Yannick Bestaven

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Yannick Bestaven
Image illustrative de l’article Yannick Bestaven
Contexte général
Sport Voile
Site officiel yannickbestaven.fr
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Nationalité France
Naissance (48 ans)
Lieu de naissance Saint-Nazaire (France)
Club Cercle Nautique de la Rochelle (CNLR)

Yannick Bestaven, né le à Saint-Nazaire (Loire Atlantique), est un navigateur et un skipper professionnel français, vainqueur du Vendée Globe 2020-2021, vainqueur de la Transat 6.50 en 2001 et deux fois vainqueur de la Transat Jacques-Vabre. Ingénieur de formation, il est le co-concepteur de l'hydrogénérateur Watt&sea imaginé par Éric Tabarly.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né de parents landais, il effectue sa scolarité à Biganos (Gironde). Il passe par l'école primaire Jules-Ferry avant de fréquenter le collège Jean-Zay, puis le lycée Gustave-Eiffel à Bordeaux avant d'obtenir un diplôme d'ingénieur à l'ENTPE.

Il découvre la voile lors d'un stage d'été au CNTC (Club Nautique Taussat Cassy), puis devient moniteur au CVA (Cercle de la Voile d'Arcachon), club au sein duquel il commence à régater régulièrement[1].

Inscrit sur les listes « haut niveau », il participe en 1996 et 1998 aux Championnats du monde de J24. En 1999, aux côtés d’Yves Parlier et d’Ellen MacArthur, il remporte la Course de l’Europe sur Aquitaine Innovations. En 2001, il remporte la Mini-Transat, à la barre d’un prototype qu’il a lui-même construit. Cette course fait reconnaître sa bonne connaissance de la météo et son sens marin.

En 2008, il prend le départ du Vendée Globe 2008-2009, à bord d’un bateau qui privilégie les énergies renouvelables. Sa course s’arrête quand son monocoque démâte dans le golfe de Gascogne[2].

Il revient en 2010 dans le circuit Class40, où il remporte un an plus tard la Transat Jacques-Vabre 2011 et termine quatrième sur l’édition 2013. Cette course officialise le début de son partenariat avec Le Conservateur (compagnie d'assurances), qui l’accompagne dans la construction d’un nouveau Class40 pour son retour au solitaire lors de la Route du Rhum 2014. Il remporte la Transat Jacques-Vabre 2015 avec ce Class40 Le Conservateur.

En 2017, Yannick Bestaven fait l'acquisition d'un IMOCA, l'ex-Initiatives Cœur, pour démarrer une campagne Vendée Globe 2020-2021. Il participe ainsi à la Transat Jacques-Vabre la même année avec Kito de Pavant, le bateau étant renommé Bastide Otio.

En navigation

En 2019, après deux saisons sur un IMOCA à dérive, il trouve son partenaire principal Maître CoQ, qui lui fait confiance et lui permet de s'engager sur le Vendée Globe 2020-2021. Il décide de vendre le bateau pour faire l'acquisition d'un IMOCA à foil, l'ex-Safran II, qui était la propriété du skipper Roland Jourdain. Dès sa première course de la saison 2019, il termine deuxième de la Bermudes 1000 Race, course en solitaire de Douarnenez à Brest.

Le , il remporte le Vendée Globe 2020-2021 sur Maître CoQ IV. Il boucle le tour du monde à la voile en solitaire sans escale et sans assistance en 80 j h 44 min 46 s. Arrivé 3e sur la ligne, il est néanmoins déclaré vainqueur grâce à la compensation de 10 h 15 min qui lui a été allouée après qu'il se fut détourné pour participer, dans l'Atlantique sud les et , aux recherches de Kevin Escoffier, dont le bateau, PRB, s'était brisé[3].

Yannick Bestaven habite à La Rochelle en Charente-Maritime depuis 1999. Supporter du Stade rochelais, il est abonné au stade Marcel-Deflandre[4]. Il vit en couple et a deux filles.

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • 2019
    • 11e de la Transat Jacques-Vabre 2019 en double avec Roland Jourdain, sur Maître CoQ IV, catégorie IMOCA.
    • 4e du Défi Azimut en équipage et en double avec Roland Jourdain, sur Maître CoQ IV, catégorie IMOCA.
    • 6e de la Rolex Fastnet Race en double avec Roland Jourdain, sur Maître CoQ IV, catégorie IMOCA.
    • 2e de la Bermudes 1000 Race en solitaire, sur Maître CoQ IV, catégorie IMOCA.
    • 2e du Grand Prix Guyader en équipage avec Roland Jourdain, sur Maître CoQ IV, catégorie IMOCA.
  • 2018
    • Participation à la Route du Rhum 2018 Destination Guadeloupe sur Maître CoQ III, en IMOCA, en solitaire. Abandon au 5e jour, à la suite d'avaries techniques.
  • 2014
    • 7e de la Route du Rhum 2014 sur Class40 no 142 "Le Conservateur" (arrivé 4e mais pénalisé de 24 heures).
    • 7e de La Qualif' Solidaire - SNSM, sur Class40 no 142 "Le Conservateur".
    • 9e de La Normandy Channel Race, sur Class40 no 142"Le Conservateur", en double, avec Pierre Brasseur.
  • 2006
    • 7e de la Transat AG2R : Concarneau / Saint-Barthélemy (Guadeloupe) aux Petites Antilles, en double sur Figaro Bénéteau 2 "Aquarelle.com" (vainqueur du Top Chrono AG2R).
  • 1985
    • Champion d'Aquitaine minime de kayak descente. Participation aux Championnats de France.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Baptiste LENNE, « BESTAVEN // Un stage de voile à Taussat, l’été où tout a commencé... », sur La dépêche du bassin, (consulté le )
  2. « Vendée Globe : déjà de la grosse casse », sur Libération.fr, (consulté le )
  3. « Vendée Globe 2020 : Yannick Bestaven, un vainqueur qui n’est pas arrivé le premier », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. « La Rochelle : le skipper Rochelais Yannick Bestaven raconte son premier Vendée Globe », sur actu.fr, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]