Aéroport international OR Tambo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aéroport international
OR Tambo de Johannesburg
OR Tambo International Airport
Image illustrative de l'article Aéroport international OR Tambo
Localisation
Pays Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
Ville Johannesburg
Date d'ouverture 1952
Coordonnées 26° 08′ 21″ S 28° 14′ 46″ E / -26.139167, 28.246111 ()26° 08′ 21″ Sud 28° 14′ 46″ Est / -26.139167, 28.246111 ()  
Altitude 1 694 m (5 558 ft)

Géolocalisation sur la carte : Gauteng

(Voir situation sur carte : Gauteng)
Aéroport international OR Tambo de Johannesburg

Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud

(Voir situation sur carte : Afrique du Sud)
Aéroport international OR Tambo de Johannesburg
Pistes
Direction Longueur Surface
03L/21R 4 418 m (14 495 ft) Asphalte
03R/21L 3 400 m (11 155 ft) Asphalte
Informations aéronautiques
Code AITA JNB
Code OACI FAOR
Type d'aéroport public
Gestionnaire Airports Company South Africa

L'aéroport international Oliver Reginald Tambo (code IATA: JNB, code OACI : FAOR) est le plus grand aéroport d'Afrique du Sud et le plus important aéroport d'Afrique pour le trafic passager avec plus de 18 millions de personnes en 2010. L'aéroport sert de hub (avec celui du Cap) pour la compagnie nationale South African Airways (SAA) et de petites compagnies locales.

Il est situé à 1700 m d'altitude dans la province du Gauteng (Transvaal), près des villes de Pretoria et Johannesburg.

Baptisé d'abord en 1952 aéroport international Jan Smuts (code ICAO: FAJS) en hommage à l'ancien premier ministre sud-africain Jan Smuts, il est renommé aéroport international de Johannesburg en 1994 avant de prendre, le 27 octobre 2006, le nom d'Oliver Tambo (1917-1993), ancien président de l'ANC.

Historique[modifier | modifier le code]

L'aéroport fut fondé en 1952 près de la commune de Kempton Park dans l'est du Witwatersrand, sous le nom d'"aéroport Jan Smuts", soit deux ans à peine après la mort de l'ancien chef de gouvernement sud-africain, Jan Smuts (1870-1950), notamment pour saluer son action lors de la Seconde Guerre des Boers et pour son rôle joué sur la scène internationale, notamment lors de la première et de la seconde guerre mondiale. Il remplaçait "l'aéroport international de Palmietfontein" qui desservait l'Europe depuis 1945.

Dans les années 1970, l'aéroport Jan Smuts, située en haute altitude, fut utilisé pour les tests d'atterrissage du Concorde.

Après la fin de la politique d'apartheid, ayant été décidé de ne plus nommer les aéroports d'après le nom de personnalités politiques, le nouveau gouvernement sud-africain le renomma aéroport international de Johannesburg en 1994.

En 1996 il devient l'aéroport au trafic le plus dense d'Afrique et le second de la zone Afrique-Moyen-Orient.

Il est rebaptisé aéroport international O.R. Tambo le 27 octobre 2006 d'après Oliver Tambo (1917-1993), ancien président de l'ANC[1]. Ce changement entre donc en contradiction avec la décision du gouvernement de Nelson Mandela de dépolitiser les noms d'aéroports en Afrique du Sud.

Cet aéroport était l'origine du Vol 771 Afriqiyah Airways qui s'est écrasé le 12 mai 2010 sur l'aéroport international de Tripoli.

Destinations[modifier | modifier le code]

Long Haul Flights johannesburgxxx.png

Correspondance[modifier | modifier le code]

La navette ferroviaire Gautrain relie l'aéroport, Johannesburg et la capitale politique Pretoria. Cette navette permet de rejoindre Johannesburg en 15 min[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « OR Tambo now official » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), News24, 27 oct. 2006. Consulté le 23 juin 2013
  2. Site RNW, Le Gautrain impressionne les étrangers, article du 8 Juin 2010.

Traduction[modifier | modifier le code]