Élections générales espagnoles de 1996

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les 7es élections générales espagnoles se sont tenues le 3 mars 1996.

Catégories Nombre Diff.  % Diff.
Inscrits 32 531 833 +1 501 322 100 % n/a
Votants 25 173 132 +1 453 410 77,38 % +0,94
Abstention 7 358 701 +47 912 22,62 % -0,94
Valides 25 047 267 +1 455 631 99,50 % +0,04
Nuls 125 866 -2 221 0,50 % -0,04
Exprimés 24 804 308 +1 401 405 99,03 % -0,17
Blancs 242 958 +54 225 0,97 % +0,17
Partis Votes  % Diff. Sièges Diff.
Parti populaire (PP) 9 716 006 38,79 % +4,03 156 +15
Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) 9 425 678 37,63 % -1,15 141 -18
Gauche unie (IU) 2 639 774 10,54 % +0,99 21 +3
Convergence et Union (CiU) 1 151 633 4,60 % -0,34 16 -1
Parti nationaliste basque (EAJ-PNV) 318 951 1,27 % +0,03 5 =
Coalition canarienne (CC) 220 418 0,88 % = 4 =
Bloc nationaliste galicien (BNG) 220 147 0,88 % n/a 2 +2
Herri Batasuna 181 304 0,72 % -0,16 2 =
Gauche républicaine de Catalogne (ERC) 167 041 0,67 % -0,13 1 =
Solidarité basque - Gauche basque (EA - EE) 115 861 0,46 % -0,09 1 =
Unió Valenciana (UV) 91 465 0,37 % -0,11 1 =

Pour la première fois depuis les élections de 1979, le centre-droit l'emporte, mais le Parti populaire de José María Aznar ne dispose que d'une majorité relative et doit conc composer avec les partis régionalistes minoritaires. Bien qu'ayant perdu le pouvoir, le PSOE du Président du Gouvernement Felipe González résiste mieux que prévu en voix, tandis que les néo-communistes continuent leur progression, entamée lors du scrutin de 1986.