamo[76],[81] et de pop punk[82],[83]. Le groupe est critiqué pour « ne pas être assez metal[84],[85]. » Le chanteur M. Shadows répond à cela par : « Nous jouons de la musique pour l'amour de la musique, pas pour que nous puissions être étiqueté comme un groupe de metal. C'est comme nous dire que nous ne sommes pas assez punk. Qui s'en soucie[85] ? » Avenged Sevenfold est l'un des groupes notables de la New Wave of American Heavy Metal[86].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • The Rev – batterie, chœurs, chant solo (1999–2009 ; décédé en 2009)
  • Matt Wendt – basse (1999–2000)
  • Justin Sane – basse (2000–2001)
  • Dameon Ash – basse (2001–2002)

Membres de sessions[modifier | modifier le code]

Chronologie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie d'Avenged Sevenfold.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Année Travail proposé Récompense / catégorie Résultat
2006 Groupe : Avenged Sevenfold MTV Music Awards : nouveau talent Lauréat
Synyster Gates, pour City of Evil Total Guitar : Guitariste de l'année Lauréat
Synyster Gates, pour City of Evil Dimebag Darrell Young Shredder Award Lauréat
Groupe : Avenged Sevenfold Meilleur groupe planétaire Nomination
2008 Groupe : Avenged Sevenfold Kerrang - Meilleur groupe international Nomination
Groupe : Avenged Sevenfold Kerrang - Meilleur groupe live Nomination
Album : Avenged Sevenfold Kerrang - Album de l'année Lauréat
2010 The Rev, pour Nightmare Golden God Awards : Meilleur batteur Lauréat
Groupe : Avenged Sevenfold Kerrang : Meilleur groupe international Nomination
2011 Mike Portnoy, pour Nightmare Golden God Awards : Meilleur batteur[87] Lauréat
Synyster Gates & Zacky Vengeance, pour Nightmare Golden God Awards : Meilleurs guitaristes[87] Lauréat
M. Shadows, pour Nightmare Golden God Awards : Meilleur chanteur[87] Lauréat
Nightmare Golden God Awards : Album de l'année[87] Lauréat
Best Live Band Golden God Awards : Meilleur groupe live Nomination
Best Live Band Kerrang! Awards : Meilleur groupe live Nomination
Nightmare Kerrang! Awards : Meilleur single Nomination
Nightmare Kerrang! Awards : Meilleur album Nomination
Groupe : Avenged Sevenfold Kerrang! Awards : Meilleur groupe international Nomination
2012 Best Live Band Golden God Awards : Meilleur groupe live Lauréat
Most Dedicated Fans Golden God Awards : Most Dedicated Fans Lauréat
2013 Carry On Golden God Awards : Chanson de l'année Nomination

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Avenged Sevenfold influences » (consulté le 1er octobre 2012).
  2. a et b (en) « AVENGED SEVENFOLD Bassist Interviewed On Spokane's ROCK 94 AND 1/2 (Video) », sur Blabbermouth,‎ 17 septembre 2013 (consulté le 18 septembre 2013).
  3. (en) Christina Fuoco, « Avenged Sevenfold », sur AllMusic (consulté le 20 juillet 2011).
  4. (en) « RIAA's Gold & Platinum Program searchable database] Search Term: Avenged Sevenfold » (consulté le 18 mai 2011).
  5. (en) « Gold Platinum Database », Musiccanada.com (consulté le 19 mars 2013).
  6. (en) « Certified Awards Search » (version du 11 mai 2011 sur l'Internet Archive).
  7. (en) Decker, Ashley (en) Ashley Decker, « Interviews AVENGED SEVENFOLD », sur Skratch Magazine,‎ 20 mars 2013 (consulté le 7 avril 2014).
  8. (en) DVD. Avenged Sevenfold: All Excess (Naming The Band). Warner Bros. Records. 17 juillet 2007.
  9. (en) « Interview with Avenged Sevenfold through Jacky Bam Bam », sur 93.3 WMMR Radio,‎ 19 mars 2009 (consulté le 7 avril 2014), p. I think we all kind of had [the pseudonyms] before we were in the band..
  10. a et b (en) « Interview with A7X », Seizethedaywitha7x.tripod.com (consulté le 19 mars 2013).
  11. a, b et c (en) « Thursday, Avenged Sevenfold, Poison the Well Take Action Against Suicide », sur VH1 (consulté le 28 décembre 2012).
  12. (en) « Avenged Sevenfold Bio », Monsters and Critics (consulté le 20 mars 2013) : « They released two demos in the years 1999 and 2000, entitled 1999 Demo and 2000 Demo ».
  13. (en) « Avenged Sevenfold - Carry On - Call of Duty Black Ops II Surprise », WN,‎ 17 novembre 2012 (consulté le 20 mars 2013).
  14. (en) « Sounding the Seventh Trumpet – Avenged Sevenfold », sur Music.aol.com (consulté le 18 septembre 2010).
  15. (en) Publicity Release, « Vans Warped Tour 2003 News », sur Unrated Magazine (consulté le 20 mars 2013).
  16. Headbanger's Ball spawns second compilation. BPI Entertainment News Wire. Here is the MTV2 Headbanger's Ball, Volume 2 track list… Disc one… Unholy Confessions - Avenged Sevenfold. 2 août 2004.
  17. (en) Robert L. Doerschuk, « Waking the Fallen », sur Allmusic (consulté le 20 mars 2013).
  18. (en) « AVENGED SEVENFOLD's ZACKY VENGEANCE Says Waking The Fallen Was Us Being Fearless », sur Blabbermouth,‎ 11 août 2014 (consulté le 14 décembre 2014).
  19. (en) Johnny Loftus, « City of Evil », sur Allmusic (consulté le 14 décembre 2014).
  20. (en) « Warped Tour outlasted by putting teenagers' interests first », sur The Orange County Register,‎ 6 juillet 2005 (consulté le 14 décembre 2014), We were lumped into metalcore, but with this record we really wanted to get out of it… We didn't even know why we were screaming. One day, we were just like, '(Bleep) this, there's no way we're gonna scream on the next record..
  21. (en) Whitmire, Margo, « Coldplay Earns First Billboard 200 No. 1 », sur Billboard,‎ 15 juin 2005 (consulté le 20 mars 2013).
  22. (en) « Avenged Sevenfold's City of Evil Unleashed June 7 », sur Market Wire,‎ 22 juin 2005 (consulté le 19 mars 2013).
  23. (en) Warner Bros. Records, « Avenged Sevenfold's Cities Of Evil Tour 2005 to Begin October », sur Market Wire,‎ 13 septembre 2005 (consulté le 19 mars 2013).
  24. (en) « Guitar Hero Greatest Hits : la tracklist complète », sur GameBlog,‎ 7 mai 2009 (consulté le 14 décembre 2014).
  25. (en) « AVENGED SEVENFOLD: City Of Evil Certified Gold », sur Blabbermouth,‎ 16 février 2006 (consulté le 14 décembre 2014).
  26. (en) « James "The Rev" Sullivan of Avenged Sevenfold, dead at 28 », sur Examiner,‎ 29 décembre 2009 (consulté le 14 décembre 2014).
  27. (en) Harris, Chris, « Avenged Sevenfold Confirmed for Ozzfest's Main Stage », sur MTV News,‎ 19 mai 2006 (consulté le 14 décembre 2014).
  28. a et b (en) Moss, Corey, « Avenged Sevenfold Seek Rat-Infested Garage to Record Next LP », sur MTV News,‎ 4 octobre 2006 (consulté le 20 mars 2013).
  29. (en) Christie, Dixon, « Avenged Sevenfold Interview with Johnny Christ », sur 5 janvier 2008 (consulté le 19 mars 2013).
  30. (en) « Billboard Bits: Avenged Sevenfold, Richard Hawley, Emmylou Harris », sur Billboard,‎ 6 juillet 2007 (consulté le 14 décembre 2014).
  31. (en) Axl Rosenberg, « SPEAKING OF AVENGED SEVENFOLD, HERE’S THEIR NEW ALBUM ART », sur MetalSucks,‎ 5 septembre 2007 (consulté le 14 décembre 2014).
  32. (en) « Eagles Fly Past Britney to Debut at No. 1 », sur Billboard,‎ 7 novembre 2007 (consulté le 19 mars 2013).
  33. (en) « Avenged Sevenfold Won Kerrang's 'Album of the Year' Award », sur Ultimate Guitar,‎ 22 août 2008 (consulté le 20 mars 2013).
  34. a et b (en) « Zacky Vengeance: Avenged Sevenfold Would've 'Scared the Emo Kids' on Warped Tour », sur Buzznet (consulté le 14 mars 2013).
  35. (en) « Kerrang! Maiden Heaven track listing revealed! », sur Kerrang!,‎ 25 juin 2008 (consulté le 20 mars 2013).
  36. (en) « Avenged Sevenfold to Cover Black Sabbath », sur Metal Hammer,‎ 21 janvier 2009 (consulté le 20 mars 2013).
  37. (en) « Avenged Sevenfold Perform with Slash », sur Metal Hammer,‎ 17 avril 2009 (consulté le 20 mars 2013).
  38. (en) Keith Caulfield, « Ariana Grande Nabs Second No. 1 Album In Less Than A Year », sur Billboard,‎ 3 septembre 2014 (consulté le 14 décembre 2014).
  39. (en) « Avenged Sevenfold drop out of Reading Festival at last minute », sur NME,‎ 24 août 2008 (consulté le 14 décembre 2014).
  40. (en) « Avenged Sevenfold Cancel Reading », sur Sputnik Music (consulté le 26 octobre 2013).
  41. « Avenged Sevenfold : Nouvelle date à Québec, le 15 décembre 2008 au Pavillon de la Jeunesse », sur Pat-White,‎ 2 octobre 2008 (consulté le 2 octobre 2008).
  42. (en) « Avenged Sevenfold Make Ultimate Guitar’s “Top Ten Bands Of The Decade” List. », sur Wordpress.com,‎ 24 décembre 2009 (consulté le 13 juin 2013).
  43. a et b (en) « AVENGED SEVENFOLD Drummer Found Dead », sur Blabbermouth,‎ 28 décembre 2009 (consulté le 28 décembre 2009).
  44. (en) Gil Kaufman, « Avenged Sevenfold Drummer James ‘The Rev’ Sullivan Dies », sur MTV News,‎ 29 décembre 2012 (consulté le 14 décembre 2014).
  45. (en) « Jimmy 'The Rev' Sullivan Family Thanks Fans For Support », sur Ryansrockshow.com,‎ 4 janvier 2010 (consulté le 26 octobre 2013).
  46. (en) « Jimmy “The Rev” Sullivan Laid To Rest Today. », sur deathbatnews.wordpress.com,‎ 15 janvier 2010 (consulté le 12 juin 2013).
  47. (en) « In Memory Of: Jimmy "The Rev" Sullivan. », sur deathbatnews.wordpress.com (consulté le 12 juin 2013).
  48. (en) « M Shadows Talks New Record To Kerrang In Dec 31st Issue », sur deathbatnews.wordpress.com (consulté le 12 juin 2013).
  49. (en) Chris Harris, « Avenged Sevenfold Frontman Breaks Silence About Death of Drummer », sur Noisecreep,‎ 18 janvier 2010 (consulté le 14 décembre 2014).
  50. (en) « Mike Portnoy to drum on new AVENGED SEVENFOLD album », sur Metal Injection,‎ 18 février 2010 (consulté le 14 décembre 2014).
  51. (en) Chris Harris, « Avenged Sevenfold Call on Dream Theater’s Mike Portnoy for New LP », sur Nosiecreep,‎ 15 février 2010 (consulté le 14 décembre 2014)
  52. (en) « All Remembering the Rev Articles », sur Revolver Mag (consulté le 20 mars 2013).
  53. (en) « Avenged Sevenfold announce Buried Alive Tour and plan new music video »,‎ 20 septembre 2011 (consulté le 20 septembre 2011).
  54. (en) « A New Avenged Sevenfold Live DVD, Touring Japan, Orion Music Festival And More With M Shadows. », sur Deathbat News,‎ 25 avril 2012 (consulté le 25 avril 2013).
  55. (en) Tree Riddle, « Avenged Sevenfold Win 'Best Live Band' and 'Most Dedicated Fans' at 2012 Revolver Golden Gods », Loudwire,‎ 12 avril 2012 (consulté le 5 juin 2012).
  56. (en) « Upcoming Shows », Avenged Sevenfold (consulté le 20 mars 2012).
  57. (en) Mary Ouellette, « Avenged Sevenfold Unleash New Song ‘Carry On’ for ‘Call of Duty: Black Ops II’ Video Game », Loudwire,‎ 24 septembre 2012 (consulté le 24 septembre 2012).
  58. (en) « Avenged Sevenfold Singer Says New Album Is 'Coming Along Nicely' », Blabbermouth.net,‎ 15 novembre 2012 (consulté le 17 novembre 2012).
  59. (en) « AVENGED SEVENFOLD Confirmed To Enter Studio Next Month », Blabbermouth,‎ 21 décembre 2012 (consulté le 21 décembre 2012).
