Élections générales espagnoles de 2000

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les 8e élections générales espagnoles se sont tenues le 12 mars 2000.

Catégories Nombre Diff.  % Diff.
Inscrits 33 969 640 +1 437 807 100 % n/a
Votants 23 340 540 -1 832 593 68,71 % -8,67
Abstention 10 629 100 +3 270 400 31,29 % +8,67
Valides 23 181 824 -1 865 443 99,32 % -0,18
Nuls 158 716 +32 850 0,68 % +0,18
Exprimés 22 815 551 -1 988 757 98,42 % -0,61
Blancs 366 273 +123 314 1,58 % +0,61
Partis Votes  % Dif. Sièges Dif.
Parti populaire (PP) 10 321 178 44,52 + 5,73 183 + 27
Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) 7 918 752 34,16 - 3,57 125 - 16
Convergence et Union (CiU) 970 421 4,19 - 0,41 15 - 1
Gauche unie (IU) 1 263 043 5,45 - 5,09 8 -13
Parti nationaliste basque (EAJ/PNV) 353 953 1,53 + 0,26 7 +2
Coalition des Canaries (CC) 248 261 1,07 + 0,19 4 =
Bloc nationaliste galicien (BNG) 306 268 1,32 + 0,44 3 + 1
Parti andalouciste (PA) 206255 0,89 n/a 1 + 1
Gauche républicaine de Catalogne (ERC) 194 715 0,94 + 0,27 1 =
Initiative pour la Catalogne - Verts (IC-V) 119 290 0,51 n/a 1 + 1
Eusko Alkartasuna (EA) 100 742 0,43 - 0,03 1 =
Chunta Aragonesista (CHA) 75 356 0,33 n/a 1 +1

Le Parti populaire, au pouvoir depuis quatre ans et conduit par le Président du Gouvernement José María Aznar, a remporté une nette victoire en obtenant la majorité absolue des 350 sièges du Congrès des députés. À l'inverse, le Parti socialiste de Joaquín Almunia a subi une lourde défaite en recueillant son plus mauvais résultat depuis les législatives de 1979.