Ville-dortoir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Extension pavillonnaire en banlieue parisienne

Une ville-dortoir, ou cité-dortoir, est une ville avec un marché du travail réduit et dont le principal but est de regrouper des logements. Au lieu d'avoir une activité dans cette ville, les habitants sont souvent employés dans une importante cité voisine. Une telle situation entraîne des migrations pendulaires entre la ville-dortoir et le bassin d'emploi.

La langue norvégienne utilise un terme analogue : sovekommune (« une commune pour dormir »).

Dans les bassins d'emploi plus modestes, on parle plus couramment de village-dortoir dont la particularité est souvent d'exploiter une structure traditionnelle de village rural. Ainsi, on peut voir se côtoyer des fermes rénovées et des pavillons individuels alors qu'un très petit nombre d'exploitations agricoles exploite encore les champs et les prés environnants.

Quelques villes dortoirs[modifier | modifier le code]

Quelques villes considérées comme étant des villes-dortoirs, cités-dortoirs ou villages-dortoirs :

Sources et références[modifier | modifier le code]