  60. (en) « M Shadows Wants The New Avenged Sevenfold Album To Be A Metal/Rock Classic », Metal Hammer,‎ 13 février 2013 (consulté le 20 mars 2014), The new album has a lot more of a Sabbath and Zeppelin feel to it, ” he states. “There’s definitely more Sabbath in what we’re writing, and we’re proud of Carry On, but this album is going to be on a whole new level. We’re shooting for late January, early February [to enter the studio] and to have the album out in the summer. I’m pretty sure that we’re looking to go overseas first, so you guys will be seeing it before everyone else… We’re going back to Sabbath stuff. We’re looking at blues chords they’re playing most of their stuff in. We’re listening to Zeppelin. We’re going backwards with what we want this record to feel like. I wanna write a classic metal record, a classic rock record in 2013.
  61. (pt) « Rock in Rio anuncia Avenged Sevenfold no dia do Iron Maiden », G1,‎ 7 décembre 2012 (consulté le 21 décembre 2012).
  62. (en) « Avenged Sevenfold Reveal Cover Art, Title, and Release Date of New Album », sur Revolver Mag (consulté le 26 août 2013).
  63. « Avenged Sevenfold : Les détails sur "Waking The Fallen: Resurrected" », sur musikuniverse.com,‎ 26 août 2014 (consulté le 27 août 2014).
  64. (en) « Avenged Sevenfold – Band Logo (The Deathbat) », sur avengedsevenfoldfanz,‎ 15 juillet 2010 (consulté le 15 septembre 2012).
  65. (en) « Avenged Sevenfold influences », MTV (consulté le 2 juillet 2012).
  66. (en) Christina Fuoco, « Avenged Sevenfold », Allmusic (consulté le 20 juillet 2012).
  67. (en) « Sounding the Seventh Trumpet - Avenged Sevenfold », Allmusic (consulté le 20 juillet 2012).
  68. a et b (en) « Avenged Sevenfold: Sounding the Seventh Trumpet », sur globaldomination.se,‎ 20 décembre 2007 (consulté le 19 mars 2013).
  69. (en) Allmusic review
  70. (en) « Avenged Sevenfold Waking the Fallen Album Review », Paul's Awesome World,‎ 27 janvier 2012 (consulté le 19 mars 2013).
  71. (en) « Avenged Sevenfold Feature Interview », Blistering,‎ 2006 (consulté le 14 mars 2010).
  72. (en) [vidéo] « Q101 Avenged Sevenfold interview »,‎ 2008 (consulté le 14 juillet 2011).
  73. (en) « Avenged Sevenfold’s Synyster Gates on the New Album and His Guitar Center and Schecter Guitar Research Master Class », sur Revolver Mag,‎ 1er juillet 2013 (consulté le 3 juillet 2013).
  74. (en) « Avenged Sevenfold Singer Talks New Record: 'It's More Bada-s, Straightforward Rock' », sur Ultimate-Guitar,‎ 7 avril 2013 (consulté le 7 avril 2013).
  75. (en) « Avenged Sevenfold on New Album: 'We Went to the Core of Heavy Metal' », sur Ultimate-Guitar,‎ 25 juillet 2013 (consulté le 25 août 2013).
  76. a, b et c (en) Johnny Loftus, « City of Evil - Avenged Sevenfold », Allmusic,‎ 7 juin 2005.
  77. a et b (en) « Avenged Sevenfold drummer dies at age 28 », TheVine,‎ 31 décembre 2009.
  78. (en) Avenged Sevenfold: Nightmare - AV Club
  79. (en) « Avenged Sevenfold Post New Single Nightmare », sur www.metality.net
  80. (en) « CD Review: Avenged Sevenfold - City of Evil », Blog Critics (consulté le 20 mars 2013).
  81. (en) Jenny Eliscu, « City Of Evil », Rolling Stone,‎ 28 juillet 2005 (consulté le 20 mars 2013).
  82. (en) Randy Lewis, « Finally », sur Los Angeles Times,‎ 12 septembre 2008 (consulté le 14 décembre 2014).
  83. (en) « Avenged Sevenfold - Avenged Sevenfold », About.com
  84. (en) Channing Freeman, « City of Evil - Avenged Sevenfold », Sputnikmusic,‎ 10 août 2006 (consulté le 26 février 2012).
  85. a et b (en) Chad Bowar, « Avenged Sevenfold Interview », About.com (consulté le 20 octobre 2012).
  86. (en) « 'New Wave Of American Heavy Metal' Book Documents Over 600 Bands », Blabbermouth (consulté le 27 avril 2008).
  87. a, b, c et d « Avenged Sevenfold Dominate The 2011 Golden Gods Awards », Star Pulse,‎ 21 avril 2011 (consulté le 14 septembre 2011).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :