Maxime Sorel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Maxime Sorel
Image illustrative de l’article Maxime Sorel
Maxime Sorel au Défi Azimut 2022,
à bord de V and B-Monbana-Mayenne
Contexte général
Sport voile
Site officiel teammaximesorel.com
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Naissance (36 ans)
Lieu de naissance Saint-Malo, France

Maxime Sorel est un skipper français né le à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine).

Biographie[modifier | modifier le code]

Ingénieur en génie civil dans la vie, Maxime Sorel tire ses premiers bord devant Port Mer-Cancale où il débute en voile légère et prend le goût du large sur le Multi50 de Pascal Quintin.

En 2014, Maxime Sorel passe en Class40 où il termine premier en Class40 Vintage sur la Route du Rhum, Destination Guadeloupe[1].

Son mécène, V and B, lui construit un Mach 40.3. Il prend très vite ses marques et termine deuxième de la Transat Jacques-Vabre 2015. En 2016, les résultats sont en deçà de ses attentes. L'année suivante, l'optimisation de son bateau lui permet de renouer avec les podiums en gagnant la Rolex Fasnet Race ainsi que la Transat Jacques-Vabre 2017[2]. C’est en position de favori qu’il s’est élancé sur cette quatrième et dernière année de programme en Class40 V and B Sailing Team. Un démâtage a malheureusement interrompu sa course lors de l'édition 2018 de la Route du Rhum[3].

Le , Maxime Sorel met à l'eau son IMOCA V and B, ex-Groupe Bel, à Concarneau après trois mois de chantier dans les ateliers de Kaïros. Accompagné de Roland Jourdain, son objectif est le Vendée Globe[4]. Pour obtenir le droit de participer à cette course, il espère se qualifier en disputant la Bermudes 1000 Race et la Transat Jacques-Vabre 2019[4]. La Bermudes 1000 représente sa première course en solitaire sur IMOCA, il la conclut à une prometteuse 5e place, à moins de huit minutes du deuxième, Yannick Bestaven[5].

Selfie à l'arrière du bateau, devant un coucher de soleil sur la mer.
Au grand large du Brésil, durant le Vendée Globe 2020-2021.

Avec l'arrivée du département de la Mayenne dans le projet, comme co-sponsor, Maxime Sorel court depuis sous les couleurs de V and B - Mayenne[6] et devient parrain de l'association Vaincre la Mucoviscidose[7].

Vu de trois quarts avant, voilier blanc, gris et noir amarré au ponton. Un dragon à l'œil rouge est dessiné en grand sur la coque. Foils rouges.
V and B-Monbana-Mayenne au Défi Azimut 2022, à Lorient.

En 2020, Sorel participe à son premier tour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance : le Vendée Globe, « l'Everest des mers ». Il termine à une très belle 10e place en 82 jours, 14 heures, 30 minutes et 15 secondes.

Le , Sorel annonce, aux côtés de ses partenaires V and B et Mayenne, l'arrivée d'un troisième co-partenaire, la chocolaterie Monbana, et la construction d'un IMOCA à foils : le V and B-Monbana-Mayenne. L'objectif est la participation à l'édition 2024 du Vendée Globe, avec l'ambition de figurer dans le Top 5 sur la ligne d'arrivée. Le , le voilier sort du hangar du chantier MerConcept de Concarneau pour être mis à l'eau et recevoir son mât[8]

Palmarès[modifier | modifier le code]

2009[modifier | modifier le code]

  • Atlantique-le télégramme HN (barreur sur prototype de 6,07 m) : 3e
  • Trophée Prince de Bretagne - SNSQP (no 1 sur trimaran multi50 de Pascal Quintin) : 7e
  • Trophée Malo - SNBSM : 6e
  • Challenge des Minahouet – USHIP LORIENT (barreur sur prototype de 6,07 m) : 3e

2010[modifier | modifier le code]

  • Championnat de France universitaire en Open 5.70 (skipper UBS) : 10e

2011[modifier | modifier le code]

  • Estuaire Challenge Multi (no 1 sur trimaran Multi50 de Pascal Quintin)

2012[modifier | modifier le code]

  • Trophée de Fécamp (no 1 sur trimaran multi50 de Pascal Quintin) : 8e
  • Trophée Prince de Bretagne - SNSQP (no 1 sur trimaran multi50 de Pascal Quintin) : 7e
  • Trophée des iles - St Quay Portrieux (skipper sur One design 747) : 3e
  • Trophée Daniel Derrien- St Quay Portrieux (skipper sur One design 747) : 12e

2014 : Class40 vintage V and B[modifier | modifier le code]

2015 : Class40 V and B[modifier | modifier le code]

  • Transat Jacques Vabre : 2e sur V and B[10].
  • Cowes-Dinard1er en Overall, 1er en IRC 2 et 1er par équipe sur NUTMEG IV (MC34)
  • Record SNSM1er en IRC 1 sur Bretagne Télécom (MACH45)
  • Spi Ouest-France Intermarché – 11e en IRC 2 sur NUTMEG IV (MC34)

2016 : Class40 V and B[modifier | modifier le code]

2017 : Class40 V and B[modifier | modifier le code]

L'équipage vainqueur de la Fastnet Race 2017 : Jonas Jenkens ; Sam Manuard, architecte du Class40 V and B ; Antoine Carpentier ; et Maxime Sorel.

2018 Class40 V and B[modifier | modifier le code]

  • Route du Rhum – Destination Guadeloupe abandon suite démâtage[3]
  • Normandy Channel Race : 4e

2019 : IMOCA V and B - Mayenne[modifier | modifier le code]

2020 : IMOCA V and B - Mayenne[modifier | modifier le code]

  • Vendée-Arctique-Les sables d'olonnes : 11e
  • Défi Azimut : 11e
  • Vendée Globe : 10e

2022 : IMOCA V and B-Monbana-Mayenne[modifier | modifier le code]

Photo de nuit. Assis sur le balcon avant de son bateau qui approche du quai, le navigateur salue la foule qui l'attend.
Maxime Sorel à l'arrivée de la Route du Rhum 2022.

Bateau[modifier | modifier le code]

Vu de profil, en entier, voilier blanc, gris et noir amarré au ponton.
V and B-Monbana-Mayenne au Défi Azimut 2022.

Spécificités techniques de V and B-Monbana-Mayenne

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gérard Lebailly, « Route du Rhum. Le Malouin Maxime Sorel (V and B) confronté à 51 autres Class40 », sur ouest-france.fr, .
  2. a et b « Transat Jacques Vabre - Classement », sur transatjacquesvabre.org.
  3. a et b « Route du Rhum. Maxime Sorel, victime d'un démâtage, en route vers les Canaries », sur ouest-france.fr, .
  4. a et b Jacques Guyader, « Imoca. Maxime Sorel : "Gagner le Vendée Globe des bateaux sans foils..." », sur ouest-france.fr, .
  5. Publié par ScanVoile, « Une première prometteuse pour Maxime Sorel, cinquième de la Bermudes 1000 race, "J’ai bien cru à la 3e place" » (consulté le )
  6. Damien Bidaine, « Maxime Sorel, skipper de V&B Mayenne pour le Vendée Globe 2020 », sur voileetmoteur.com, .
  7. « Maxime Sorel, nouveau parrain national de Vaincre la Mucoviscidose », sur Vaincre la Mucoviscidose, (consulté le )
  8. « À Concarneau, Maxime Sorel dévoile son nouvel Imoca, taillé pour le tour du monde », sur Le Télégramme, (consulté le ).
  9. « Normandy Channel Race », sur class40.com.
  10. a b c et d Gérard Lebailly, « La transat victorieuse de Maxime Sorel (V & B) », sur ouest-france.fr, .
  11. « The Transat Bakerly - Maxime Sorel sur le Class 40 VandB a percuté un cargo », sur actunautique.com, .
  12. « Maxime Sorel remporte le Fastnet », sur letelegramme.fr, .

Liens externes[modifier | modifier le code]