Yann Eliès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eliès.
Yann Eliès Sailing pictogram.svg
Yann Eliès Quéguiner Sailing Team.jpg
Yann Eliès Solo Concarneau 2015
Contexte général
Sport Voile
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Naissance (42 ans)
Lieu de naissance Saint-Brieuc
Équipe Quéguiner Sailing Team
IMOCA Quéguiner - Leucémie Espoir au retour de la Fassent 2015 au large de Roscoff

Yann Eliès[1], est un navigateur français , né le à Saint-Brieuc. Triple vainqueur de la Solitaire du Figaro (2012, 2013 et 2015) il remporte le championnat de France de course au large en solitaire (2004 et 2006). Il est également double détenteur du Trophée Jules Verne avec de Bruno Peyron (2002 et 2005). Il participe au Vendée Globe en 2008, après avoir abandonné lors de cette édition, il reprendra le départ de cette course en 2016 à la barre de l’IMOCA Quéguiner – Leucémie Espoir.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de Saint-Brieuc, Yann côtoie la mer depuis son plus jeune âge. Chez les Eliès, la course au large est une passion familiale et s’est en trainant ses guêtres sur les pontons de la Solitaire du Figaro, que ce dernier découvre le microcosme de la compétition. Le paternel, Patrick, y fait ses gammes, puis la gagne en 1979. Yann a 5 ans. Il ne sait pas encore qu’un jour ce sera son tour. Tout commence en 1997 lorsqu’il remporte le challenge Espoir Crédit Agricole, mais il lui faudra attendre 2012 pour accrocher cette course à son palmarès. Il la remporte à nouveau en 2013 puis en 2015. Il s’est aussi illustré en multicoques sur The Race, en remportant deux fois le Trophée Jules Verne avec Orange, mais aussi la Transat Jacques Vabre 2013 en Multi50 avec Erwan Le Roux ou encore en participant à la Dernière Route du Rhum en MOD70. Mais s’il est une histoire qu’il n’a pas terminé d’écrire c’est celle du Vendée Globe en IMOCA 60’. Rescapé de l’édition 2008 lors de laquelle il se blesse grièvement au large des côtes australiennes, c’est avec l’envie et l’ambition qu’il revient cette année sur le circuit Imoca avec le Groupe Quéguiner et prend le départ de La Transat Jacques Vabre 2015. Son principal objectif reste de prendre le départ du Vendée Globe 2016.

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • 2012 :
    • Vainqueur de la Solitaire du Figaro[1] (vainqueur de la 1er et 3e étapes) sur Groupe Quéguiner - Journal des Entreprises
  • 2004 :
    • Champion de France de course au large en solitaire
    • Vainqueur de la Course des Falaises
    • Vainqueur de la Generali Solo
    • 2e de la Solitaire du Figaro (vainqueur de la 1er et 4e étapes[2])
  • 2002 :
    • Vainqueur avec Bruno Peyron sur Orange en 64 jours
    • Vainqueur du National Figaro en équipage
    • 2e du National équipage en Figaro
    • 4e de la Route du Ponant
    • 5e du championnat de France de course au large en solitaire
    • 7e de la Generali Solo
    • 10e de la Solitaire du Figaro (vainqueur de la 4e étape[5])
  • 2001 :
    • Vainqueur de la Generali Solo
    • 9e du championnat de France de course au large en solitaire
  • 1999 :
    • 5e du championnat de France de course au large en solitaire
  • 1998 :
    • Vainqueur du National Figaro en équipage
    • 8e du championnat de France de course au large en solitaire
  • 1997 :
    • 8e du championnat de France de course au large en solitaire et 1er bizuth


Livre[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Victoire d'Eliès », sur le site de L'Équipe,‎ (consulté le 11 juillet 2012)
  2. « Solitaire du Figaro : Eliès remporte la 1ère étape », sur le site sport.fr,‎ (consulté le 11 juillet 2012)
  3. « Résultats », sur le site du Tour de Bretagne à la voile,‎ (consulté le 4 février 2012)
  4. Isabelle Musy, « Balade en mer pour Eliès », sur le site du Parisien,‎ (consulté le 11 juillet 2012)
  5. « Christophe de Pavant remporte la Solitaire du Figaro », sur le site www.sport.fr,‎ (consulté le 11 juillet 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :