Région de Murcie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Région de Murcie
Blason de Région de Murcie
Héraldique
Drapeau de Région de Murcie
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Capitale Murcie
Statut d'autonomie 9 juin 1982
Sièges au Parlement 10 députés
6 sénateurs
Président Alberto Garre (PP)
ISO 3166-2:ES ES-MC
Indicatif téléphonique 868, 968
Démographie
Gentilé Murcien, Murcienne (en français)
murciano, murciana (en castillan)
Population 1 470 069 hab. (2012)
Densité 130 hab./km2
Rang 10e rang (3,00 %)
Géographie
Coordonnées 38° 00′ N 1° 50′ O / 38, -1.833333333333338° 00′ Nord 1° 50′ Ouest / 38, -1.8333333333333  
Superficie 1 131 700 ha = 11 317 km2
Rang 9e rang (2,2 %)
Divers
Devise inconnue
Localisation
Localisation de Région de Murcie
Liens
Site web carm.es

La région de Murcie (en espagnol : Región de Murcia) est une communauté autonome monoprovinciale du sud-est de l'Espagne. Sa capitale est la ville de Murcie mais le siège de l'Assemblée Régionale est à Cartagène.

Géographie[modifier | modifier le code]

La région de Murcie couvre une superficie de 11 317 km2, soit 2,2 % du territoire espagnol, ce qui en fait la neuvième communauté la plus étendue. Elle est bordée au nord par la province d'Albacete qui appartenait antérieurement à cette région, mais aujourd'hui affectée à la communauté autonome de Castille-La Manche, à l'est par la province d'Alicante (Communauté valencienne), au sud par la mer Méditerranée et à l'ouest par les provinces d'Almeria et de Grenade (communauté autonome d'Andalousie).

La région de Murcie occupe le centre de l'arc méditerranéen de la péninsule ibérique, entre 38º 45' et 37º 23' de latitude Nord et 1º 20' et 3º 02' de longitude Est.

Histoire[modifier | modifier le code]

Hasdrubal fonda la ville de Cartagène (Carthago Nova en latin) en -230, en vue d'exploiter les mines d'argent de la région. Les Romains prirent cette ville aux Carthaginois en -210 grâce à Scipion. À la chute de l'Empire romain, les Wisigoths occupèrent la région de Murcie avant de céder la place aux Maures en 713.

Ceux-ci introduisirent un système d'irrigation à grande échelle, sur lequel repose toujours l'agriculture murcienne. Ils donnaient à la région le nom de Todmir ; d'après le cartographe arabe du XIe siècle Al Idrissi, elle incluait les villes de Lorca, Orihuela, Mula et Chinchilla.

Le royaume de Murcie devint indépendant après l'effondrement du califat de Cordoue. C'était une taïfa qui avait pour centre la ville de Murcie. La taïfa maure de Murcie incluait Albacete et une partie de la région d'Almería. Après la bataille de Sagrajas, en 1086, la dynastie almoravide reprit le contrôle des taïfas et réunifia l'Espagne musulmane.

Ferdinand III de Castille obtint la soumission du roi maure de Murcie en 1243 ; comme dans le reste du pays, les musulmans furent expulsés des villes. Le successeur de Ferdinand III, Alphonse X, afin de rendre plus facile l'administration de la région, la divisa en trois parties, gouvernées par des consejos de realengro, des señores seculares – qui se voyaient ainsi remerciés de leur contribution à la Reconquista – et des ordres militaires comme celui de Calatrava. Alphonse X annexa définitivement le royaume de Murcie et la seigneurie de Cartagène en 1266 ; le royaume resta juridiquement un vassal du royaume d'Espagne jusqu'aux réformes prévues par la constitution libérale de 1812.

Enfin, la communauté autonome de Murcie fut créée en 1982 à partir de la seule province homonyme, dont les particularismes ne lui ont pas permis d'intégrer les régions voisines — elle n'appartient pas à la Castille historique, ni à l'Andalousie, ni au territoire historique de la Couronne d'Aragon]

Article détaillé : Murcien.

Politique[modifier | modifier le code]

La région de Murcie constitue l'une des dix-sept Communautés autonomes espagnoles. Son statut d'autonomie a été approuvé par une loi organique du 9 juin 1982[1], entrée en vigueur lors des premières élections régionales, l'année suivante.

Depuis les législatives de 1993[2], la Murcie est un bastion du Parti populaire (PP). Lors des dernières élections régionales, le 27 mai 2007, les conservateurs se sont imposés avec 58,5 % des voix. Au niveau national, la Région est représentée par 7 conservateurs et 3 socialistes au Congrès des députés.

Le pouvoir exécutif est détenu par le président (officiellement Presidente de la Comunidad Autonoma) et le conseil de gouvernement, tandis que le pouvoir législatif relève de l'Assemblée régionale de Murcie, qui siège à Carthagène et non à Murcie.

L'actuel président de la Région de Murcie est, depuis 2014, Alberto Garre, du Parti populaire. A l'Assemblée régionale, le PP détient 33 sièges de députés sur 45, contre 11 au Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) et 1 à la Gauche unie (IU).

Par ailleurs, la Murcie a été la première Communauté autonome à être présidée par une femme, la socialiste María Antonia Martínez García de 1993 à 1995.

Enfin, à l'inverse de la Catalogne ou de l'Andalousie voisine, elle n'a pas le statut dit de nationalité historique (nacionalidad histórica).

Population[modifier | modifier le code]

La région de Murcie est peuplée de 1 335 792 habitants, d'après le recensement de 2005, soit 3,0 % de la population espagnole ; un tiers vit dans la commune de Murcie. Après Ceuta et Melilla, c'est la région dont le taux de croissance naturelle (5,52 pour 1000 habitants) et le taux de natalité (13,00 pour 1000 habitants) sont les plus élevés d'Espagne. L'espérance de vie est de 76 ans pour les hommes et de 82 ans pour les femmes.

Population de la région de Murcie
Année Nombre d'habitants Année Nombre d'habitants
1900 581 455 1970 832 047
1910 620 926 1981 955 498
1920 654 436 1991 1 045 601
1930 651 979 1996 1 097 249
1940 731 221 1999 1 131 128
1950 755 850 2001 1 190 378
1960 803 086 2005 1 335 792
2008 1 470 069

La ville de Murcie compte 409 810 habitants (563 272 dans l'aire métropolitaine). La deuxième ville de la communauté autonome est Cartagène, avec 214 918 habitants. Toutes les institutions régionales se trouvent à Murcie, à l'exception de l'Assemblée régionale, qui siège à Cartagène.

Subdivisions[modifier | modifier le code]

Comarques de la région de Murcie

Comarques[modifier | modifier le code]

La région de Murcie est subdivisée en 12 comarques :

Communes[modifier | modifier le code]

La région de Murcie compte 45 communes (municipios en espagnol).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]