Scrutin majoritaire plurinominal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour un article plus général, voir Système électoral.

Le scrutin majoritaire plurinominal (à ne pas confondre avec le scrutin majoritaire plurinominal de liste ou vote de liste à la majorité) est un système électoral utilisé pour élire plusieurs candidats.

Ce système était utilisé en 1997, par l'Autorité palestinienne, les Bermudes, les îles Fidji, le Laos, les îles Vierges américaines, la Thaïlande, les Maldives, le Koweït, les Philippines et l'île Maurice.

Mise en œuvre[modifier | modifier le code]

Chaque électeur a droit à un nombre de voix qui correspond au nombre de sièges à pourvoir. Il distribue alors ses voix (une par candidat) parmi les candidats. Selon les systèmes politiques, il peut ou non distribuer seulement une partie de ses voix. Les candidats qui obtiennent le plus grand nombre de voix sont élus.

Ce système est analogue au système de vote par liste non bloquée permettant des noms rayés et des panachages.

Variantes[modifier | modifier le code]

On peut envisager un de ces cas:

  • un système plurinominal majoritaire à deux tours : sur chaque liste sont élus ceux qui ont obtenu la majorité des suffrages exprimés : absolue au premier et relative au second tour.
C'est le cas par exemple en France pour les élections municipales dans les communes de moins de mille {nombre 1000} habitants et pour les élections sénatoriales dans les départements où deux ou trois sièges sont à pourvoir ;
  • un vote limité où le nombre de voix attribué à chaque électeur est inférieur au nombre de sièges à pourvoir.
C'es le cas pour des élections à Gibraltar, où chaque électeur ne dispose que de 8 voix pour une élection de 15 sièges.

Avantage[modifier | modifier le code]

Ce système permet à l'électeur de voter pour des individus et non pour des listes.

Inconvénients[modifier | modifier le code]

Cependant, ce système ne peut s'organiser que pour un petit nombre de sièges à pourvoir, la liste des candidats devant être assez petite pour tenir sur une feuille, la liste des sièges à pourvoir devant être raisonnable pour que le nombre de cases à cocher ou de noms à écrire ne soit pas trop décourageant.

Il est sensible au vote stratégique : alors qu'un électeur naïf va disperser ses votes, des groupes de votant organisés peuvent concentrer leur vote sur un petit nombre de candidats les faisant ainsi passer à la première place.