Solidaire du Chocolat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Solidaire du Chocolat
Description de cette image, également commentée ci-après

Logo Solidaire du Chocolat

Type Course nautique en équipage double et sans escale
Lieu Départ de Nantes / Saint-Nazaire
Parcours Loire-Atlantique > Yucatan
Bateaux Monocoques Class'40
Création Octobre 2009
Organisateur Association "La Route du Chocolat"
Proch. édition Mars 2012

La Solidaire du Chocolat est une transat sportive, solidaire et événementielle entièrement destinée aux Class40. Créée à l'initiative du skipper Damien Grimont (organisateur du Record SNSM), elle relie la Loire-Atlantique à la province du Yucatan au Mexique.

Origine[modifier | modifier le code]

Pourquoi "Solidaire du Chocolat" ?

Cette transat relie Nantes / Saint-Nazaire à Progreso dans la province du Yucatan au Mexique, soit 5 000 milles nautiques (9 260 km). Cela permettra de raviver l'ancienne "route maritime du chocolat", empruntée notamment par le plus vieux trois-mâts barque français Belem, qui jadis transporta dans ses cales les fèves de Cacao venues d'Amérique et destinées à la mythique chocolaterie Menier.

Le chocolat et la culture mexicaine sont donc à l'honneur dans les villages de départ ainsi que tout au long de la course, dont le départ est donné en présence du Belem lui-même.

Sportive[modifier | modifier le code]

La première particularité de cette course est qu'elle est entièrement destinée aux Class40. Ces monocoques d'une douzaine de mètres sont armés par un équipage solidaire (1 skipper, 1 équipier, 1 représentant d’une association solidaire, la personnalité qui la soutient et son mécène) lors du prologue entre Nantes et Saint-Nazaire, puis en équipage double tout au long de la course.

Comme l'explique Damien Grimont : "L’idée est de faire parler d’une classe de bateaux particulièrement nombreuse et dynamique mais peu connue du grand public. Noyée parmi les 60 pieds, les 50, les multicoques… la Class’40 n’est pas toujours mise sous les projecteurs."

Tout au long des 5 000 milles de la course, les skippers et leurs équipiers traversent l'Océan Atlantique en longeant l'archipel des Açores, puis pénètrent dans la mer des Caraïbes avant d'atteindre la péninsule du Yucatan, une province du Mexique riche de sa culture Maya et de son histoire.

Solidaire[modifier | modifier le code]

  • Solidarité et Partage sont les maîtres mots de cette course. En effet, dans une démarche concrète de développement durable et dans le but de soutenir au maximum les associations, chaque participant est soutenu non pas par un sponsor, mais par un "mécène". Ce dernier s'engage à verser 25 000 à une association solidaire choisie par le skipper. Ainsi, chaque bateau engagé sur la course pourra parrainer une association soutenant une œuvre d’intérêt général.
  • Mais le public a également la possibilité également soutenir les associations. En effet, les personnes qui le souhaitent peuvent s'offrir un "Pass'Port". Celui-ci, décliné en 3 formules (5 € / 10 € / 15 €) permet de recevoir un coffret dégustation de chocolats, un chocolat chaud (ou autre boisson non alcoolisée), donne un accès "VIP" à la soirée Electro Choc' de Saint-Nazaire et permet de e procurer de nombreux produits dérivés de la Solidaire du Chocolat.

Évènementiel[modifier | modifier le code]

La Solidaire du Chocolat est très sérieusement préparée par toute l'équipe de la course dans le but de rassembler le maximum de personnes autour de la solidarité en créant véritablement "l'événement".

Ainsi, le village solidaire de Nantes et le village de départ de Saint-Nazaire sont deux lieux de partage et de fête, où sont proposées un grand nombre d'animations en lien avec le chocolat et la culture mexicaine.

  • Défilé de mode "tout chocolat"
  • Ateliers de peinture, d'écriture et de création
  • Rythmes & musiques du monde,
  • Soirées concert ou "Apéro-concerts"
  • Projections de films sur l'histoire du chocolat et la culture aztèque
  • Démonstrations & ateliers culinaires
  • Petit-déjeuner chocolaté
  • Jeux sur la culture mexicaine
  • Fontaine à chocolat
  • Déambulations et balades dans les ports
  • Visites de navires mythiques tels que le Belem ou le Fleur de Lampaul
  • Rencontres avec les skippers et les associations
  • Son & lumière nocturne

Des animations parmi tant d'autres durant ces 10 jours de fête riches en découverte et en émotions à Nantes comme à Saint-Nazaire.

Les Class'40 réunis à Nantes le 10 octobre 2009 en compagnie du Belem
Le trois-mâts barque nantais Belem et une partie de la flottille des Class'40

Les éditions[modifier | modifier le code]

La première - 2009[modifier | modifier le code]

A Nantes...[modifier | modifier le code]

La première édition de la Solidaire du Chocolat a débuté le vendredi 9 octobre 2009, lorsque les bateaux sont arrivés dans le port de Nantes et qu'ils se sont établis dans le bras de la Madeleine en soirée, accompagnés du Belem. C'est également ce jour que s'est ouvert le village solidaire sur le parvis des nefs de l'Île de Nantes.

Le trois-mâts nantais a d'ailleurs inauguré son nouveau ponton. En effet, lors de ses précédentes venues dans la cité des ducs, le Belem accostait le long du quai de l'Aiguillon, où une plate-forme flottante et une coupée lui étaient réservées à la sortie du centre-ville. Ces installations, quelque peu vétustes, et gênant la navigation ont conduit la municipalité à déplacer la plate-forme en amont, pratiquement en centre-ville au pied du Pont Anne-de-Bretagne (frontière entre domaine maritime et domaine fluvial). À cette plate-forme s'ajoutent un nouveau ponton flottant attenant d'une cinquantaine de mètres et une solide coupée permettant d'accéder au quai de la Fosse.

Ce nouveau ponton a donc accueilli dès le vendredi soir deux des 22 Class'40 qui ont rejoint Nantes, le reste de la flotte ayant mouillé au milieu du bras de la Madeleine.

Le samedi 10 octobre, la fête a pu véritablement commencer avec de nombreuses animations pour les jeunes comme pour les adultes, des concerts, des défilés de mode, des dégustations, des rencontres... Le soir a eu lieu la grande Soirée du Chocolat. Le film Charlie et la Chocolaterie a été projeté sur grand écran dans la grande parcelle de pelouse longeant la Loire, avec comme tableau de fond, les nombreux bateaux illuminés. La soirée s'est achevée sur une note musicale avec la Mouv'Party à l'intérieur des Nefs des Machines de l'île, qui a duré jusque tard dans la nuit.

Le dimanche 11 octobre, le port s'est éveillé doucement vers 8h00, et le public, ainsi que toutes les personnes engagées dans la course se sont réunis autour d'un petit-déjeuner chocolaté au sein du village, qui ouvre alors pour sa dernière journée. Les équipages solidaires ont alors rejoint leur bateau, et ont attendu patiemment jusqu'à 10h00 que le Belem largue les amarres et ouvre "la marche".

...Comme à Saint-Nazaire[modifier | modifier le code]

Le "cortège", accompagné également du Fleur de Lampaul, des journalistes et des vedettes à passagers ont descendu le fleuve avec émotions jusqu'à son embouchure où ils sont arrivés vers 15h00. La ville de Saint-Nazaire & ses habitants les a accueillis chaleureusement. Ils passeront alors une semaine entière dans le port, où "le Grand Choc'" (village de départ) a été installé...

Le départ de la course a été donné à 17h50 le dimanche 18 octobre. Ce sont les animateurs de télévision Sophie Davant et Laurent Bignolas qui ont déclenché le coup de canon libérateur.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]