Éric Loizeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Loizeau.
Eric Everest 2003.jpg

Éric Loizeau est un navigateur et alpiniste français surnommé « Le Captain ». Breton du Finistère, il a commencé à naviguer dès l’âge de 7 ans. Il est connu pour avoir été un des grands skippers des années 1980[1]. Ayant changé de vie pour devenir alpiniste dans les années 1990, il a gravi le mont Everest en mai 2003. Il est l'organisateur du Trophée Mer Montagne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Par sa vie passée entre la mer et la montagne, du Cap Horn à l'Everest, grâce à son expérience de skipper et de chef d'expéditions, Eric possède un savoir incontestable dans la conduite des équipes et le respect de l'environnement.

Depuis 2015, Depuis son retour de l'Everest, éco-explorateur du monde, il se consacre à la protection des océans et plus particulièrement à la lutte contre la pollution plastique au sein de la fondation suisse Race For Water dont il est un des ambassadeurs[2]. Après avoir participé à l’Odyssée 2015 à bord du trimaran de course MOD70, il effectue des missions sur le nouveau bateau ambassadeur de la fondation, le catamaran solaire Race For Water , modèle de transition énergétique, parti pour un périple de cinq ans autour du monde, l’Odyssée de l’Espoir dont les objectifs sont le témoignage, le partage et l’action (Learn, Share, Act)[3].

Voile[modifier | modifier le code]

Équipier quatre années durant d'Éric Tabarly sur Pen Duick VI, skipper en solitaire, en double ou en équipage des monocoques Gauloises 2 (ex Pen Duick III) et Gauloises 3, puis des multicoques Gauloises 4, Roger & Gallet et Duel Aigle, vainqueur de deux étapes de la Whitbread 1977-1978, dont celle du Cap Horn, de trois transats, de très nombreux « Grands Prix » de multicoques, détenteur du record de l'Atlantique en solitaire (1982), champion du monde des multicoques (1986). Eric Loizeau est élu skipper de l'année en 1978.

Ses Bateaux :

  • Gauloises 2, monocoque de 60 pieds (18,50 m)
  • Gauloises 3, monocoque de 65 pieds (20 m)
  • Gauloises 4, trimaran de 45 pieds (15 m)
  • Roger et Gallet, catamaran de 75 pieds (23 m)
  • Duel Aigle, trimaran de 75 pieds (23 m)

Ascension de l'Everest[modifier | modifier le code]

Il a participé ensuite à de nombreux raids de sport-aventure (Raid Gauloises, Elf Authentique Aventures), puis avec Patrick Berhault et Nicolas Mugnier, il a gravi l'Everest en 2003 (expédition du cinquantenaire) où il laisse plusieurs phalanges. Cette expédition extrême est relatée ainsi que certaines aventures maritimes dans le livre « du Cap Horn à l'Everest » publié aux éditions Glénat en 2004.

Trophée Mer et Montagne[modifier | modifier le code]

Depuis 1994, il organise chaque année le Trophée Mer Montagne dans différentes stations des Alpes, compétition conviviale réunissant les meilleurs marins et alpinistes du moment. En janvier 2019, la vingt-sixième édition sera organisée dans la station de Saint Gervais Mont Blanc. En 2020, le Trophée sera organisé dans la station des Carroz d’Araches (Grand Massif).

Autres activités[modifier | modifier le code]

Il a fait profiter de son expérience sur la « force mentale » et le « dépassement de soi » diverses équipes sportives comme l'Équipe de France de football en 2006 pour la préparation de la Coupe du monde ou le Quinze tricolore en 2007. Avec sa société Elovoyagers il organise séminaires et conventions d'entreprises autour du « team-building » et la RSE et de beaux voyages à thème dans différents pays du monde.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Voile[modifier | modifier le code]

  • vainqueur de 2 étapes de la Course Autour du Monde en équipage (Whitbread 77-78) : Auckland-Rio et Rio-Portsmouth.
  • vainqueur de 3 transats dont la course de la liberté Rouen-New York en 1986, la Route du Rhum 1982 et la Twostar 1981 dans sa classe.
  • vainqueur de 11 Grands Prix en multicoque entre 1980 et 1987.
  • Recordman de l'Atlantique en solitaire (1982).
  • Champion du monde des multicoques en 1986.
  • Neptune du meilleur Skipper de l'année en 1978.
  • Transat en double Lorient St Barthélémy Lorient 1989 - Second à bord du trimaran DUEL avec Yvon Berrehar.
  • Second du Vendée-St Petersburg en 2010 sur le trimaran de 50 pieds ACTUAL avec Yves Le Blevec et Ronan Deshayes.

Raid nature[modifier | modifier le code]

  • Raid Blanc 1987.
  • Grand Défi 1988, 1989 et 1990.
  • Raids Vuarnet 1991 et 1992.
  • Trophée Volvic 1993
  • Grand Béal 1994
  • Raid Gauloises 1997
  • Défi Dole 1998
  • Elf Authentique Aventure 1999 (3e)
  • Elf Authentique Aventure 2000 (3e)
  • Dream Raid Nouvelle-Calédonie 2002 (4e)
  • Réunion d’Aventures 2004 (non classé)

Alpinisme[modifier | modifier le code]

  • 2003 : sommet de l'Everest le 23 mai 2003 à 8 h 30.

Œuvre littéraire[modifier | modifier le code]

  • Eric Loizeau, Chavirés : raconte les fortunes de mer de navigateurs exemplaires qui, poussant leurs voiliers quelquefois à la limite du raisonnable ont connu cette situation extrême; Glénat 2010.
  • Eric Loizeau : Pourquoi la mer est salée et autres récits de marins. Eric raconte ses plus saisissants souvenirs et les nombreuses aventures humaines qui ont jalonné sa vie en mer, marquée par le goût du risque, de l'exploit et de la liberté. Voiles Gallimard 2017, illustré de 70 photos inédites.
  • Eric Loizeau en collaboration avec Erwan Le Lann, Maewan l'Aventure Arctique : le récit des deux premières années de navigations aventureuses du voilier Maewan et son équipage composé de marins et alpinistes célèbres. Editions Paulsen Guérin 2017.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Voile : Eric Loizeau et Servane Escoffier : Un double mixte gagnant », Le Télégramme, 29 juin 2009 : « Eric Loizeau - faut-il encore le présenter? - est l'un des skippers les plus accomplis des années 80... » lire en ligne (consulté le 3 mai 2010).
  2. « Eric Loizeau, ambassadeur de la fondation Race For Water, embarque à Cu – Race For Water », sur www.raceforwater.org (consulté le 24 mars 2019)
  3. http://www.raceforwater.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]