All Nippon Airways

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

All Nippon Airways
全日本空輸
Zen-nippon Kūyu

Logo de cette compagnie
AITA OACI Indicatif d'appel
NH ANA All Nippon
Repères historiques
Date de création 1952 (sous le nom Nippon Helicopter)
Généralités
Basée à Aéroport international de Narita
Autres bases Aéroport international de Tokyo-Haneda
Aéroport international du Kansai
Aéroport international d'Ōsaka
Programme de fidélité ANA Mileage Club
Alliance Star Alliance
Taille de la flotte 190 (ANA)
+38 (ANA Wings)
Nombre de destinations 73
Siège social Shiodome City Center
Drapeau du Japon Minato, Tokyo
Société mère All Nippon Airways Co., Ltd.
Dirigeants Mineo Yamamoto (CEO), Yoji Ohashi (Président)
Site web www.fly-ana.com
Boeing 747 d'ANA
Boeing 737 d'ANA

ANA, sigle de All Nippon Airways (全日本空輸株式会社, Zen-nippon kūyu kabushiki-gaisha?), abrégé en Zennikkū (全日空?) au Japon, (code AITA : NH ; code OACI : ANA) est une société de transport aérien qui a été fondée en 1952 comme Corporation japonaise de transports en hélicoptères et aéroplanes. L'entreprise est un résultat direct de la Seconde Guerre mondiale avec l'obligation pour le gouvernement japonais de recréer un réseau de transport aérien dans le pays.

Le centre du service international est basé à l'aéroport international de Narita ; celui du Japon à l'aéroport international de Tokyo-Haneda.

Elle est classée 5 étoiles Skytrax[1] depuis le 29 mars 2013[2] au même titre que Cathay Pacific, Singapore Airlines, Malaysia Airlines, Asiana Airlines, Qatar Airways et Hainan Airlines.

Le groupe ANA possède deux filiales: ANA Wings et Air Japan.

Historique[modifier | modifier le code]

ANA, qui fait actuellement partie des sociétés de transport aériens les plus importantes du monde, a eu des débuts modestes. En effet, pendant ses deux premières décennies, ce n'était qu'une compagnie domestique du Japon de l'après-guerre. En février 1953, un service d'hélicoptères est ouvert, rapidement suivi par des vols nolisés (charters). En 1955, la compagnie inaugure une liaison marchande particulièrement rentable entre Tokyo et Ōsaka. Cette même année, elle met en service le légendaire Douglas DC-3. En 1957 le nom est changé pour celui actuel. En 1958, ANA fusionne avec Far Eastern Aviation, un petit concurrent, portant son capital à 600 millions de yens.

Les années 1960 ont été une période de croissance lente mais continue pour la société. Elle ajoute d'abord le Vickers Viscount dans sa flotte en 1960, puis le Fokker F27 en 1961. Sur le plan économique, elle est introduite à la bourse de Tokyo en 1961 et fusionne à nouveau en 1963, cette fois avec Fujita Airlines, portant son capital à 4 milliards de yens. En 1965, ANA met en service des avions à réaction avec le Boeing 727 puis le YS-11. En 1969 c'est le tour du Boeing 737.

Les années 1970 voient le début de l'internationalisation. Le , date historique pour ANA, un charter réalise le premier vol international de la société entre Tokyo et Hong Kong. ANA se dote de Lockheed L-1011 en 1973, de Boeing 747 en 1978, et de Boeing 767 en 1983.

En 1986 le premier service régulier est proposé pour Guam. Rapidement, les principales métropoles d'Europe, d'Amérique du Nord et d'Asie sont desservies.

Dans les années 1990, ANA continue son expansion, et incorpore des Airbus dans la flotte. En 1999, la société devient membre de Star Alliance.

En 2004, ANA devient le client de lancement du 787 de Boeing en commandant plus de 50 unités disposées à remplacer la flotte actuelle de Boeing 767.

Flotte[modifier | modifier le code]

En septembre 2013, le groupe ANA possède une flotte de 232 appareils [3],[4]:

Futurs avions :

Catastrophes aériennes[modifier | modifier le code]

En 2009, ANA totalisait cinquante-cinq incidents ou accidents (ainsi que dix détournements)[5], parmi lesquels :

De plus, le un homme détourne un Boeing 747 et tue le pilote. Il est maîtrisé par les autres membres de l'équipage, personne d'autre dans l'avion n'est blessé. De plus, le mercredi 16 janvier 2013, un Boeing 787 Dreamliner effectue un atterrissage urgence après avoir détecté de la fumée.

Destinations[modifier | modifier le code]

Shiodome City Center, le siège d'All Nippon Airways
Article détaillé : Destinations d'All Nippon Airways.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Skytrax
  2. http://www.airlinequality.com/news/29032013_ANA.htm
  3. http://www.planespotters.net/Airline/All-Nippon-Airways
  4. http://www.planespotters.net/Airline/ANA-Wings
  5. Roland de Courson, « Au Japon, les compagnies aériennes ont leurs "musées du crash" », sur Aujourd'hui le Japon, AFP,‎ 11 septembre 2009 (consulté le 11 septembre 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :