Élections générales espagnoles de 2004

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les 9e élections générales espagnoles se sont déroulées le 14 mars 2004, trois jours seulement après les Attentats du 11 mars 2004 à Madrid.

Catégories Nombre Diff.  % Diff.
Inscrits 34 571 831 +602 191 100 % n/a
Votants 26 157 047 +2 816 508 75,66 % +6,95
Abstention 8 414 784 -2 214 317 24,34 % -6,95
Valides 25 890 245 +2 708 421 98,98 % -0,34
Nuls 266 802 +108 086 1,02 % +0,34
Exprimés 25 481 180 +2 665 628 98,42 % =
Blancs 409 066 +42 793 1,58 % =
Partis Votes  % Dif. Sièges Dif.
Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) 11 026 163 42,59 + 8,43 164 + 39
Parti populaire (PP) 9 763 144 37,71 - 6,81 148 - 35
Convergence et Union (CiU) 835 471 3,23 - 0,94 10 - 5
Gauche républicaine de Catalogne (ERC) 652 196 2,52 + 1,68 8 + 7
Parti nationaliste basque (EAJ/PNV) 420 980 1,63 + 0,10 7 =
Gauche unie (IU) - Initiative pour la Catalogne-Verts (IC-V) 1 284 081 4,96 - 1,00 5 -4
Coalition des Canaries (CC) 235.221 0,91 -0,16 3 -1
Bloc nationaliste galicien (BNG) 208 688 0,81 - 0,51 2 - 1
Chunta Aragonesista (CHA) 94 252 0,36 + 0,03 1 =
Eusko Alkartasuna (EA) 80 905 0,31 - 0,12 1 =
Nafarroa Bai (Na-Bai) 61 045 0,24 n/a 1 + 1

Après huit ans passés dans l'opposition et profitant de l'obstination du gouvernement de José María Aznar de suivre la piste des séparatistes basques pour trouver les responsables des attentats de Madrid, les socialistes de José Luis Rodríguez Zapatero ont nettement devancé les conservateurs de Mariano Rajoy et repris le pouvoir.